Ce bestseller est un classique du Nouvel-Âge, mais est aussi reconnu comme un des principaux pilliers de ce mouvement ; sa popularité ne baisse pas, comme le montre cette annonce de vente en ligne.

Nous reproduisons ici l’analyse de Mike Oppenheimer1 de « let us reason ministry » ( traduite de l’anglais), afin de présenter une des sources principale du Nouvel-Âge, dont les manifestations similaires pointent leur nez dans les milieux chrétiens.

Cette nouvelle révélation a commencé en 1965 lorsque Helen Schucman, professeur agrégé de psychologie médicale à l’Université de Columbia à New York, a commencé à recevoir des messages canalisés à partir d’une entité qui allait plus tard s’identifier comme Jésus-Christ.

Les messages ont commencé ainsi:

S’il vous plaît, prenez des notes, …

… et ce n’était pas une option facultative. C’est ainsi que Helen Schucman, une psychologue juive athée a commencé à écrire. Pendant les dix années suivantes, la voix a dicté « d’une voix inaudible » plus de 500000 mots maintenant transcrits et condensés en trois volumes.

Cet ouvrage a été produit au moyen des méthodes suivantes :

  • Écriture automatique : une entité spirituelle guide la main

  • Clair-audience, (audition d’un esprit désincarné) Schucman a écrit ce gros volume, et en attribue la paternité à Jésus en personne.

Ce cours est un livre spirituel et psychologique, mis en forme comme un enseignement systématique consistant en trois documents :

  • 6222 pages de texte,

  • 478 pages de cahiers d’exercices pour les élèves

  • 88 pages de manuel pour les enseignants.

Dr. William Thetford, psychologue clinique à l’Université de Columbia, a été l’un de ses collègues. Il n’a jamais entendu la voix, mais a contribué à la publication de ce cours. Élevé dans l’église de la Science Chrétienne, Thetford croyait aussi que le cours était une réplique des «enseignements originaux de Jésus»3.

Schucman et Thetford ont rencontré le Dr Kenneth Wapnick de la Fondation pour la paix intérieure en 1972. Le droit d’auteur du cours a été remis à Wapnick et à son organisation en 1975. La publication de la première édition d’ « Un Cours en Miracles » a commencé la même année.

Le but principal du cours :

la correction des erreurs du christianisme …. afin de favoriser le développement spirituel à travers l’étude et la pratique de ce livre: Un ensemble de trois livres canalisées par Jésus. … pour enseigner le cours de réinterprétation des principes chrétiens traditionnels tels que le péché, la souffrance, le pardon, l’expiation, et le sens de la Crucifixion … (Fondation pour un cours des miracles, pardon. p. 3-4).

Depuis sa création, le cours n’a aucun scrupule à contester la parole de Dieu, même si elle est écrite par les apôtres qui ont personnellement connu Jésus. Le manuel comprend 365 leçons, une pour chaque jour de l’année.

Ce cours est un début, pas une fin … Désormais, entendez la voix de Dieu … Il dirigera vos efforts, vous dira exactement quoi faire, comment diriger votre esprit, et quand venir à Lui en silence, demandant sa direction sûre et Sa Parole certaine (Cahier, p. 477).

La duperie

Le cours utilise des termes chrétiens usuels, mais avec une signification complètement différente, métaphysique. Avec l’intention de corriger les erreurs de la Bible qui ont offensés les incroyants en raison de leur « étroitesse d’esprit », on enseigne alors que …  :

Dieu et Sa création ne sont pas séparés.4 (p. 156). Toutes les routes mènent à Dieu, à la fin.

Le thème sous-jacent du cours est l’hindouisme habillé d’une terminologie chrétienne. On apprend que :

La révélation n’induit que l’expérience. (p. 29)

Quand la révélation de ton unité viendra, elle sera reconnue et pleinement comprise. ( p. 1088).

Le « changement du point de mire de la perception » est l’expérience panenthéiste mystique où la vision du monde change par de nouvelles connaissances.

Dieu est dans tout ce que je vois. (p. 798)

Selon le cours, Jésus est simplement un frère aîné qui a droit au respect pour sa plus grande expérience. Le « Jésus » du cours explique:

Il n’y a rien en moi que tu ne puisses atteindre. Je n’ai rien qui ne vienne de Dieu. La différence entre nous maintenant, c’est que je n’ai rien d’autre. Cela me laisse dans un état qui n’est en toi que potentiel.. Je comble la distance comme ton frère aîné d’une part, et de l’autre comme un Fils de Dieu. (p. 30) .

Jésus

Il est un homme qui est comme tous les autres hommes, et il est l’idée Christ, que tous les hommes possèdent et doivent finalement démontrer. Il devient le modèle pour nous tous. Jésus l’homme a été utilisé par le Christ pour démontrer l’illusion du monde. En réalité, l’homme est toujours dans le ciel. Il est tout simplement l’illusion du péché et de la mort qui ont induit de faux sens de la réalité. Cependant, lorsque l’homme gagne sa conscience du Christ comme Jésus l’a fait, alors, selon le cours, l’homme découvrira également l’illusion du péché. Ainsi, lorsque vous êtes éclairé vous comprenez que le péché n’a jamais été vraiment fait par votre nature, mais ce qui vous a arrêté est l’ignorance de votre propre divinité.

Le cours enseigne que le Christ n’est pas le seul fils engendré …

Jésus est devenu ce que vous devez tous être. … Est-il le Christ? O oui, avec vous… Car le Christ prend de nombreuses formes avec des noms différents … (p. 83-84).

Le Fils de Dieu … n’est pas Jésus mais notre conscience du Christ combiné. Le cours sépare Christ de la personne qui est le seul Christ : Jésus, le Fils de Dieu.

Jésus était un personnage historique, mais le Christ est une condition transpersonnelle éternelle5.

Le nom de Jésus se réfère à celui qui était un homme, mais qui a vu le visage du Christ dans tous ses frères…. Ainsi, il a été identifié avec Christ, un homme qui n’est plus un avec Dieu.

Christ tué n’a pas de sens. (p. 425)

Il est un symbole utilisé en toute sécurité comme un remplacement pour les nombreux noms de tous les dieux auxquels vous priez. (Manuel de l’enseignant (p. 58)

Nous avons donc ici une forme inclusive. Le nom utilisé pour Dieu n’a pas d’importance, Jésus est seulement un nom parmi d’autres…

Car le Christ prend de nombreuses formes avec des noms différents … (p. 83-84).

L’homme

Il nous invite à dire de nous-mêmes: Je suis comme Dieu m’a créé. Son fils ne peut souffrir. Et je suis son fils. (p. 165) La reconnaissance de Dieu est la reconnaissance de soi-même. (p. 147).

Le Saint-Esprit commence par te percevoir comme étant parfait.

Dieu t’a créé comme partie de Lui. (p. 125)

Il n’y a pas de différence entre ta volonté et Celle de Dieu. (p. 195)

Le Cours en Miracles nous assimile à des rayons de soleil qui croient se séparer du soleil, ou à des vagues pensant se séparer de l’océan. Mais, tout comme un rayon de soleil ne peut pas se séparer du soleil, et une vague ne peut pas se séparer de l’océan, nous ne pouvons pas nous séparer les uns des autres. Nous faisons tous partie d’une vaste mer d’amour, d’un esprit divin indivisible.

… L’Unité du Créateur et de la création est ton entièreté, ta santé d’esprit et ton pouvoir illimité. (p. 157.)

Notre réalité ultime, alors le noyau de qui nous sommes, est une seule essence indivise. Nous ne sommes pas seulement semblable dans notre nature essentielle, dit Williamson; nous sommes de la même substance.

Changement de la réalité

Les miracles sont naturels.6 Et quand ils n’y en a pas, c’est que quelque chose a mal tourné.

Ne cherche pas à changer le monde, mais change ta manière de le voir.7

L’homme a créé ce monde illusoire

… de fausses perceptions. Il est né de l’erreur, et il n’a pas quitté sa source.

Parce que l’homme croit qu’il est séparé de Dieu, par son propre ego et croyances erronées, l’homme a créé la réalité dans laquelle il se trouve maintenant.8

Si vous allez assez profondément dans votre esprit et mon esprit, nous avons le même esprit.

Le concept d’un divin, ou de l’esprit « Christ », est l’idée que, dans notre cœur, nous ne sommes pas identiques, mais en fait le même être.

…Le Monde de séparation NDLR Le terme ‘séparation’ se réfère à la séparation entre Dieu et l’Homme depuis la ‘chute’. Mais la ‘chute’ – qui n’est pas évoquée – renforce la croyance de l’ego dans le péché et la culpabilité, afin de perpétuer l’existence apparente de ce monde. (Glossaire-Index)

Je ne suis touché que par mes pensées. Nous n’en avons pas besoin pour laisser le monde bénéficier du salut . Car dans cette pensée unique tout le monde est libéré à la fin de la peur. (Leçon 228, p. 461.)

Absence de péché

Si nous pouvions prouver que la cause n’a eu aucun effet, alors la cause ne peut plus exister. Si une chose n’est pas une cause, elle n’est pas réelle, parce que tout ce qui est réel doit être une cause et avoir un effet. Si on enlève l’effet, nous éliminons également la cause.9

Nous vivons dans un monde qui est une illusion, ou un état de rêve, donc tout ce que le corps physique fait dans ce monde imaginaire doit nécessairement aussi être une illusion. Il faut alors inclure les faux concepts du péché et de la mort. Tout comme le volume 2 du cours le demande

.. le péché n’est pas réel, et tout ce que vous croyez devant venir du péché ne se produira jamais, car cela n’a pas de cause (p. 179).

Un parallèle similaire est fait avec la mort.

La mort est le rêve central d’où découlent toutes les illusions (vol. 3, p. 63).

Il n’y a ni péché, ni conséquence du péché. Leçon 101.

Le Christ ne voit pas de péché en qui que ce soit. Leçon 159.

Mais ceci contredit leur enseignement qui dit :

Le péché est défini comme un manque d’amour (préface) . Puisque l’amour est la seule chose qui soit, aux yeux du Saint-Esprit le péché est une erreur à corriger plutôt qu’un mal à punir. (préface, p.8 (eng.)

En contredisant outre la déclaration que le péché n’a pas de conséquence, Kenneth Wapnick, de la Fondation pour la paix intérieure, explique:

Si nous essayons maintenant de suivre la pensée du Saint Esprit, et nous voulons prouver que le monde n’est pas réel et que le péché de la séparation n’est jamais arrivé, il est seulement nécessaire de prouver que le péché n’a aucun effet. Maintenant, si la plus grande des conséquences du péché dans ce monde est la mort, la démonstration que la mort est une illusion démontre simultanément que le péché n’existe pas. La séparation [entre Dieu et l’Homme]… la seule réalité, la seule vraie cause, est Dieu. Cette personne était Jésus et sa mission était de montrer qu’il n’y a pas de mort.10

Voici la contradiction interne du cours qui remet non seulement en question la Bible, mais est aussi auto contradictoire. Si le péché n’existe pas pourquoi essayer d’y remédier. S’il n’y a pas de péché alors il n’y a certainement pas de mort .. Pourtant, ils prétendent «La mort est le rêve central dont découlent toutes les illusions.  » (vol. 3, p. 63). Comme son prédécesseur, la Science Chrétienne, elle nie la réalité. S’il est bon comment peut-on dire « le mal n’existe pas» (texte, p. 38). La réalité est réduite à être expliquée par une illusion de ce que l’on rejette, et ce que l’on aime comme n’en étant pas une.

Cette supercherie est propagée par ce que nous appelons des esprits déchus (c-à-d des démons qui accusent Dieu et tentent de convaincre que ce que Dieu sait dans sa parole n’est pas vrai).

Les esprits guides vous sont donnés dans de nombreuses formes …. Leurs noms sont légion, mais nous ne voulons pas aller au-delà des noms que cours lui-même emploie. … Le nom de Jésus est le nom de celui qui était un homme, mais qui a le visage du Christ dans tous ses frères, et s’est alors souvenu Dieu. Alors, il s’est identifié avec le Christ, plus comme un homme seul, mais ‘un’ avec Dieu. L’homme était une illusion … et le Christ avait besoin de sa forme, pour ressembler aux hommes et de les délivrer de leurs propres illusions. (Manuel / clarification des termes 5).11

Ce n’est pas ce que dit la Bible, mais ce cours n’est pas fait pour se référer à la Bible avec précision, mais seulement pour emprunter ses termes.

Christ n’est pas venu pour sauver l’homme de ses illusions, mais du péché. Lequel est enseigné comme étant très réel et chargé de conséquences. Cependant le volume 2 du cours insiste pour dire :

.. le péché n’est pas réel, et que tout ce que tu crois qui doit venir du péché n’arrivera jamais, car cela n’a pas de cause. (p. 179)

La Bible dit pour cette raison que Christ est venu dans le monde pour sauver des pécheurs. Paul écrit le Christ est mort pour nous alors que nous étions encore pécheurs (cf. Romain 5:6-8). Il devrait être évident pour tout étudiant de l’Écriture que le « Jésus » dont parle ce « Cours » n’est pas le Jésus de la Bible. Le cours enseigne exactement le contraire de la raison de la venue de Jésus sur terre : sauver l’humanité.

L’Expiation est l’ultime leçon que [l’Homme] ait besoin d’apprendre, car elle lui enseigne que, n’ayant jamais péché, il n’a point besoin de salut. (p. 237)

Ce n’est pas la crucifixion qui a établi l’Expiation; c’est la résurrection. Nombreux sont les chrétiens sincères qui ont mal compris cela. (p. 36).

Le cours imite encore une fois la Science Chrétienne, en niant le seul chemin de réconciliation avec Dieu par la mort de Jésus sur la croix. Il n’est pas surprenant que William Thetford ait contribué à la publication du cours, ayant été élevé dans cette « église ».

Le voyage à la croix devrait être le dernier «voyage inutile ».
Ne fais pas l’erreur pathétique de te «cramponner à la bonne vieille croix». (p. 52)

Avoir pleinement conscience de l’Expiation, c’est donc reconnaître que la séparation ne s’est jamais produite. (p. 98).

Voici exactement l’enseignement de l’antéchrist : Notre état de pécheurs est niénié, ainsi que notre besoin d’expiation comblé sur la croix par Jésus-Christ, à la fois homme et Dieu unique.

Le démon ou esprit déchu qui a dicté tous ces conseils, dévoile son identité en disant :

Ne fais pas l’erreur pathétique de te cramponner à la bonne vieille croix. Le seul message de la crucifixion, c’est que tu peux vaincre la croix. D’ici là, tu es libre de te crucifier toi-même aussi souvent que tu choisis de le faire. Ce n’est pas cet évangile que j’avais l’intention de t’offrir. Nous avons un autre voyage à entreprendre, et ces leçons t’aideront à t’y préparer si tu les lis attentivement. (texte, p. 52).

Se moquer de la croix, notre chemin du salut, ne vient certainement pas de Dieu, mais de l’Ennemi, l’accusateur, qui est Satan le diable.

Le coup de pub :

Marianne Williamson est la fille d’un riche avocat de Houston, 39 ans, et a fait un coup de pub national sur ce cours lorsqu’elle a été en vedette dans le Time magazine. Appelée «Mère Teresa des années 90 par certains de ses partisans. Williamson est l’une des promotrices les plus connues du Cours en Miracles (Time magazine, 29 Juillet 1991, p. 60). Depuis lors, le cours est devenu populaire à Hollywood et accepté par le grand public. De nombreuses célébrités12 ont appris les cours de sagesse métaphysique de Williamson.

Elle a écrit différents livres comme « Un retour à l’amour », recommandant ce Cours en Miracles qui sont devenus des bestsellers. Elle est devenue la représentante excentrique juive la plus éminente de cet autre «Jésus». Elle prospère à Los Angeles comme gourou du Nouvel-Âge, fait des conférences payantes sur ce Cours pour des milliers de personnes.

Elle était invitée au talk-show d’Oprah Winfrey. Oprah a annoncé à ses 14 millions de téléspectateurs, qu’elle avait vécu « 157 miracles » dans sa vie comme un résultat direct de la lecture du premier livre de Williamson, « un retour à l’amour ». La conséquence fut immédiate, sa première édition fut épuisée en un jour, et son livre propulsé au No.1 de la liste York des meilleures ventes de livres d’auto-assistance.

Pour cela, mes sincères remerciements à Oprah Winfrey. Son enthousiasme et sa générosité ont donné au livre, et à moi, un public que nous n’aurions jamais eu autrement(Marriane Williamson – Un retour à l’amour p.9)

Différentes organisations humanitaires où Williamson est impliquée13 ont été la cible d’une mauvaise publicité tournant autour de son mauvais caractère notoire et ses traits tyranniques. (Entertainment Weekly, 06/03/92, p 31)

Elle prétend que ce Cours en Miracles était son « échappatoire de l’enfer » personnel. Depuis sa première édition en 1976, il a été vendu à quelques 850000 exemplaires et a donné naissance à plus de 1000 groupes d’étude aux États-Unis et à l’étranger.

Marriane Williamson estime que son message s’adresse à des gens qui cherchent Jésus, mais sans jugement, culpabilité, et doctrine punitive.

Aucune religion n’a le monopole de la plus grande histoire jamais racontée. Vous pouvez trouver la vérité partout, comme dans le Bouddhisme, Jung, Abe Lincoln, Gandhi, Star Wars, ou toute religion.

Cela rejoint la pensée que toute vérité est la vérité de Dieu14, mais la vérité est subjective car elle est laissée à l’appréciation de chaque individu en ce qu’il considère comme faux, si quoi que ce soit peut être faux.

Elle a étudié le zen, la méditation et la planche Ouija, a tenu une librairie métaphysique, et a finalement commencé à parler à des groupes faisant un amalgame à la mode de christianisme, bouddhisme, psychologie populaire … et de « restauration de sagesse » en 12 étapes. Elle se qualifie elle-même de « chienne de Dieu ». (Cité dans CIB juin 1992 vol.8 no.6)

Elle pense que les îles d’Honolulu sont un centre d’énergie psychique du chakra du cœur de la planète, et invite les gouverneurs à une conférence à l’ échelle de l’État sur le bénévolat… Voilà ce que les partisans du Nouvel Age croient, et comment ils avancent. Elle déclare

Nous sommes des êtres saints, les cellules individuelles du corps du Christ » (Marriane Williamson -A retour à l’amour p. 32

Elle qualifie le cours en ces termes

Même s’il prend un autre nom, même s’il prend un autre visage, il est, en substance, la vérité de qui nous sommes (ibid. P. 296)

Jésus et d’autres maîtres éclairés sont nos frères aînés évolués (p. 42)

Tout comme les nouvel-âgeux voient la conscience Christique, elle déclare :

Le concept d’un divin, ou l’esprit de Christ, est l’idée que, dans notre cœur, nous ne sommes pas identiques, mais en fait le même être que Lui.

« Il n’y a qu’un Fils » ne signifie pas que quelqu’un d’autre était Christ, et que nous ne le sommes pas. cela signifie que nous sommes tous Christ. il n’y a qu’une seule personne parmi nous. (p. 30-31). L’idée du panenthéisme disant que nous sommes tous un, interconnecté dans l’être divin, est devenue un moyen populaire de la spiritualité.

Bien que populaire, Williaimson a aussi des détracteurs, comme le magazine Forbes :

Williamson faisait partie de cette nouvelle vague de gourelles sauvages, déesses auto-proclamées, qui font de l’argent en encourageant un discours féministe spirituel qui encourage les femmes à courir dans les bois… ( Forbes, mai 1994)

Le cours a été enseigné à la cathédrale de cristal de Robert du pasteur Schuller15 et a été adopté par des psychologues et même des théologiens. Beaucoup d’églises « chrétiennes » qui en ignorent le danger spirituel ont intégré ses enseignements.

Oprah Winfrey a commencé à enseigner ce Cours en Miracles dans son programme radio Oprah & Friends16 en Janvier, 2008 avec une leçon par jour sur un an, couvrant ainsi les 365 leçons du chapitre « exercice ».

Certaines leçons demandaient de passer votre journée en répétant:

Dieu est dans tout ce que je vois (Leçon n° 29)

Je suis la lumière du monde (Leçon n° 61)

La leçon n° 70 enseigne à l’étudiant de dire et de croire :

Mon salut vient de moi.

Bref, ce cours est une attaque frontale contre l’interprétation littérale de la Bible et l’Evangile, qui voit dans le péché le problème de l’Homme et que nous avons besoin d’un sauveur. C’est du nouvel âge, de l’occultisme et du syncrétisme qui préparent les gens à une religion mondiale dans laquelle Jésus sera juste un enseignant parmi d’autres17 dans la vérité. Et c’est là l’ultime souhait de l’ennemi de Dieu : Il fait de Christ un homme sans vérité du tout, et le rabaisse au niveau d’un aventurier qui découvre de son propre potentiel divin, n’étant ni plus ni moins que quiconque.

Trasuit de © 2009 Let Us Reason Ministries


1 Ministère « Raisonnons ensemble » : letusreason.org/BookR3.htm

2 Il existe plusieurs éditions de ce livre, en anglais et en français, les numéros de pages sont pour la plupart des références au texte anglais.

3 The Holy Encounter, Sept./Oct. 1990, p. 5

4 NDLR : On trouve aussi ces traces de panthéisme dans les bestseller de Rick Warren et de Sarah Young

5 NDLR : Ne vous demandez pas ce que signifient ces élucubrations et celles qui suivent. Ces discours interminables sont des eaux troubles en face de l’eau limpide de la Parole de Dieu, et la simplicité de l’Évangile.

6 NDLR Le moine bénédictin allemand Anselm Grün enseigne globalement la même chose, celui-ci est est versé dans la psychologie, l’hindouisme voire le spiritisme. Quand Christ fait marcher un invalide, ce n’est que l’encouragement d’un dépressif.

7 NDLR : cf. Mat 5:13 Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel perd sa saveur, avec quoi la lui rendra-t-on?

8 NDLR : Le Saint Esprit et les Écritures nous enseignent que l’homme a perdu depuis la chute sa communion avec Dieu : mais que Dieu a désiré renouer cette relation depuis le début .
Mais l’Éternel Dieu appela l’homme, et lui dit: Où es-tu? … C’est ainsi qu’il chassa Adam; et il mit à l’orient du jardin d’Éden les chérubins qui agitent une épée flamboyante, pour garder le chemin de l’arbre de vie. (Gen 3:9-24) Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu, et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus Christ. (Rom 3:23-24)

9 NDLR : Faire douter de l’existence des choses est une séduction du malin, car il est menteur et le père du mensonge (cf. Jean 8:44). Selon la Bible, Dieu a créé toutes choses :

Toutes ces choses, ma main les a faites, Et toutes ont reçu l’existence, dit l’Éternel. … (Ésaïe 66:2a )

Ce qui existe a déjà été appelé par son nom; et l’on sait que celui qui est homme ne peut contester avec un plus fort que lui. (Ecc_6:10 )

Douter de sa propre existence est un signe de malédiction :

Mais si tu n’obéis point à la voix de l’Éternel, ton Dieu, si tu n’observes pas et ne mets pas en pratique tous ses commandements et toutes ses lois que je te prescris aujourd’hui, voici toutes les malédictions qui viendront sur toi et qui seront ton partage: … Ta vie sera comme en suspens devant toi, tu trembleras la nuit et le jour, tu douteras de ton existence. (Deu 28:15-66)

10 NDLR : Et quand il sera venu [ le consolateur], il convaincra le monde en ce qui concerne le péché, la justice, et le jugement: Jean 16:8 Jean14:17 l’Esprit de vérité, …

Ce cours parodie le rôle du Saint Esprit en disant que celui-ci nous témoigne de l’éternelle vérité et nous convainc d’innocence :

Maintenant, dans les mains rendues douces par Son toucher, le Saint-Esprit dépose une image d’un toi différent… C’est l’image d’un corps encore, et elle indique au-delà d’elle-même à la fois ton innocence et celle de ton frère. [ton frère] regardera au-delà vers l’innocence qu’il contemple en toi. Là est la preuve qu’il n’a jamais péché;

La Bible présente la mort comme une réalité, que nous « vivons » depuis le premier commandement donné à l’homme, qui a été rejeté :

L’Éternel Dieu donna cet ordre à l’homme: Tu pourras manger de tous les arbres du jardin; mais tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras. (Genèse 2:16-17 ; Cf Jean 11:14) C’est pourquoi, comme par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu’ainsi la mort s’est étendue sur tous les hommes, parce que tous ont péché,… (Romain 5:12 )

Christ n’a pas nié cette réalité :

Car Dieu a dit: Honore ton père et ta mère; et: Celui qui maudira son père ou sa mère sera puni de mort. (Mat 15:4 ; Cf Marc 7:10)

Mais il a vaincu la mort, affichant ainsi sa divinité : (Cf. Matthieu 27:51-54) Ne pas reconnaître la mort, c’est aussi refusé le don gratuit et la grâce de Dieu :

Car le salaire du péché, c’est la mort; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus Christ notre Seigneur. (Romain 6:23 )

11 NDLR : Ce charabia inintelligible est sensé clarifier des termes, il dénature la réalité et la vérité.

12 Cher, Barbra Streisand, Anthony Perkins, Lesley Ann Warren, Tommy Tune, Roy Scheider, David Geffen, Aube Steel, Oprah Winfrey, Raquel Welch, et Rosanne Arquette.

13 Elle est la fondatrice du Centers for Living pour les personnes atteintes du sida et d’autres maladies mortelles.

14 Cette expression est aussi utilisée par Rick Warren lorsqu’il doit répondre des célébrité du Nouvel-Âge avec lesquelle il travaille..

15 NDLR : C’est un ex-« Pasteur » ‘Evangélique, mais aussi Franc-maçon du 33ème degré et engagé avec de nombreux nouvel-ageux. Il fut le mentor de Rick Warren.

16 http://www2.oprah.com/xm/xm_landing.jhtml Ces références au programme radio viennent de Warren Smith. NDLR c’est un ex-étudiant nouvel-âgeux, aujourd’hui chrétien. Il a écrit de nombreux livres dénonçant les percées du Nouvel-Âge dans le monde évangélique par Rick Warren.

17 NDLR : La réponse de Jésus au jeune homme riche : « Pourquoi m’appelles-tu bon? Nul n’est bon, sinon un seul, Dieu » dissipe toute illusion sur l’éventualité d’une possible multitude de « Bon maître » à ces côtés. cf. Jean 8:24 ,58 ; 10:11-14

Commentaires

  1. eric

    Merci de m’avoir ouvert les yeux. Ce texte me semblait dire des choses et leurs contraires. J’en etais venu à vivre en me disant que je ne pêche pas, tout en sachant que cela me deplaisait fort. Merci.

  2. Pierre

    Je pense que ce livre ne contredit pas la bible mais rectifie les erreurs liées à :
    – l’ancienneté des écrits
    – la capacité intellectuelle des hommes qui a changé
    – les traductions successives qui induisent inévitablement des erreurs.

    À chacun son ouverture d’esprit. Vous êtes d’accord uniquement avec ce que vous êtes capable de croire dans cette vie.

    +[2eme commentaire]+ Je ne crois que ce que je vois. Je peux voir l’amour et ses resultats, en revanche je ne vois aucun Malin, aucun demon, juste des etres qui ignorent leur nature divine.

    Bien amicalement

    Pierre

  3. Tosti raymonde

    Bjr, vous parler d ante Christ! Mais ne penser vous pas qu,un individu ne fonctionnant que pour son plaisir personnel est « anti Christ », de même que les personnes axées sur le pouvoir l argent le confort le matérialisme , ne sont ils pas éloignés de la volonté de Dieu? . Il semble que l,enseignement concernant la lumière de Dieu a été vécu pleinement par le Bouddha, de même que celui de l Amour par Jésus -Christ . Alors aujourd’hui ou il est temps de connaître la Volonté de DIeu, pourquoi condamner les ouvrages qui peuvent ns permettent de trouver l unité ,la réconciliation avec le Divin ? Vs parlez de pêches ! Mais quand nous tentons une synthèse de plusieurs religions, il apparait clairement qu il n’existe qu’un seul pêche celui de la séparation avec Dieu ( tous les autres en découlent), qu en pensez vous?? Ah ! Vous parlez merveilleusement bien de l’expiation, il me semble qu’une vie de partage, de service , d amour pour tous, de prières ou méditations, ferait bien l affaire!
    Cordialement
    Mme TOsti

    1. webmestre Article Author

      Bonjour,
      Les saintes Écritures vous acquiescent sur ce point :
      Elles sont claires sur l’errance des « personnes axées sur le pouvoir l argent le confort le matérialisme »
      Hébreux 13:5-6; 1Timothée 4:1; 6:10; Proverbes 13:1-25 ; 20:4; 28:19 ; 22 :16 24:27 ; 24:30-34; Jacques 1:1-27; Tit 1:7; Matthieu 5:1-48 ; 6:33; Ecclésiaste 2:26 ; 5:13-14; 7:11-12; Psaume 23:1-6; Luc 12:15, 20-21; 16:10-11;

      Pour ce qui est de Boudha et es autres ouvrages
      Il faut faire un choix: Christ ne permet pas le syncrétisme, ni le Salut en une quelconque religion:
      Jean_14:6  Jésus lui dit: Moi, je suis le chemin, et la vérité, et la vie; nul ne vient au Père que par moi.
      Eph 2:8-9  Car vous êtes sauvés par la grâce, par la foi, et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu; non pas sur le principe des œuvres, afin que personne ne se glorifie; 
      Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *