Le Devoir

11 mars 2017 |Louise-Maude Rioux Soucy | Télévision

Il n’y a pas que la mécanique des coeurs qui puisse être difficile à comprendre, celle des esprits peut être tout aussi déroutante. C’est ce qui frappe d’abord dans Secte, mode d’emploi, une série de trois reportages qui documente le repli sectaire en le prenant par la racine, sans fard ni préjugé, ici, mais aussi à l’étranger, notamment en France et aux États-Unis.

De la Mission de l’Esprit-Saint aux raëliens en passant par la secte des davidiens ou l’Ordre du Temple solaire, le panorama est bien étayé. En ressortent quelques constantes: une offre irrésistible, un leader charismatique, une rhétorique blindée, une hiérarchie implacable, des exigences croissantes, jusqu’au détachement complet du reste de la société.

Entendre parler de la force de frappe du « judo mental » (et physique) pratiqué par le gourou Roch Thériault de la bouche de ses propres fils, ou encore du déchirement d’une femme qui a dû se couper d’une partie de sa famille en s’émancipant de la secte qui l’a vue grandir, bouleverse. Les témoignages sont d’autant plus forts qu’ils sont multiples, incarnés, et livrés sans fausse pudeur.

Les éclairages savants apportent plusieurs clés de compréhension, même s’ils se recoupent à l’occasion. Le recours aux archives est aussi très éclairant ; l’ajout de reconstitutions, vaguement galvaudées, l’est en revanche beaucoup moins. L’ensemble reste de très bonne tenue, ouvrant les esprits et surmontant les clichés habituels sur la question.

Secte, mode d’emploi

RDI, les trois prochains jeudis, 20 h

www.ledevoir.com/culture/television/493548/percer-le-repli-sectaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *