« … Oliver Cowdery, David Whitmer et Lyman E. Johnson se sont unis à un gang de faussaires, de voleurs et de gredins de la pire espèce »Lettre émanant de responsables mormons dans le Missouri, 1841

Chaque livre de Mormon contient deux déclarations d’hommes qui auraient vu et manipulé les fameuses plaques d’or sur lesquelles était gravé le contenu du livre. L’Église mormone aime insister sur la grande honorabilité de ces témoins et bien qu’ils aient eu des problèmes avec Joseph Smith, ils n’auraient jamais renié leur témoignage !

Les plaques du livre de Mormon furent vues et manipulées par onze hommes compétents, de pensée différente et de REPUTATION SANS TACHE, qui publièrent un récit formel de leur expérience. Oliver Cowdery dont la réputation d’HONNÊTETE n’a jamais été mise en doute, était avec Joseph Smith lorsque la prêtrise d’Aaron fut restaurée par Jean le Baptiste. Tous ces témoins, d’honnêteté indiscutée dans les affaires de la vie, restèrent fidèles à leur témoignage toute leur vie sans déviation ni variation
(John A. Widtsoe, Joseph Smith- Seeker after Truth, pages 338-339.)

Nous comprenons en effet qu’il serait impossible de faire confiance à ces témoins cruciaux du livre de Mormon si leur comportement dans les affaires de la vie laissait à desirer!Prenons Oliver Cowdery, dont la réputation de grande honnêteté fait l’unanimité dans les cercles mormons, Widtsoe l’affirme et analysons les sources historiques mormones. La publication mormone « Times & Seasons dans un poème rédigé par Joel H. Johnson, laisse clairement entendre qu’Oliver a renié le livre de Mormon :

O prouve que Christ n’était pas le Seigneur parce que Pierre a maudit et juré ou que le livre de Mormon n’est pas sa Parole parce que Oliver l’a nié
(Times & Seasons, vol.2, 1841, page 482.)

Les sympathisants mormons du site idumea confrontés à ce texte révélateur vont répondre ce qui suit:

 … ils (les Tanner) citent un poème qui a paru dans « Times & Seasons en 1841, écrit par Joel H. Johnson. Il disait que le livre de Mormon était vrai même s’il était renié par Oliver. Selon eux, ce poème montre bien que les mormons croyaient ;qu’Oliver Cowdery avait renié son témoignage du livre de Mormon. En fait, tout ce que le poème permet de penser, c’est que c’est Johnson qui a pu croire qu’Oliver avait renié son témoignage du livre de Mormon. Mais en supposant même que ce soit là ce que Johnson a voulu dire, ce qui est douteux, la déclaration n’a aucune valeur de preuve, étant donné que Johnson n’a jamais eu l’occasion d’être témoin d’un quelconque reniement
(Idumea, Commentaire sur les témoins du livre de Mormon : une réponse à Jerald et Sandra Tanner, page 3)

Voyez-vous chers amis, la manière dont les mormons d’idumea tentent d’escamoter la vérité ? Cette explication est facilement réfutée :

En tant que publication officielle de l’Église, le Times & Seasons était soigneusement controlé et supervisé par le prophète
(Histoire de l’Église dans la plénitude des temps, 1997, page 248.)

Remarquable ! Joseph Smith controlait et supervisait avec soin cette publication. Vous pouvez croire qu’il était totalement en accord avec Johnson sinon il n’aurait pas permis la parution du poème ! La superficialité est un des aspects négatifs des apologistes mormons et cela se vérifiera encore dans bien domaines.

 Oliver Cowdery, John Whitmer, David Whitmer, trois témoins malhonnêtes!

Après qu’Oliver Cowdery ait été arrêté sur mandat pour vol et que les marchandises volées furent retrouvées dans la maison de William W. Phelps, action infâme à laquelle John Whitmer a aussi participé … Oliver Cowdery, David Whitmer et Lyman E. Johnson se sont unis à un gang de faussaires, de voleurs et de gredins de la pire espèce
(Lettre émanant de responsables mormons dans le Missouri, Senate Document 1891, 15 février 1841, pages 6-9 ainsi que Comprehensive History of the Church, vol.1, pages 431-439.)

 John Whitmer, David Whitmer, Oliver Cowdery et Martin Harris, des individus à oublier au plus vite !

De tels individus tels que McLellin, John Whitmer, David Whitmer, Oliver Cowdery et Martin Harris sont trop contestables pour être mentionnés et nous ferions mieux de les oublier
(Joseph Smith, History of the Church, vol.3, page 232.)

Oublions-les en effet!mais n’oublions pas aussi d’oublier leur témoignage quant au livre de Mormon. Car s’ils sont malhonnêtes dans les affaires de la vie, ils le sont également dans le domaine spirituel !

 Martin Harris est un homme méchant, un retourneur de veste religieuse et un démoniaque !

Tu as abandonné ce qui est sacré entre les mains d’un méchant homme
(Doctrine & Alliances 3:12-13.)

Martin Harris changea de position religieuse huit fois.
( Improvement Era, mars 1969, page 63.)

Martin Harris est un ferme croyant dans le shakérisme, il déclare que son témoignage est plus grand qu’il ne le fut pour le livre de Mormon
(Lettre de Phineas Young adressée à Brigham Young le 31-12-1844, thèse de la BYU, écrite par Wayne Cutler Gunnell, intitulée : Martin Harris- Witness and benefactor of the Book of Mormon, 1955, page 52.)

Et cet homme démoniaque, Harris … un esprit menteur et trompeur l’habite, il a pour père le diable
(Millenial Star, vol.8, pages 124 à 128.)

Ils furent exclus (Harris et les autres) de la communion de l’Église et ils se laissèrent aller à toutes sortes d’abominations, jurant, mentant, trompant, escroquant, buvant avec beaucoup de débauches .
(Joseph Smith, Elder’s Journal, août 1838, page 59.)

C’est Marcel Kahne qui écrivait (il va sans doute s’en souvenir) à une dame d’Amay, près de Huy en province de Liège les paroles suivantes :

«En outre, tous ceux qui ont connu Martin Harris, même les anti-mormons les plus virulents s’accordent pour lui reconnaître une grande honnêteté
(Lettre écrite à Mlle Mireille Starzak.)

Ce qui démontre une fois de plus qu’avant de parler ou d’écrire, il est toujours bon de faire le tour et le pourtour des alentours si on ne veut pas se faire rouler !

 Hiram Page, le fanatique et le menteur !

Hiram Page (1800-1852) apparaît avoir été quelque peu fanatique
(John A. Witsoe, Joseph Smith- Seeker after Truth, page 58.)

Oliver Cowdery et la famille Whitmer furent déçus par les fausses declarations d’Hiram Page
(Ivan J. Barratt, More remarkable stories of how we got the revelations in the Doctrine& Covenants, Extention Publications, BYU, page 7.)

George A. Smith, apôtre et cousin de Joseph Smith enseigne que les témoins du livre de Mormon furent emportés par l’apostasie:

L’esprit d’apostasie devint général et le choc qui fut donné à l’Église devint plus grave qu’en une autre occasion. Un de la Première Présidence, plusieurs des douze apôtres, le Grand Conseil, les présidents des 70, les TEMOINS DU LIVRE DE MORMON et un grand nombre d’autres … furent emportés par cette apostasie
(George A. Smith, Journal of Discourses, vol.7, pages 114-115.)

Widtsoe dans la citation d’introduction présentent les témoins du livre de Mormon comme étant des hommes avec une réputation sans taches. Widtsoe et chacun de nous avons compris en effet que sans ce label de pureté, l’authenticité ;des fameuses plaques du livre de Mormon sont remises totalement en question. Nous venons de le découvrir, les principaux témoins du livre de Mormon étaient des filous et tout naturellement, il découle que le livre de Mormon n’est plus du tout fiable. Tirons-en les conséquences qui s’imposent !

Christian Piette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *