Nous reproduisons ici un extrait du livre « La vie de Jésus » donné par FIMB aux formateurs avancés. Ce livre décrit des passages de la vie d’un Jésus « ésotérique » année par année.

L’auteur n’est pas dévoilé, mais nous reconnaissons que le contenu est extrait presque mot à mot d’un livre issu du spiritisme : … Le livre d’Urantia (23).

Lorsque le Christ, Mickaël de Nébadon vint pour la dernière et la 7ème effusion, Il pouvait se lancer dans cette effusion avec l’assurance qu’Emmanuel administrerait son univers pendant son séjour sur la Terre mais également, Il savait que les Anciens des Jours avaient décrété que son royaume serait en sécurité pendant toute la période de son effusion.

Emmanuel est le frère aîné du Christ et Conseiller Paradisiaque. Mickaël confia à Emmanuel tous les pouvoirs d’administration universelle.

Emmanuel est appelé l’Union des Jours, Ambassadeur Universel de la Trinité auprès de l’Univers local de Nébadon.

Ainsi, Emmanuel présenta au Christ la mission de la 7ème effusion. En tant que mortel incarné dans le royaume, le Christ était dépourvu de dons célestes mais pouvait à tout moment récupérer son pouvoir abandonné et choisir de réinvestir son autorité universelle.

Emmanuel lui donna les dernières directives.

Ainsi, le Christ pouvait compléter son éducation humaine tout en restant soumis à la volonté de son Père du Paradis.
En dehors de la mission sur Terre et de la révélation de l’Univers, Emmanuel conseilla au Christ d’assumer une tâche additionnelle après avoir pris suffisamment conscience de son identité divine. Il s’agissait de mettre fin techniquement à la rébellion de Lucifer dans le système de Satania(24) et d’accomplir tout cela en tant que Fils de l’Homme, comme une créature mortelle du Royaume. Ainsi il répandra l’Esprit de Vérité et rendra tous les hommes normaux et pleinement accessibles au ministère de la présence séparée de notre Père Paradisiaque sous l’aspect des Ajusteurs de Pensée des Royaumes…

Le but suprême de l’effusion de Mickaël fut de rehausser la révélation de Dieu.

Au moment de l’incarnation de Jésus, le peuple juif occupait une position géographique et stratégique particulière dans le monde. Il était alors gouverné et organisé pour le commerce ; il était à la croisée des chemins des trois continents.

Les Juifs étaient implantés dans beaucoup de nations et pratiquaient le commerce, bien que la Palestine fût le foyer de la culture religieuse et le lieu de naissance du christianisme.

Au siècle précédant l’arrivée de Jésus, Philon d’Alexandrie avait pris en mains les problèmes pour harmoniser méthodiquement la philosophie grecque et la théologie hébraïque, pour en faire un système de croyances et de pratiques religieuses. Plus tard, Paul l’utilisa pour fondations pour bâtir un culte chrétien plus élevé et plus lumineux.
Philon était un grand Maître…

En plus des récits de « politique céleste », nous apprenons que Jésus versait dans le féminisme, et doutait…

Arriva sa 12ème année, ce fut une année assez mouvementée dans la vie de Jésus. Il commença à travailler régulièrement dans l’atelier familial de menuiserie et chose exceptionnelle, il put disposer de son salaire. Durant toute cette année, il passa par de nombreux moments d’incertitude, sinon de véritables doutes, concernant la nature de sa mission… Il fut profondément choqué de voir que sa mère partait du côté des femmes.

Jésus était forgeron, quand le travail manquait. C’est l’indomptable Paul qui a fondé le christianisme :

Durant sa 22ème année, Jésus continuait à faire des travaux de finition de maisons et d’ébénisterie. Pourtant, lorsque le travail de charpentier vint à manquer à Nazareth, Jésus partit chez un forgeron et travailla les métaux pendant 6 mois. …

Et quand Étienne donna sa vie, il y avait là un nommé Saul, citoyen de Tarse Quand il vit comment ce grec pouvait mourir pour sa foi, il épousa la cause pour laquelle Étienne était mort. Plus tard, Saul devint l’agressif et l’indomptable Paul, le seul fondateur de la religion chrétienne.

La cerise sur le gâteau

Jésus sait qu’il n’est pas le messie ! (25)

Au cours de cette année, Jésus trouva dans le livre d’Henoch, un passage qui l’incita, plus tard à adopter l’expression « Fils de l’Homme » pour se désigner durant sa mission. Il avait la conviction qu’il n’était pas destiné à être le Messie. Il savait qu’il ne siégerait jamais sur le trône de David à Jérusalem.


23) Ce livre d’Urantia est lu par différents « groupes spirituel », dont un à une dizaine de km de chez moi, dans la campagne. La famille d’une adepte s’est plaint vers nous de ce que la gourelle du groupe local l’a dépossédée…

24) Encore une référence au livre d’Urantia : « P.559 – §3 Satania lui-même est un système inachevé ne contenant que 619 mondes habités qui sont numérotés dans l’ordre d’après la date de leur inscription comme mondes habités, comme mondes habités par des créatures volitives. C’est ainsi qu’Urantia reçut le numéro 606 de Satania

25) Le Nouvel-Àge attend un autre Messie. Jésus n’est qu’un « bon maître » parmi tant d’autres. Le passage ci-dessus est quasi une citation du livre d’Urantia :
« P.1390 – §1 Au cours de cette année, Jésus trouva, dans le livre dit d’Énoch, un passage qui l’incita plus tard à adopter l’expression “ Fils de l’Homme ” pour se désigner durant sa mission d’effusion sur Urantia. Il avait soigneusement étudié l’idée du Messie juif et acquis la ferme conviction qu’il n’était pas destiné à être ce Messie. Il désirait ardemment aider le peuple de son père, mais il ne compta jamais se mettre à la tête des armées juives pour libérer la Palestine de la domination étrangère. Il savait qu’il ne siégerait jamais sur le trône de David à Jérusalem. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *