topNom

Le titre de cette Église vient du latin « scio » : connaître ou savoir, et du grec « logos » : étude. La Scientologie veut savoir pour savoir ou étudier la sagesse. C’est la science du savoir. Le terme « église » est pris dans le sens assez large d’une assemblée. Connue d’abord sous le nom d’Église de la Nouvelle Compréhension, elle veut être une philosophie religieuse appliquée et une technique qui résout les problèmes de l’esprit, de la vie et de la pensée.
C’est une technique de psychanalyse, une nouvelle discipline religieuse, une école de psychologie visant à améliorer l’homme spirituel. Elle veut rendre l’homme plus heureux par la compréhension de lui-même comme être spirituel. Elle veut exercer le culte de la religion de Scientologie en dispensant aux fidèles des services éducatifs.

top Origine

Il n’est pas facile d’écrire tant soit peu objectivement un bref historique de cette Église, car les documents dont nous disposons sont souvent contradictoires! (1)
L’ingénieur humaniste américain Lafayette-Ronald Hubbard naît le 13 mars 1911, à Tilden, dans le Nebraska. Il passe son enfance dans l’ouest américain. Avec ses parents, il fait de multiples voyages en Asie, essentiellement en Chine et au Japon. C’est là qu’il s’initie à la spiritualité hindoue.

De retour aux États-Unis, il étudie la physique nucléaire à l’université George Washington. Il effectue son service militaire dans la marine américaine. Blessé pendant la Seconde Guerre mondiale, il est aveugle et paralysé. Grâce à sa méditation, il recouvre la santé et toutes ses forces en l’espace de deux ans. L’incapacité physique aura été une cruelle épreuve pour lui, mais il en sort guéri et fortifié spirituellement.

Auteur de romans de science-fiction, Hubbard change de voie pour se consacrer à la philosophie. En 1938, il s’adonne à une réflexion sur l’impulsion fondamentale qui anime la vie. C’est le début d’une longue période de recherches qui aboutit à la rédaction de son livre principal La Dianétique, la science moderne de la santé mentale. Écrit en 1948, il est publié le 9 mai 1950 et connaît un immense succès. Cet ouvrage présente une technologie de guérison spirituelle. Dianétique vient de « dia » et de « nous », deux termes grecs signifiant « au travers de l’esprit ». La Dianétique démontre ce que l’esprit fait au corps. En 1952, Hubbard lance la Scientologie comme philosophie appliquée à prétention scientifique. Deux ans plus tard, il regroupe ses premiers étudiants pour ouvrir, le 18 février 1954, à Los Angeles, la première Église de Scientologie. Cette date est considérée comme le commencement officiel de l’Église de Scientologie.

Le siège du mouvement est transféré en Grande-Bretagne en 1959, pour redevenir américain plus tard. À partir de 1974, Hubbard fait de nombreuses acquisitions. Il achète un ancien noviciat jésuite dans l’Oregon, un bateau Apollo de 107 mètres de long, un hôtel et d’autres immeubles à Clearwater. Dans son ministère, il est secondé par sa troisième épouse Mary Sue. Vers 1980, il disparaît après avoir concentré toutes ses activités au Centre de Technologie Religieuse que dirigera son successeur David Miscavidge.

Selon quelques intimes, le fondateur de l’Église de Scientologie est décédé le vendredi 24 janvier 1986 d’une crise cardiaque à Saint-Louis, en Californie. Sa mémoire est intensément honorée par les scientologues. À Petrolia, à 250 kilomètres au nord de San Francisco, ils ont construit un caveau cylindrique en acier, à 4 mètres sous terre, pour conserver ses œuvres.

top Doctrine

Lafayette-Ronald Hubbard est un écrivain prolifique, 600 livres sont sortis de sa plume. Citons-en quelques-uns :

La réduction du crime, Les problèmes du travail, La Dianétique, La puissance de la pensée sur le corps, La thèse originale Dianétique, Self Analyse, La Dianétique, évolution d’une science, Dianétique 55, Scientologie 0 80, Les fondements de la pensée, Une nouvelle optique sur la vie, Introduction à l’Éthique de la Scientologie, Avez-vous vécu avant cette vie ? et Mission dans le temps…

Ces livres, les nombreuses cassettes, les albums de musique et les vidéocassettes mis en vente par l’Église révèlent la doctrine scientologique.
En plus, le fondateur a écrit à Los Angeles, le 18 février 1954, la confession de foi que voici :

« Nous, les membres de l’Église, croyons: que tous les hommes, quelles que soient leurs race, couleur, croyance, ont été créés avec des droits égaux, que tous les hommes ont le droit inaliénable d’exercer leurs propres pratiques religieuses, que tous les hommes ont le droit inaliénable de décider de leur propre vie, que tous les hommes ont le droit inaliénable à l’équilibre mental, que tous les hommes ont le droit inaliénable d’avoir leur propre défense, que tous les hommes ont le droit inaliénable de concevoir, choisir, assister ou soutenir leurs propres organisations, églises et gouvernements, que tous les hommes ont le droit inaliénable de penser librement, de parler librement, d’écrire librement leurs propres opinions et de s’opposer , de se prononcer ou d’écrire sur les opinions des autres, que tous les hommes ont le droit inaliénable de créer leur propre espèce, que les âmes des hommes ont les droits des hommes; que l’étude du mental et la guérison des maladies d’origine mentale ne devraient pas être séparées de la religion, ni tolérées dans les domaines non religieux, et qu’aucun agent autre que Dieu n’a le pouvoir de suspendre ou de négliger ces droits, de façon ouverte ou couverte.
Et nous, membres de l’Église, croyons: que l’homme est fondamentalement bon; qu’il cherche à survivre; que sa survie dépend de lui-même, de ses semblables et de l’accomplissement de sa fraternité avec l’univers.
Et nous, membres de l’Église, croyons que les lois de Dieu interdisent à l’homme: de détruire sa propre espèce; de détruire la raison des autres; de détruire ou d’asservir l’âme d’un autre; de détruire ou de réduire la survie de ses compagnons ou de son groupe. Et nous, membres de l’Église, croyons que l’esprit peut être sauvé et que seul l’esprit peut sauver ou guérir le corps. »

La Scientologie est une religion naturelle et non révélée, tout en inaugurant une nouvelle ère pour l’humanité, un pont vers une vie meilleure.
Elle croit cependant à l’existence d’un être suprême, Dieu. Elle veut étudier la connaissance afin de l’utiliser pour améliorer l’existence. Elle veut étudier la sagesse et la vie à partir de l’homme considéré comme un être spirituel. L’homme est esprit. L’homme est fondamentale ment bon, son mental enregistre tout pour son bien, sa pensée est toute-puissante sur son corps. Le salut dépend directement des actions de la personne et de la voie qu’elle prend. La Scientologie développe l’étude et le maintien de l’esprit en relation avec lui-même, les univers, les autres et la vie.

top Organisation

L’Église de Scientologie est hiérarchisée. Une discipline stricte régit ses membres. Le siège central se trouve aux États-Unis:6331, Hollywood Boulevard, Suite 1200 à Los Angeles. D’autres bureaux importants sont situés à Clearwater, en Floride, 210, South Fort Harrison Avenue, lieu de retraite religieuse dans 13 bâtiments.

Chaque église locale a la même structure de base, le même mode de fonctionnement et poursuit les mêmes activités avec le même but: mettre la technologie de Ronald Hubbard à la portée de tous les membres pour une existence améliorée. Chaque église est dirigée par son propre conseil, tout en étant en étroite relation avec l’Église-Mère, l’Église de Scientologie Internationale de Los Angeles.

Plusieurs églises de différents pays constituent une Église continentale, toutes les Églises continentales sont soumises au siège américain. L’Église de France fait partie de l’Église continentale dont le siège est à Copenhague, 6, Jernbanegade. Tous les membres sont regroupés dans l’Association Internationale des Scientologues dont le secrétariat est dans le Sussex anglais. L’Église connaît deux types de membres, les membres temporaires et les membres à vie. Normalement ils versent la dîme. Les ministres du culte, hommes ou femmes, sont groupés en Conseil pastoral qui exerce un contrôle sur les membres.

Les ministres du culte sont formés pour enseigner la doctrine, pour montrer aux membres la voie à suivre et leur apporter une assistance spirituelle.

Diffusion et statistiques

Une remarque essentielle, l’Église de Scientologie se développe très rapidement. En 1950, il existait un embryon d’église aux États-Unis ; en 1960, cette Église était présente en 8 pays ; en 1970 dans 17 pays; en 1980 dans 52 pays; en 1990 dans 70 pays; en 1992 dans 74 pays et en 1994 dans 99 pays.

Actuellement, la scientologie est active dans 163 pays.

En 1960, on comptait onze églises ou organisations scientologues,
118 en 1970,
328 en 1980,
832 en 1990 et
1039 en 1992.
En 2007, on ne compte pas moins de 7500 groupes dans le monde.

Ceux qui fréquentent les églises et les différents centres augmentent sans arrêt: en 1960, ils sont trois millions, vingt-ans plus tard six millions et de nos jours (1994) près de 11000000.

Les employés permanents augmentent également. En 1970, ils sont 2 553, en 1975, ils sont déjà 3 238, en 1980 leur total s’élève à 5 150, pour atteindre 8867 en 1985 et 10224 en 1990. L’Église de Scientologie compte 40 églises bien organisées aux États-Unis.
Voici la situation en Europe: Suisse:5 églises, Belgique:1, Allemagne:7, Autriche :1, Danemark :3, Espagne:3, Pays-Bas :1, Russie:1, Suède:3, Italie:11, Grande-Bretagne :7…

Nous venons d’apprendre que l’Église de Scientologie qui était considérée comme une œuvre commerciale, vient d’être reconnue, fin octobre 1993, aux États-Unis comme une véritable Église, malgré les 300 millions de dollars d’offrande annuelle!

top Travail en France

D’abord situé au 12, rue de la Montagne Sainte-Geneviève à Paris, le siège français se trouve actuellement au 65, rue de Dunkerque dans le 9e arrondissement de la capitale, près de la Gare du Nord.

Les réunions débutent à Paris le 26 octobre 1959. Le Journal Officiel mentionne, le 16 décembre 1959, la création d’une Association des Amis de la Scientologie. En septembre 1978 s’ouvre l’église de Paris avec cinq ministres du culte et 146 personnes. Le Journal Officiel du 24 août avait signalé la création de cette église.

Actuellement, la Scientologie compte 300 membres à plein temps. Ils conseillent environ 40 000 personnes par an. Parmi eux, peut-être 1500 peuvent être considérés comme membres et ceci dans les cinq églises d’Angers, de Clermont-Ferrand, de Lyon, de Paris (Assemblée Spirituelle de l’Église en Ile-de-France et Celebrity Center de la rue Legendre) et de Saint-Étienne et dans les 5 missions d’Avignon, de Bordeaux, Marseille, de Montpellier et de Nice.

La presse relate bien souvent des démêlés de la Scientologie avec les autorités. On se souvient de la perquisition menée au siège le 13 janvier 1992, à cause de 3,7 millions de francs non payés au fisc.

top Propagande

L’Église de Scientologie se fait connaître essentiellement par des annonces dans la presse et l’accrochage dans les rues, avec le Test de personnalité distribué massivement. Il propose de répondre à 200 questions. Il est gratuit, mais les personnes contactées sont invitées à continuer leur réflexion par des cours payants.
Les livres de Hubbard et surtout sa Dianétique (traduite aujourd’hui en 71 langues) sont vendus au grand public dans les kiosques et dans les librairies qui ignorent l’origine sectaire de cette littérature.
Des campagnes publicitaires avec tracts et brochures, comme Le chemin du bonheur, des cours par correspondance, des conférences avec démonstration pratique sur les bienfaits de la Scientologie, des séminaires payants, sont autant de moyens efficaces pour faire connaître cette Église.

Celle-ci publie quatre journaux :

  • Éthique et Liberté, le magazine d’investigation,depuis 1977.
  • ARC (Affinité, Réalité, Communication), un journal bimestriel.
  • Impact, réservé exclusivement aux membres.
  • Terra Incognita

 

 Culte et pratiques

Un bref service religieux est célébré le dimanche soir. Le ministre du culte y lit des écrits de Hubbard ou autres. L’Église édite un livre de prières et les sermons du fondateur. Les baptêmes d’enfants, les mariages et les enterrements donnent lieu également à des cérémonies religieuses. Quelques fêtes particulières rassemblent les membres, l’anniversaire de Hubbard (13 mars), l’anniversaire de la Dianétique (9 mai), l’anniversaire du voyage inaugural du Freewinds, vaisseau du mouvement (6 juin), le nouvel an, etc.

Les pratiques les plus importantes se font durant la semaine et en dehors de la chapelle.
Le fidèle ou « audité » va trouver un « ministre-conseiller » ou « auditeur ». Cette consultation est une « audition » ou un Conseil pastoral. Durant ces entretiens, l’auditeur aide l’audité à devenir maître de son mental réactif. Souvent, un appareil, l’électromètre, est utilisé pour détecter les zones de détresse spirituelle.

Le membre qui a trouvé dans la Scientologie le chemin d’une vie meilleure, qui est autodéterminé et libéré de toute entrave est devenu « clair », de « préclair » qu’il était auparavant.

Une séance est la période de temps pendant laquelle un auditeur « audite » un « préclair ». Celui-ci, selon le Tableau de Classification, de Gradation et de Conscience, accède à différents grades, différents niveaux, grâce au Pont, c’est-à-dire à la route qui mène à l’état de clair. C’est le voyage allant de l’ignorance à la révélation. En général, il faut un entraînement, réparti en douze classes, pour maîtriser la vie, allant du niveau 0 au niveau 4.

L’emblème de la Scientologie est une croix à huit branches qui symbolisent les huit « dynamiques » sur lesquelles le « thétan », partie immortelle de l’homme, doit devenir opérationnel : impulsion de survie individuelle, couple et enfant, groupe, humanité, nature, matière – énergie – espace et temps, domaine spirituel, Être suprême.

Les scientologues luttent contre la drogue et l’alcool. Ils prônent la monogamie et la sainteté du mariage. L’Église dispense une procédure de purification pour se débarrasser des méfaits des médicaments.
L’Église vit grâce aux contributions financières spontanées des membres, mais aussi grâce au prix élevé des consultations.

 Activités

Les églises sont ouvertes en permanence et accueillent de nombreuses personnes à la recherche d’aide morale et spirituelle. Leurs activités consistent essentiellement à purger les « audités » de leur mental réactif, au cours des séances d’audition.

Plus d’une vingtaine d’oeuvres dépendent directement ouindirectement de la Scientologie :

– Narconon, pour la lutte contre la drogue,
– le Centre Culturel Celebrity Center, Centre Dianétique, 69, rue Legendre, Paris 17e,
– le Centre Français des scientologues contre la discrimination, 4, rue Burcq, Paris 18e,
– la Commission des citoyens pour les droits de l’homme,
– Criminon, pour la réforme du criminel
– Oui à la Vie, Non à la Drogue
– etc…

 Dissidences

A notre connaissance, aucune pour le moment.

 Principales erreurs

Ne désirant pas être une Église chrétienne et ne voulant pas faire la volonté de Jésus-Christ, la Scientologie est un humanisme moral.

L’homme a toujours essayé de se mettre en valeur et de monter vers un Être suprême (Genèse Il :4 ). Se racheter, s’améliorer par ses propres moyens est le désir de l’homme naturel.

Pour affirmer que l’homme est fondamentalement bon, il faut vraiment fermer les yeux sur la réalité et être bien naïf : guerres mondiales, fours crématoires, Hiroshima…

La Bible, par contre, est bien plus réaliste (Romains 3:10; 3:23). L’homme est foncièrement mauvais, mais le Seigneur Jésus-Christ peut le transformer, et lui seul, pour en faire une nouvelle créature (II Corinthiens 5:17).

Nier le péché et ses conséquences néfastes montre bien que la Scientologie n’a rien compris du plan de salut de Dieu. Sans repentance, il n’y a pas de salut et toutes les auditions, avec ou sans électromètre, ne conduisent pas au vrai bonheur présent et éternel (Jean 15:5; Éphésiens 2:8 et 9).

Il est vrai que la Scientologie utilise le terme de péché, mais simplement dans le sens d’un acte néfaste. Le Scientologue doit donc faire aux actes néfastes et réparer le préjudice commis. Cela n’a rien à voir avec la repentance envers Dieu.

Employer le mot d’Église pour la Scientologie est vraiment impropre, car elle ne remplit aucune condition d’une Église selon l’Écriture: foi en Christ, baptême par immersion des convertis, fruit du Saint-Esprit.

Enfin, en lisant la partie de cet article consacrée au culte et aux pratiques, tout lecteur ne manquera pas de s ‘ exclamer:« Que c’est compliqué! » …alors que l’enseignement biblique est si simple (Actes 16:31) !

(1) Nous avons reçu à peu près à la même époque le magnifique ouvrage, grand format, de 838 pages Qu’est-ce que la Scientologie ?, édité par la secte elle-même en 1993 et le livre percutant, et convaincant, de Paul Ranc Une secte dangereuse: la Scientologie, édité à la même époque par les Éditions Contrastes.

Tiré de Les sectes à visages découvert, G. Dagon, Editions Barnabas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *