Texte de Danny Frigulti, Lighthouse Trails Publishing (traduction par Vigi-Sectes)

L’auteur de cet article est diplômé de l’Université de l’État de Fresno (USA) et est professeur retraité. Depuis plus de trente ans, il a comparé les doctrines de la Parole de Foi à l’Écriture, afin de tester l’exactitude biblique de la Parole de Foi. Il est l’auteur de: Le faux Évangile de Guérison et prospérité mis en lumière (angl. Exposed: The False Faith Healing-Prosperity Gospel)

Depuis les années 1970, un mouvement croissant et captivant d’enseignement de la foi a saturé le monde. Ce mouvement continue de souligner les « Écritures de Foi » comme fondement pour encourager les chrétiens à avoir une foi forte et inébranlable en parlant, en confessant ou en affirmant la Parole de Dieu en vue d’obtenir la santé et la richesse.

La plupart des gens se réfèrent à ce mouvement en le nommant « Parole de foi », et beaucoup utilisent Romains 10:8 et 17 pour jeter les bases de leur foi.

Que dit-elle donc? La parole est près de toi, dans ta bouche et dans ton cœur. Or, c’est la parole de la foi, que nous prêchons… 
Ainsi la foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la parole de Christ. 


Dans cet article, nous examinerons certains enseignements classiques de la Parole de Foi et les comparerons avec l’Écriture, pour discerner la définition de leurs doctrines. Cela permettra de vérifier si une personne ou un ministère prêche de saines doctrines ou des fausses. Certains ministères d’enseignement de « foi » ne prétendent pas appartenir à ce ministère de Parole de Foi, mais enseignent quand même une fausse doctrine. Par conséquent, nous nous concentrerons également sur la réfutation de dix faux enseignements communément rencontrés dans le monde entier.

1) Identifier les sources des maux et de la maladie

Les enseignements de la Parole de Foi promeuvent la croyance en ce que la maladie vient de Satan et ses démons. Par conséquent, Dieu n’a pas châtié et ne châtiera pas son peuple par la maladie. Ils disent aussi qu’aucun chrétien ne devrait être malade, et que si la maladie arrive, c’est à cause de soit …

  • 1) du péché dans votre vie;
  • 2) une foi faible;
  • 3) ou vous ne marchez pas dans l’amour.

Nous examinerons en premier lieu divers passages des Écritures pour voir si les démons sont responsables de tous maux ou maladies. Nous consulterons aussi l’Écriture pour reconnaître le rôle du Seigneur dans toutes sortes de maladie. Ensuite, nous regarderons quand les serviteurs de Dieu étaient malades, pour voir si le péché, une foi faible ou le manque d’amour sont mentionnés comme racines de leur maux.

Matthieu 18:16 est un verset que les défenseurs de la Parole de foi déforment, et utilisent, pour se convaincre eux-mêmes et leurs adeptes, que toute maladie vient des démons « … afin que toute l’affaire se règle sur la déclaration de deux ou de trois témoins »

Jésus cite ici Deutéronome 19:15. Le contexte évident est que deux témoins confirment les témoignages sur le péché, et pas le témoignage de maladie.

Frederick K. C. Price ignore ce que Jésus enseigne à propos de la mort / du péché dans Matthieu 18:16. Il choisit deux passages où les démons provoquent l’affliction (Actes 10:38; Luc 13: 11-14) et dit:

« Je suis parfaitement convaincu, à partir de ces deux passages, que la maladie maladie est de Satan. »1

Actes 10:38 doit être compris comme Jésus « … qui a passé de lieu en lieu faisant du bien, et guérissant tous ceux que le diable avait asservis à sa puissance; car Dieu était avec lui; ».

Ce n’est pas un verset qui enseigne que tout maux et toute maladie provient du diable, car ce qui suit prouve le contraire.

D’autres qui enseignent que toute maladie est de Satan sont: Larry Huch,

  • « Toute maladie, peu importe d’où elle vient – naissance, héritage, blessure – est du diable »;2
  • Guillermo Maldonado, « Selon l’Écriture, toute maladie est la conséquence directe d’activité démoniaques »3
  • et EW Kenyon (1867-1948), « Chaque maladie vient de l’Adversaire  ».4

 

Bien que la Bible cite des cas où les démons sont la cause de différents problèmes physiques (Matthieu 12:22; 17:14-21, Marc 5: 1-16, Luc 4:40-41), l’Écriture révèle également d’autres sources de maladie non démoniaques.

Dans Matthieu 8:1-4, un lépreux vient à Jésus pour être purifié de sa maladie. Jésus ne reprend ni ne chasse le démon. La loi mosaïque concernant la lèpre du Lévitique 13-14 ne déclare jamais que cette maladie est démoniaque. Matthieu mentionne également que la belle-mère de Pierre était fiévreuse, et que Jésus « toucha sa main, et la fièvre la quitta» (versets 14-15).

Ce verset dit « la fièvre la quitta ».
Aucun démon ne l’a quitté.
D’autres preuves scripturaire montrant que certaines maladies ne sont pas démoniaques se trouvent en Matthieu 9:27-30 et Marc 7:32-35; 8:22-25.

Il existe plusieurs exemples bibliques où Dieu utilise directement maux ou maladie pour châtier son peuple, quand cela est nécessaire, cf. Lévitique 26:15-25; Nombres 11:33-34; Nombres:12:1-15; Deutéronome 28:15-29; 1 Chroniques 21:1-14.

En outre, le Nouveau Testament confirme que Dieu utilise la maladie, et même la mort, pour punir les chrétiens qui choisissent de pécher (Actes 5:1-11; 1 Corinthiens 11:20-32). Et à cause du péché, notre création corrompue / maudite est une autre source de maladie (Romains 8:20-22).

  • Une exposition excessive au soleil provoque le cancer de la peau.
  • La pollution de l’air provoque des affections respiratoires.
  • L’eau et les aliments contaminés causent diverses affections physiques et parfois la mort.

A partir de la Bible, nous avons la preuve que les démons ne sont pas responsables de tous ces maladies.

De plus, l’enseignement selon lequel le péché, la foi faible ou ne pas marcher dans l’amour sont les raisons pour lesquelles les chrétiens tombent malades n’est pas biblique, comme le confirment Philippiens 2:25-30; 1 Timothée 5:23 et 2 Timothée 4:20. Aucune de ces fausses croyances ne s’y trouvent mentionnée comme une cause de maux.

Pourtant, Creflo Dollar écrit:

« Avez-vous remarqué que chaque fois que Dieu traite de maux et de maladie, il traite aussi du péché? »5

Jésus n’a jamais enseigné que le péché d’un individu a forcément causé toutes ses maladies, il a au contraire réellement réfuté cette idée en Jean 9:1-3.

2) Discerner la vraie foi

Héb 11:6 affirme que « sans la foi, il est impossible de plaire à [Dieu] », et le reste du chapitre décrit des personnages bibliques comme exemples. Ces exemples montrent que Ses serviteurs avaient connaissance de Sa volonté et avaient foi et obéissance en Lui, certains d’eux étaient « affligés, maltraités » (verset 37).

C’est par leur croyance inexacte du verset 1 que les adeptes de cette pseudo-foi sont dupé dans le monde entier :

« Or la foi est l’assurance (grec: hupostasis) des choses qu’on espère, et la conviction de celles qu’on ne voit pas. »

Ils croient que la foi est une substance spirituelle que les chrétiens peuvent générer par leur parole, et diriger. Et la « substance de foi » de leur croyance conduira le Seigneur à leur donner le contenu de leurs paroles, comme la guérison et l’argent. Le mot grec pour substance est hupostasis (G5287), traduit par: l’assurance, la confiance, la substance.6  cf. 2Cor 9:4; 11:17; Héb 1:3; 3:14 et 11:1

En étudiant les versets dans Hébreux 11, il est évident que les personnes mentionnées n’ont pas « parlé par la foi » et déclaré que leur volonté soit faite comme substance de leur croyance. La substance de leur croyance était une réponse obéissante à la volonté de Dieu telle que révélée personnellement ou par ses messagers choisis.

Ils ont suivi la Parole de Dieu, écrite ou parlée, avec confiance et assurance. Dieu n’a pas exécuté leur parole. C’est ici que les adeptes de cette fausse foi se trompent, ils insistent qu’avec la foi qui ne doute pas, Dieu se doit d’honorer votre foi. Aucun verset n’enseigne que le Seigneur est sous obligation de notre foi humaine (Ésaïe 64:8).

Notre foi en Dieu devrait accepter sa volonté pour nous, qu’il s’agisse ou pas de notre santé, succès et prospérité; Paul est un exemple de celui qui a tout connu:

« Je sais vivre dans l’humiliation, et je sais vivre dans l’abondance. En tout et partout j’ai appris à être rassasié et à avoir faim, à être dans l’abondance et à être dans la disette  » (Philippiens 4:12).

Je vais énumérer quelques enseignements de foi des enseignants / auteurs de la Parole de foi, et vous verrez que leurs définitions personnelles de la foi ne viennent pas des Écritures:

  • Avoir ou recevoir la foi de Dieu: C’est la même foi que Dieu Tout-Puissant a utilisé pour créer l’univers.7
  • Tout le temps que Dieu a parlé, il a libéré sa foi, le pouvoir créateur d’amener ses paroles à passer.8
  • Tout croyant nés à nouveau a la foi de Dieu en lui maintenant. 9
  • Vous ne pouvez construire sans assurance. Il prit des mots; Les mots remplis de foi étaient l’assurance de Dieu… Dieu a remplis Ses mots de foi.
  • Il a utilisé Ses mots comme conteneurs pour soutenir sa foi et contenir cette force spirituelle et la transporter dans les vastes ténèbres, en disant: « Que la lumière soit! » 10

De telles idées et croyances ne se trouvent nulle part dans les Écritures.

Enseigner que Dieu a besoin de foi pour créer,
c’est lui retirer sa souveraineté d’appeler à l’existence ce qu’il désire.

Le mot « foi » n’est jamais mentionné dans Genèse 1.

Dieu dit…. Et il fut ainsi.  … (Esaïe 44:24; 45:12).

Cependant, les errants de la parole de foi insistent en disant que ..

quand Jésus dit: « Ayez foi en Dieu » (Marc 11:22),
il veut dire « Ayez la foi de Dieu » ou « Ayez la foi divine ».

Ils enseignent ceci pour convaincre qu’on peut appeler à l’existence des choses miraculeuses, comme l’a fait Dieu (Romains 4:17). Un regard sur le grec montrera que la traduction correcte est « Ayez foi en Dieu ». Le professeur de grec renommé A. T. Robertson enseigne que la structure des mots en grecque pour « Ayez foi en Dieu » (echete pistin theou) est traduit seulement ainsi en raison du génitif objectif grec11.

Un génitif objectif signifie que le nom (dans cette déclaration, theou) est l’objet de l’action. Dieu est l’objet de la foi en Marc 11:22, et non pas votre foi, ni « la foi de Dieu » qui se concentre sur Dieu.

Votre foi ne doit jamais être l’objet de votre foi. Jésus n’a pas enseigné

« Développez la foi en vos paroles »12

comme certains le font depuis des années. Une telle croyance conduit à une idolâtrie des paroles de foi.

Adhérer à cette foi non biblique (du type: Dieu répond toujours à vos paroles de foi pour vos requêtes) c’est d’embrasser la fierté: La croyance désastreuse en une fausse foi. En ce qui concerne la fierté, le psalmiste a déclaré:

Garde aussi ton serviteur des péchés commis avec fierté; qu’ils ne dominent pas sur moi: alors je serai irréprochable, et je serai innocent de la grande transgression. (Psaume 19:13 – trad. Darby)

NDLR : Le terme zed H2026; signifie : insolent, présomptueux, arrogant, fier.

Notez l’expression « grande transgression ». Ce péché a de graves conséquences. Les péchés d’insolence, fierté, étaient punis de mort dans l’Ancienne Alliance (Deutéronome 17: 12-13; 18: 20-22). En 2Pi 2:9-10

Le Seigneur sait délivrer de la tentation les hommes pieux, et réserver les injustes pour le jour du jugement, pour être punis, mais spécialement ceux qui suivent la chair dans la convoitise de l’impureté et qui méprisent la domination. Gens audacieux, adonnés à leur sens, ils ne tremblent pas en injuriant les dignités,

  • la fierté révèle ceux qui suivent leurs sens (leur égo) plutôt que Dieu.
  • la fierté est comme une représentation graphique de l’essence de la fausse doctrine de la Parole de Foi parce qu’elle s’oppose à la vraie foi de l’Écriture
  • La vraie foi biblique se soumet toujours à Dieu, se confie dans ses conseils et ne parle jamais de façon présomptueuse et est enracinée dans l’Écriture

3) Jésus et l’enseignement de la confession positive

L’enseignement populaire de la Parole de Foi est une « confession positive » aussi  appelée

« confesser la Parole de Dieu » , « Appelez (ce que vous voulez de Dieu) et réclamez-le », « la confession de la Parole apporte ce en quoi croit votre foi », « décrets et déclarations de foi », et « Vous pouvez obtenir ce que vous affirmez ».13

Cette dernière phrase donne à la « confession positive » sa définition. Évidemment, cette doctrine n’a rien à voir avec la prière biblique. Il s’agit de trouver des versets que vous croyez que Dieu a déjà ordonné pour vous (ou pour un besoin spécifique que vous pensez être en droit de réclamer). Ensuite, vous « confessez» votre requête de foi à haute voix. Les « confession positives » de base se réfèrent généralement à la guérison physique et à l’argent, parce que les adeptes de la Parole de Foi croient que le sang versé (la mort et la résurrection de Jésus) leur garantit non seulement le pardon des péchés, mais aussi la santé et la richesse. Cette croyance d’expiation hérétique sera réfutée plus tard.

Bien que le mot confession (ou profession) indique une forte conviction en ce que l’on croit, nul part dans le Nouveau Testament les chrétiens ne sont encouragés à utiliser une « confession positive » pour obtenir la guérison ou de l’argent.

1 Timothée 6: 12-13 et Hébreux 3: 1; 4:14; 10: 21-23 se réfèrent à une confession chrétienne reconnaissant Jésus comme Fils de Dieu, grand prêtre, ou attachement à la foi. Aucun de ces versets n’enseigne une « confession positive » pour annoncer des guérisons, des miracles ou de la prospérité.

Voici certains des enseignements de « confession » anti-bibliques concernant la santé et les richesses en circulation dans le monde:

« Si vous voulez changer votre vie, vous devez changer vos confessions. Le miracle est dans ta bouche « (John Osteen 1921-1999).14

Les miracles se font par la volonté de Dieu, et pas par la bouche de l’homme (1 Corinthiens 12: 10-11).

« La confession est pour votre foi, ce que le réacteur (la poussée) est à l’avion ».15

Aucune preuve scripturaire n’est donnée.

Malgré cela, les adeptes de la Parole de Foi proclament la confession positive pour la santé, la richesse et les miracles, parce que Jésus a dit « il aura tout ce qu’il dit », en Marc 11: 23:

« Je vous le dis en vérité, si quelqu’un dit à cette montagne:
Ôte-toi de là et jette-toi dans la mer, et s’il ne doute point en son cœur, mais croit que ce qu’il dit arrive,
il le verra s’accomplir. »

Dans ce verset, Jésus a enseigné que vous pouvez avoir ce que vous dites si vous ne doutez pas dans votre cœur et croyez que ce que vous dites va se réaliser. Cependant, il existe des directives scripturaires qui perdurent concernant la prière exhaussée ou les vrais miracles. Jésus a dit: « Celui qui m’a envoyé est avec moi; il ne m’a pas laissé seul, parce que je fais toujours ce qui lui est agréable. » (Jean 8:29).

Jésus a agis seulement comme l’a ordonné son Père (Jean 5: 19-20), ainsi il a désèché le figuier (Marc 11: 20-21). Nous devons demander selon Sa volonté (1 Jean 5: 14-15). Les miracles se produisent selon la volonté de Dieu, pas selon notre volonté déterminée par notre foi (1 Corinthiens 12: 10-11).

Marc 11:23 n’est pas une formule à appliquer pas à pas pour des miracles quotidiens. Il faut la volonté du Saint-Esprit pour qu’un miracle se produise. Exode 14:14-22 est un bon exemple du « il le verra s’accomplir ». Moïse a d’abord entendu Dieu, puis il a dit à la mer de s’ouvrir. Il a obéi à Moïse parce que Dieu avait voulait d’avance que cela se réalise.

Enfin, deux choses sont importantes à retenir

  • 1) les mots « confession + positive » ne se trouvent jamais ensemble dans la Bible;
  • 2) Et Jésus n’a jamais utilisé de « confession positive » lorsqu’il nous a enseigné à prier, à faire des requêtes, à faire des miracles, à demander ou à faire appel à Dieu pour quoique ce soit.

Les chrétiens obéissants n’utiliseront pas les « confessions positives » car ce n’est pas biblique.

4) la visualisation créative

Pendant des décennies, les gens de la Parole de foi ont enseigné une « visualisation créative » pour améliorer la vie de prière chrétienne où une personne est encouragée à créer une vision ou une image (aussi appelée imagerie mentale) dans leur esprit, comme si cela s’était déjà réalisé. Ils désirent et recherchent l’aide d’un pouvoir surnaturel pour que leur vision créée de toute pièce se réalise / se manifeste. Ceci est combiné avec la « confession positive » pour activer le royaume spirituel surnaturel. Quand on le fait, ces deux composantes d’effort visuel et verbal ont le potentiel spirituel de connecter ceux qui le pratique au monde spirituel d’en bas, un royaume démoniaque.

La visualisation normale imagine des images d’événements dans notre esprit qui se sont produits ou pourraient se produire (rêveries journalières). Les athlètes visualisent ou imaginent leur lancer, une trajectoire ou le mouvement du corps à effectuer pour une action spécifique. Ces exemples quotidiens de représentation dans son l’esprit sont simplement des moyens de bien préparer quelque chose, et n’engagent aucun pouvoir surnaturel pour les faire devenir réalité.

David Yonggi Cho, un pasteur coréen, enseigne ainsi:

« En visualisant et en rêvant, vous pouvez incuber votre avenir et faire germer les résultats  »16

Charles Capps (1934-2014) a enseigné:

« La meilleure façon d’obtenir l’image en vous de la chose espérée, c’est avec vos propres mots  »17.

La « visualisation créative  » est en fait une pratique occulte (secret, Choses cachées) qui est communément utilisée dans la magie, comme le montrent ces références:

  • 1. « Quel est le but de la visualisation créative? … La visualisation créative est un élément clé pour faire de la magie.  »18
  • 2.« La visualisation créative est l’une des pratiques spirituelles les plus occultes dans le monde  »19
  • 3. La visualisation critique est le nom d’une opération magique-occulte.20

Ces trois sources montrent la nature démoniaque / occulte de la « visualisation créative ». « La représentation de la prière » (visualisation créative) n’est pas une prière biblique;

C’est une prière occulte. Les chrétiens doivent prier (demander) au nom de Jésus (Jean 14:13) et conformément à la volonté de Dieu (1 Jean 5: 14-15), et non pas au gré de notre imagination et parole positive

5. Les anges financiers

Les anges sont commun à la doctrine de Parole de Foi. Beaucoup croient que nous pouvons utiliser Hébreux 1:14 afin d’ordonner aux anges qui nous entourent de nous pour fournir financièrement pour différents besoins et ministères. Ce verset dit que les anges sont « envoyés pour exercer un ministère … ».

Dieu les envoie « … en faveur de ceux qui doivent hériter du salut? » (fin du verset ajouté). Par conséquent, en tant qu’anges, ils écoutent et obéissent à « la voix de sa Parole » (Psaume 103: 20-21), pas à la parole de l’homme. Voici quelques enseignements non bibliques sur les anges financiers à votre ordre verbal de Kenneth et Gloria Copeland :

Au nom de Jésus, je prends l’autorité sur l’argent dont j’ai besoin… Je te commande de venir à moi… Les esprits (anges) ministériels, vous allez le faire venir.21

Les anges sont sur la terre pour vous faire prospérer.22

Vos Paroles mettent les anges au travail en votre nom, pour que se réalise tout ce que vous dites…

Les anges attendent vos paroles.23

Lorsque vous utilisez la Parole au nom de Jésus, ils sont obligées de suivre vos ordres.24

Même Kenneth E. Hagin (1917-2003) fut convaincu que les anges sont là pour rassembler de l’argent.

Il a déclaré que Jésus lui a personnellement parlé25 et a déclaré ce qui suit: « Réclamez ce dont vous avez besoin. Dites: « Satan, enlève tes pattes de mes finances ». Dites alors: « Allez, anges ministriels et générez de l’argent ».26

Ce ne pouvait pas être le vrai Jésus qui a parlé à M. Hagin parce que le réel Jésus connaît le contexte d’ Hébreux 1:14 et sait aussi que les anges ne sont soumis qu’à Lui (1 Pierre 3:22).

Ses apôtres choisis (Actes 9:15) n’avaient pas cette commodité, et Jésus n’a pas dit aux anges de lui faire de l’argent pendant son ministère.12

6) Semer de la foi financière

Au cours de ces dernières décennies, il y a eu une augmentation significative des « télé-évangélistes» consacrant plus de leur temps d’audience à prêcher la foi dans la prospérité financière plutôt que la foi dans le vrai Évangile. La plantation de « semence de foi » financière est prêchée constamment. Ces faux prédicateurs proclament que si vous planifiez un « investissement de semence de foi » dans leur ministère, Dieu vous bénira avec un retour financier si vous avez la foi de le recevoir. Voici le problème; Jésus et ses disciples n’ont jamais enseigné que l’Évangile était un système financier où l’argent donné au travail de l’Évangile garantissait votre argent et même plus, si vous avez la foi.

Dans 2 Corinthiens 9:10, Paul dit que la semence (l’argent) est multiplié pour l’usage de l’Évangile, et augmente « les fruits de votre justice ». Paul ne dit pas que le « don de semence de foi » sera de l’argent multiplié en retour pour les donateurs, s’ils ont assez de foi. Cependant, certains insistent:

si vous plantez une semence de foi financière dans leur ministère, …

« vous pouvez recevoir une bénédiction financière de 30, 60 ou 100 fois supérieure ». 27

Ils attrapent l’auditeur ignorant en combinant Marc 4: 20 qui stipule que les semences semées en bonne terre « …portent du fruit, trente, soixante, et cent pour un.» avec Marc 10: 29-30. Ces versets citent diverses bénédictions, incluant des persécutions, mais ne parlent pas d’échanger la foi pour de l’argent. La semence est la Parole de Dieu (Luc 8:11).

NDLR Eph 1:3  nous donne une information sur le type de bénédiction que l’on reçoit abondamment.

Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ, qui nous a bénis de toute sortes de bénédictions spirituelles dans les lieux célestes en Christ!

7) 3 Jean 2 – Santé et richesses?

Globalement, les prédicateurs de la fausse prospérité insiste sur le fait 3 Jean 2 serait la volonté de Dieu pour que tous prospèrent financièrement. Jean écrit directement à Gaïus (verset 1), et pas tous les chrétiens. La Bible anglaise King James est couramment utilisée dans les congrégations de la Parole de Foi. Ils devraient se rappeler que lorsque «Thou»28(tu) est utilisé, comme dans 3 John 2 en référence à Gaius, c’est dans le singulier grec, et non le pluriel (vous).

Jean a écrit ce verset à Gaius seulement. Cela signifie que tous ceux qui enseignent 3 Jean 2 est la volonté de Dieu pour tous les chrétiens de prospérer financièrement et d’être guéri sont dans l’erreur. Le Dr Floyd Nolen Jones explique l’utilisation singulière / plurielle dans son livre ‘Quelle est la version de la Bible?29 Le Dr Jones explique dans son livre comment les auteurs suivants ont dupé les gens en enseignant que 3 Jean 2 assure la santé et / ou la richesse à tous les chrétiens:

Rod Parsley-Your Harvest Is Come, 1999, p. 26. 13Benny Hinn – « Rise & Be Healed! », 1991, p. 66.Gloria Copeland – La volonté de Dieu est Prospérité, 1978, p. 45.Guillermo Maldonado-Jésus guérit votre maladie aujourd’hui, 2009, p. 28. Joseph Prince-Healing Promises, 2012, p. 61.Charles Capps-The Tongue-A Creative Force, 1995, p. 66.Joyce Meyer – Préparez-vous à Prospérer, 1997, p. 46.

8) L’alliance Abrahamique

En ce qui concerne l’alliance d’Abraham envers Dieu, Gloria Copeland écrit:

Quand l’Église a reçu la rédemption spirituelle, elle a laissé tomber le reste de la bénédiction d’Abraham. La prospérité et la guérison sont devenues une réalité perdue. L’Église a pris la bénédiction spirituelle et a quitté la prospérité et la guérison de la promesse.30

Cette doctrine est incorrecte. Une lecture attentive des chapitres 12 à 17 de la Genèse révélera que l’alliance Abrahamique concerne sa postérité, ses des droits territoriaux et la circoncision. Bien qu’Abraham ait été riche, la guérison physique et les richesses ne sont promises nul parts dans ces chapitres à tous les futurs croyants de la Nouvelle-Alliance.

On trouve en Luc 1:67-79 mention de l’alliance Abrahamique: La santé et la richesse n’y figure pas.

Romains 4: 1-5: 2 cite plusieurs références à cette bénédiction d’Abraham et n’enseigne pourtant pas que la santé et de la richesse sont mis à disposition par cette alliance à tous les croyants de la Nouvelle Alliance.

Galates 3: 8 explique le plan de Dieu pour justifier les païens par la foi. Le verset 14 révèle la bénédiction d’Abraham pour les Gentils;

« afin… que nous reçussions par la foi l’Esprit qui avait été promis ».

Selon l’apôtre Paul, qui a été inspiré par le Saint-Esprit pour écrire aux Romains et aux Galates, l’alliance Abrahamique garantit le pardon (la justification), et non l’argent et la guérison

9) La malédiction de la loi

« Christ nous a rachetés de la malédiction de la loi, étant devenu malédiction pour nous…» Galates 3:13

Kenneth E. Hagin a enseigné la malédiction de la loi est triple:

Christ nous a rachetés du péché, de la maladie et de la pauvreté.31

Frederick Price croit également que nous

« avons été rachetés de la malédiction de la loi, qui est la pauvreté, la maladie et la mort spirituelle ».32

Ces deux auteurs confondent les diverses malédictions (pluriel) dans l’Ancienne Alliance (Deutéronome 28:15; 29: 20-21) avec la malédiction spécifique de la Loi.

Galatians 3 contient des informations qui définissent la malédiction de la loi. Paul n’annonce jamais que Jésus nous aurait rachetés de la « triple malédiction de la loi », et Paul a reçu l’Évangile par révélation de Jésus (Galates 1: 11-12). La malédiction de la Loi était que personne ne pouvait persévérer dans toute la Loi (Galates 3: 10-11), donc tous étaient sous la loi de la malédiction du péché. Christ a gardé toute la Loi et n’a jamais péché (1 Pierre 2:22). Son sacrifice parfait, par son sang, nous rachète de la peine de mort du péché impardonné.

En Galates 2:10 se trouve encore une preuve de ce que la malédiction de la Loi ne garantit pas la guérison physique et la prospérité pour tous,ici, Paul fait mention qu’il était conscient de leur pauvreté. Si le sacrifice de Christ supprimait la pauvreté de la malédiction de la Loi, Paul le leurs aurait dit dans cette épître, et Jésus aurait rappelé à ses disciples dans Apocalypse 2:9 qu’ils ne devraient pas être dans la pauvreté.

Il n’est pas biblique d’enseigner que le sang versé par le Christ garantit la santé et la richesse tout au long de notre vie. De toute évidence, la rédemption de la malédiction de la loi est la rédemption de la peine de tous nos péchés. La totalité de notre rachat (suppression complète de la malédiction) sera finalisée comme indiqué dans Apocalypse 21:1-5; Ap 22:1-5.

Les conséquences d’endoctrinement [ l’expiation = la santé et le succès garantis] sont graves; Des adeptes ainsi enseignées ont souvent perdu courage / confiance et peuvent même renier la foi quand ils n’ont pas pu atteindre de tels objectifs.

10) Garantie la santé physique par l’expiation de christ

Quand ils enseignement sur la guérison, les avocats de la guérison de la Parole de foi déclarent constamment de part le monde entier, « Ésaïe 53:5 affirme que par ses meurtrissures, vous êtes guéri. Jésus est mort pour vous guérir physiquement. Votre guérison s’est déjà réalisée à la croix. Il suffit de la réclamer par la foi, et vous serez guéri! »

1 Pierre 2:24 est souvent combiné avec Ésaïe 53:5 par les guérisseurs de foi. Quelques défenseurs de la guérison de l’expiation sont les suivants:

  • Joyce Meyer: Sois guéri au nom de Jésus, 2000, pp. 16-19.
  • Rod Persil: À la croix où commence la guérison, 2003, pp. 37-39.
  • Joseph Prince: Promesses de guérision, 2012, pp. 17-19.
  • Kenneth Hagin: Défend ta cause, 1979, p. 28.
  • Kenneth Copeland: vous êtes guéri! 1979, p. 9-12.
  • Frederick K. C. Price: La guérision pour tous 2015, p. 120-121.

Le contexte d’Ésaïe 53:5 révèle si c’est la guérison physique ou spirituelle là où est mis l’accentuation du passage.

Notez les mots en italique:

mais il a été blessé pour nos transgressions, il a été meurtri pour nos iniquités; le châtiment de notre paix a été sur lui, et par ses meurtrissures nous sommes guéris.

Les mots « transgressions », « iniquités » et « paix » se réfèrent tous à l’état de notre relation spirituelle avec Dieu. Le but du Christ pour être blessé, meurtri et châtié pour nous sur la Croix, était de nous réconcilier par son pardon pour que nous ayons la paix avec son Père céleste. La guérison qu’ Ésaïe décrit dans ce verset est la guérison spirituelle. Le Messie pardonne afin que nous puissions être réconciliés avec Dieu, le Tout-Puissant. Ésaïe prédit que l’Agneau de Dieu sera la victime propitiatoire pour nos péchés (1 Jean 2:2; 4:10). La maladie physique et la pauvreté financière ne sont pas mentionnées dans ce verset d’Ésaïe parce que ces problèmes ne nous séparent pas de Dieu, comme c’est le cas du péché. Ésaïe 53 dirige vivement notre attention sur le Serviteur Souffrant qui expie les péchés du monde.

Voici un argument d’Ésaïe 53:5 utilisé par ces faux guérisseurs de foi :

« Le mot pour la guérison dans ce verset est râphâ, qui signifie une guérison physique. »

Râphâ peut signifier une guérison physique, oui … mais cela peut aussi signifier la guérison spirituelle, et cela ne doit pas signifier les deux:

cf. Psaume 41:4; 147:3; Ésaïe 6:10; Jérémie 3:22; Hosée 7: 1, cela peut se référer à la guérison de l’eau en 2 Rois 2:21-22, et à la guérison de la terre en 2 Chroniques 7:14. Par conséquent, le contexte d’Ésaïe détermine le type de guérison dont parle l’Esprit Saint. Dans ce cas, le contexte est la guérison spirituelle (le pardon). De même, Ésaïe 61:1 est une prophétie décrivant le ministère du Messie et donne des précisions sur Ésaïe 53:5. Il dit:

L’Esprit du Seigneur, l’Éternel, est sur moi, parce que l’Éternel m’a oint pour apporter de bonnes nouvelles aux débonnaires: il m’a envoyé pour panser ceux qui ont le cœur brisé, pour proclamer aux captifs la liberté, et aux prisonniers l’ouverture de la prison (trad. Darby)

Jésus lit cette prophétie d’identité messianique dans Luc 4:18 et dit:

« …Il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé ». Jésus ne dit pas qu’il a été envoyé pour guérir tout maux et maladie, bien qu’il en ait guéri des multitudes en raison de sa grande compassion pour eux: « Et étant sorti, il vit une grande foule; et il fut ému de compassion envers eux, et il guérit leurs infirmes. » (Matthieu 14:14).

Mais il s’est également « retiré» des multitudes (ne les a pas guéries) qui voulaient recevoir sa guérison (Luc 5:15-16). Il était aussi sélectif pour guérir une seule personne parmi la doule qui cherchait continuellement la guérison (Jean 5:1-9 ). En ce qui concerne la guérison expiatoire, Ésaïe 53:4 est le verset final qui nécessite une explication d’une observation apostolique.

Mathieu 8:1-16 cite les guérisons miraculeuses et la délivrance des esprits démoniaques tandis que le verset 17 commente:

« afin que s’accomplît ce qui avait été annoncé par Ésaïe, le prophète: Il a pris nos infirmités, et il s’est chargé de nos maladies. »

Le verset 17 cite d’Ésaïe 53:4 où il est écrit:

« Cependant, ce sont nos souffrances qu’il a portées, C’est de nos douleurs qu’il s’est chargé; Et nous l’avons considéré comme puni, Frappé de Dieu, et humilié.»

Ésaïe 53:4 semble être un verset se référant au temps du Christ sur la Croix (frappé de Dieu ). Mais Matthieu mentionne ces guérisons au cours du ministère du Christ, ne faisant pas de lien à l’expiation. Si Matthieu avait voulu enseigner qu’une guérison physique est garantie par l’expiation, il aurait fait suivre le verset 17 par

« Et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris. » (Ésaïe 53:5).

Mais il ne l’a pas fait, et un mot crucial qu’il utilise dans le verset 17, montre ce qu’il a enseigné par le Saint-Esprit, lors de l’établissement de l’Écriture pour nous fonder dans la vérité. Le mot grec pour « portées » (nos souffrances) est bastazo et n’est jamais utilisé pour décrire l’expiation de péchés ou de maladies dans le Nouveau Testament. Il dirige notre attention vers les fardeaux à porter quotidiennement et les souffrances portés à l’égard des autres.33

Si Matthieu avait voulu enseigner la garantie automatique par l’expiation dans le verset 17, il aurait utilisé le mot grec anaphero, qui « est utilisé deux fois pour le sacrifice propitiatoire du Seigneur, pour les péchés qu’il a portés sur la Croix, Hébreux 9:28 et 1 Pierre 2:24.» 34 Sur la Croix, Jésus porte les péchés du monde et tous les problèmes que le péché a créés, ainsi toutes les conséquences du péché seront supprimé à l’avenir (Apocalypse 21:1-5; Ap 22:1-5).

Jusque-là, nous …

  • cherchons le Seigneur pour la guérison, comme Il le veut (1 Corinthiens 12:9, 11),
  • demandons aux anciens de prier (Jacques 5: 14-18), et lisons Sa Parole pour fortifier quotidiennement l’homme intérieur (2 Corinthiens 4:16).

Ceux qui enseignent que la guérison physique est assurée pour tous au travers de l’expiation du Christ, enseignent de fausses doctrines. Prenez le temps de lire chaque message de l’évangile prêché dans le Livre des Actes et vous verrez que les apôtres n’ont jamais prêché « Jésus est mort pour guérir et faire prospérer chacun »Et ils n’ont jamais utilisé » par ses meurtrissures, vous êtes guéri « en annonçant l’Évangile.

1 Pierre 2:24 est le seul moment où Ésaïe 53:5 est utilisé dans le Nouveau Testament, et il se réfère à la guérison spirituelle. En outre, si la guérison était garantie par l’expiation de Christ, on n’aurait pas besoin du don de guérison (1 Corinthiens 12:9).

Réponse nécessaire pour glorifier le vrai Jésus

Si vous vous souvenez des diverses doctrines de la Parole de Foi qui ont été exposées, vous devriez désormais discerner avec par les Ecritures que le vrai Jésus qui n’en a enseigné aucune, ni ses apôtres. Ces fausses doctrines de foi se sont faufillées dans le monde entier. Si vous êtes impliqué dans la croyance de telles doctrines non scripturaires, vous devez vous repentir en les renonçant et en les exposant. Le levain de la fausse doctrine (Galates 5: 9) gonfle cette duperie qui nuit à une vie abondante en Jésus (Jean 10:10).

Les faux enseignants et les faux prophètes (Matthieu 7: 15-23) proclament des doctrines et un évangile non enseigné par le vrai Jésus (2 Corinthiens 11:4, 13-15). Luc 24:45-48 enseigne exactement quel Évangile voulait Jésus que nous prêchions.

Son véritable Évangile n’inclue pas la guérison et prospérité garantie pour tous. Ne pas prêcher l’Évangile authentique, c’est travailler contre le Saint-Esprit de Dieu (Jean 15:26; 16:13) parce que cela redéfinit Jésus et son expiation. Jésus a prié pour que nous soyons sanctifiés par la vérité (= Sa parole: Jean 17:17). La vraie doctrine glorifie le Seigneur Jésus; La fausse doctrine ne le fait pas. Nous devons chérir de la Parole de Dieu dans notre cœur, afin de ne pas pécher contre Lui (Psaume 119:11).

Recevoir et confesser le vrai Fils de Dieu en tant que Seigneur et Sauveur (Romains 10: 9-10) établit l’assurance de la vie éternelle dans notre cœur (1 Jean 5: 11-13). Assurez-vous d’avoir la vie éternelle.


NDLR : Et sur le vieux continent?

Cet article est traduit de l’anglais. Cette doctrine « parole de Foi » a-t-elle déjà pris racine sur le vieux continent ?

Oui. Et d’autres sites internet d’avertissement (comme la foi du juste, ou  la sentinelle) mettent aussi en garde.

Voici quelques livres et leur résumé / publicité  que l’on trouve en France qui soutiennent cette hérésie.

 

 

Le nom de JÉSUS, Editions
Bethesda (1999)

Sept choses qu’il vous faut savoir a propos de la guerison divine,
BETHESDA (1992)

Des pensées puissantes
Les plans, les buts et leurs poursuites,
Bethesda (1993)
Joyce Meyer
Comme le dit l’un de mes proverbes préférés : « TEL UN HOMME PENSE, TEL IL EST. » Nos pensées nous dirigent et tracent le cours de notre existence, et en détermine la direction.

Des paroles qui déplacent des montagnes
« A travers les auteurs Kenyon et Gossett, leurs écrits et leurs ministères, vous découvrirez ce qui est arrivé dans leur vie et ce qui peut se passer dans votre vie.

« Je proclame – 31 promesses à proclamer sur votre vie »
de Joel Osteen
Voici un secret : Proclamez des paroles qui dirigeront votre vie dans la trajectoire que vous souhaitez. On ne peut pas à la fois parler d’échec et s’attendre à la victoire ; pas plus qu’on ne peut parler de manque et espérer l’abondance.

Comment être en pleine forme tout le temps ?
Valérie Saxion (en vente à la clcfrance)
Dans son livre « Comment être en pleine forme tout le temps » valérie SAXION propose un programme à long terme qui vous assurera une énergie sans limite et une santé éblouissante.
Le Docteur Valérie Saxion est médecin naturopathe, spécialiste en nutrition. Elle s’est faite l’avocate de la nutrition et de la guérison spirituelle.

Conduit par l’esprit de Dieu
Kenneth .E Hagin (en vente sur maboutiquechretienne.com)
Romains 8.14 déclare : « Tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu ». Jésus est apparu à Kenneth Hagin dans une vision et lui a enseigné l’importance pour chaque croyant d’être conduit par le Saint – Esprit, d’où ce livre qui rapporte fidèlement ce que Jésus a dit.

Je crois aux visions
Kenneth.E Hagin

 


1 Frederick K. C. Price, Is Healing for All? (Los Angeles, CA: Faith One Publishing, 2015), p. 7.
2 Larry Huch, The 7 Places Jesus Shed His Blood (New Kensington, PA: Whitaker House, 2004), p. 41.
3 Guillermo Maldonado, Jesus Heals Your Sickness Today! (Miami, FL: ERJ Publications, 2009), p. 23.
4 Don Gossett & E. W. Kenyon, The Power of Your Words (New Kensington: PA: Whitaker House, 1981), p. 63.
5 Creflo A. Dollar Jr., How To Obtain Healing (College Park, GA: Creflo Dollar Ministries, 1999), p. 16.
6 James Strong, The New Strong’s Exhaustive Concordance of the Bible (Nashville, TN: Thomas Nelson Inc., 1996), p. 94.
7 Bill Winston, The God Kind of Faith (Oak Park, IL: Bill Winston Ministries, 2014), p. 13.
8 Kenneth Copeland, The Power of the Tongue (Fort Worth, TX: Kenneth Copeland Publications, 1980), p. 5.
9 Kenneth Copeland, The Force of Faith (Fort Worth, TX: Kenneth Copeland Publications, 1992), p. 13.
10 Charles Capps, Faith and Confession (England, AR: Capps Publishing, 1987), p. 25.
11 A. T. Robertson, Word Pictures in the New Testament, The Gospels According to Matthew and Mark, Volume I (Nashville, TN: Broadman Press, 1930), p. 361.
12 Charles Capps, Faith and Confession, op. cit., p. 255.
13 Charles Capps, Faith and Confession, op. cit., p. 255.
14 John Osteen, There is a Miracle in Your Mouth (Houston, TX: Lakewood Church, 1972), pp. 42-43.
15 Charles Capps, Faith and Confession, op., cit., p. 78.
16 David Yonggi Cho, The Fourth Dimension, Volume One (Alachua, FL: Bridge-Logos Publishers, 1979), p. 32.
17 Charles Capps, Faith and Confession, op. cit., p. 22.
18  http://www.wicca-spirituality.com/creative-visualization.html.
19  http://web.archive.org/web/20160327163131/http://www.iam-tunes.org/pages/Simple-Visualizations.html.
20 Ophiel, The Art and Practice of Getting Things Through Creative
NDLR: Voir la visualisation d’un cocon de lumière dans le livre de Sarah Young « Un moment avec Jésus »
21 Gloria Copeland, God’s Will is Prosperity (Fort Worth, TX: Kenneth Copeland Publications, 1978), p. 63.
22 Ibid., p. 117.
23 Ibid., p. 121.
24 Kenneth Copeland, The Laws of Prosperity (Fort Worth, TX: Kenneth Copeland Publications, 1974), p. 102.
25 Kenneth E. Hagin, How God Taught Me About Prosperity (Tulsa, OK: Rhema Bible Church, 1985), p. 23.
26 Ibid., p. 18.
27 Gloria Copeland, God’s Will is Prosperity, op. cit., pp. 70-71.
28 NDLR : La traduction anglophone King James date 1611 mais a le mérite d’utiliser des termes différents pour « tu » et « vous », ce que les traductions anglophone modernes littérales ou pas, ne font plus.
29 Floyd Nolen Jones, Which Version is the Bible? (Humboldt, TN: Kings Word Press, 2014), pp. 78-79.
30 Gloria Copeland, God’s Will is Prosperity, op. cit., p. 25
31 Kenneth E. Hagin, Redeemed From Poverty, Sickness, and Spiritual Death (Tulsa, OK: Rhema Bible Church, 1983), pp. 1-2.
32 Frederick K. C. Price, Three Keys to Positive Confession (Los Angeles, CA: Faith One Publishing, 1994), p. 59.
33 W. E. Vine, An Expository Dictionary of New Testament Words (Old Tappan, New Jersey: Fleming H. Revell Company, 1966), pp. 100-101.
34 Ibid., p. 101.

Commentaires

  1. Lise St-Pierre

    Vous avez complètement raison, j’ai commencé ma vie chrétienne dans une église Charismatique auparavant et ensuite Pentecôtiste, je voyais des choses qui m’ont beaucoup perturbées, tellement que j’ai prié le Seigneur qui m’a dit de sortir de cet endroit.
    Leur prédominance dans les sermons ! LA FOI ! donc c’était des pensées positives, et fallait faire attention à nos paroles et parlés comme si on avait déjà reçu ce que nous demandions par notre Foi.
    Merci à vous et soyez bénis.
    Continuez votre excellent travail, vous m’avez fait beaucoup de bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *