…dans toutes les lettres, où il parle de ces choses,
dont les personnes ignorantes et mal affermies tordent le sens,

comme celui des autres Écritures, pour leur propre ruine.
La Bible – 2 Pierre 3:16

Une des doctrines les plus étranges de la théologie branhamiste est sans doute celle relative à la semence du serpent. Selon Branham, Ève aurait eu des relations intimes avec le serpent ancien, le diable et de ces rapports serait né Caïn alors qu’Abel serait le fruit des relations légitimes entre Ève et Adam. Cette doctrine est aussi enseignée par Sun Myung Moon, le faux prophète coréen !

Analysons les références :

C’est Dieu qui révéla à Abel que sa mère ne mangea pas simplement une pomme qu’un serpent lui donna, mais qu’elle eut une relation sexuelle avec la personne de Satan qui avait pris la forme d’une bête, non d’un reptile.
W.M. Branham, La Parole parlée, série 2, n°12, le dieu de cet âge mauvais, 1965, page 21.

Si Dieu parla d’une postérité, c’est-à-dire d’une descendance du serpent, il révèle déjà par cela, à tout ceux qui comprennent son langage imagé, ce qui s’est passé dans le jardin d’Eden et ce que fut la chute .
De qui dit-elle que Caïn était le fils ? Jean écrit dans son épître, 1 Jean 3:12 « Caïn était du malin ». Avons-nous bien entendu?

Un enfant du malin ? … nous savons qu’Ève fut séduite et il n’est pas nécessaire de décrire plus en détail ce que la séduction d’une jeune fille signifie. La chose est généralement connue.
Edwald Frank, La Parole de Dieu demeure éternellement, p. 17-21.

Mais une postérité peut être spirituelle ! Ainsi les juifs et les arabes sont la postérité d’Abraham alors que les chrétiens en sont la postérité spirituelle ! (Genèse 3:15).

Le fait d’avoir le diable pour père puisque Branham utilise « 1 Jean 3:12 », ne signifie aucunement qu’il s’agit d’une parenté physique, la preuve, les menteurs de tous les temps ! (Jean 8:44).

Si Ève a été séduite par Satan, s’agit-il de relations sexuelles ? La Bible est d’un tout autre avis :

Toutefois, de même que le serpent séduisit Ève par sa ruse, je crains que vos pensées ne se corrompent et ne se détournent de la simplicité à l’égard de Christ. 2 Corinthiens 11:3.

Remarquez bien ! de même que le serpent séduisit Ève !

Or le contexte démontre qu’il s’agit de fausses doctrines qui pourraient être introduites dans l’église de Corinthe. Il s’agit donc d’une séduction spirituelle!

Un autre texte biblique est révélateur :

Ils ont les yeux pleins d’adultère et, insatiables de péché, ils séduisent les âmes mal affermies.
2 Pierre 2:14.

Ici également, il s’agit d’une séduction spirituelle.

Que dit encore la Parole de Dieu ?

Adam connut Ève, sa femme, elle conçut et enfanta Caïn et elle dit:

« J’ai formé un homme avec l’aide de l’Éternel ».
Genèse 4:1.

De ce texte, plusieurs points peuvent être mis en évidence et ce, d’une manière incontestable :

  • a. Adam connut Ève (nous connaissons le sens de ce verbe)
  • b. Résultat : Ève conçoit et enfante Caïn
  • c. Ève a soin de préciser qu’elle a eu cet enfant grâce à l’aide divine.

Henri Blocher précisera :

Notre étude de la connaissance du bien et du mal a pu démontrer qu’aucune connotation sexuelle ne s’attache à cette formule.
Révélation des origines, pages 142-143.

Il précisera que le verbe hébreu  (nâsha) en Genèse 3 a un sens simple d’égarer !
Alors qu’un autre verbe est utilisé en hébreu ( pâtâ ) en relation avec la séduction de la vierge ! (Exode 22:16).

Concernant « 1 Timothée 2:14 » – Adam n’a pas été séduit, mais la femme, séduite, s’est rendue coupable de transgression…, le verbe « apataô » peut signifier la séduction sexuelle, mais non pas nécessairement, comme le verbe hébreu « nâsha », que ce verbe grec traduit en Genèse 3:15 n’est jamais employé dans ce sens, et que la référence est précisément à Genèse 3:13 en 1 Timothée 2, nous concluons qu’une interprétation sexuelle ne se justifie pas ici.
Henri Blocher, La doctrine du péché et de la Rédemption, vol. 1,
page 85, Faculté de Vaux-sur-Seine.

Branham poussera la témérité jusqu’à affirmer :

Je défie quiconque de réfuter la « semence du serpent ». Nombreux sont ceux qui y ont fait objection et j’ai invité des hommes à essayer de me confondre sur ce point – mais je n’ai encore trouvé personne.
W.M. Branham, La parole parlée, série n° 1, n° 4, Le messager du temps de la fin, 1963, page 20.

Commentaires

  1. Michoud Myriam

    Merci à Vigi-sectes ! C’est important de faire la lumière sur tout ces points .. Tellement de gens sont encore séduits ..
    Bon courage !

  2. patrick

    merci pour toutes ces recherches. Il y a un nouveau prophète qui se dit successeur de braham et qui séduit pas mal de personnes actuellement: en la personne de kakou phillipe en côte d’ivoire avec son ‘cri de minuit’

  3. JORDAINMATSINGOU

    N’AYEZ PAS PEUR DE BRANHAM C’EST UN FAUX PROPHETE QUI ETAIT APPARUE COMME UN AGNEAU MAIS DONT LA REALITE ETAIT DU MALIN.IL ETAIT FRANC MACON ET COMMUNIQUER AVEC LES MEDUIMS ,IL AVAIT AUSSI LES SIGNES ZODIAQUES ,LA PYRAMIDE DE GESET COMME INSPIRATION .IL Y AVAIT RIEN DE DIEU DE DIEU EN LUI SON ANGE ETAIT SATANIQUE ,VOILA POURQUOI IL FUT TRANSPORTE EN ORIENT DANS LES PYRAMIDES .OR DE NOS JOURS ;NOUS SAVONS BIEN LA POLEMIQUE SUR LES PYRAMIDES .ILES ILLUMINATIES SE SERVENT D’ELLE ET POURQUOI CE BRANHAM S’EN EST SERVIT ?PARCEQU IL ETAIT FRANC MACON TEMPLIER DU 33 E DEGRE AU PIED QUE RUSSEL TARZE DE TEMOIN DE JEHOVEH.IL
    IL AFFIRMAIT QUE LES HOMMES SONT DES HYBRIDES MAIS LISEZ ACTE 17 V 26A 27 .PAUL EXPLIQUE LA DESSU QUE TOUS LES HOMMES ONT UN MEME SANG .LA NUDITE EST L’ETAT DE NON COUVERTURE DE L’ESPRIT ET NON LA CONSEQUENCE DU RAPPORT SEXUALLE .

  4. Giuseppe

    D’où vient cette étrange doctrine de W.M.Branham? (http://en.believethesign.com/index.php/Plagiarism)
    En 1910, Benjamin Purnell de la maison de David à Benton (Michigan) a publié un livre intitulé « l’étoile de béthléem », qui contient les détails des doctrines de la semence du serpent.
    Adam a été placé dans un jardin vers l’est dans l’Eden, comme gardien et Seigneur du jardin, et Eve, la mère de tous les vivants (âme) était avec lui comme compagne et pas une compagne – ni n’a elle l’aidé sauf à la tombe. La bête du serpent était un prédicateur appelé Gadrel. Et la preuve, il a prêché à Eve et transformé la parole de l’Eternel Dieu, et lui a dit :oui, Dieu a dit, vous ne mangerez pas tous les arbres du jardin etc……
    Eve a pris part de ce qui était interdit et en a donné à son mari Adam, et il en mangea, quoi qu’il soit son mari spirituel (étant immortel) mais par la présente loi, il est tombé et il a reçu le sang avec l’ivraie, qu’elle avait reçue de Gadrel dans cet acte d’adultère et de fornication.

    (Purnell, Benjamin F. et S.Mary « the star of Bethlehem »Benton Harbor,MI 1910, (191 & 308).
    Nous savons de l’aveu de W.M.Branham qu’il a prêché à « la maison de David » où il a obtenu la doctrine de la descendance du serpent (la semence du serpent)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *