Monsieur Mudukappa Karadi, un pauvre paysan de 40 ans, s’est auto-mutilé d’abord un œil pour apaiser son dieu Shankaraiajja math ( 2008-08-28).eyestab.jpg (210×133).20150904_105436.001946

Quelque jours plus tard, Mudukappa s’est sauvé de l’hôpital et a déposé son autre œil devant la statue de son dieu, et a affirmé vouloir offrir d’autres membres de son corps. Les médecins sont choqués, et affirment que ce désordre psychique ne peut être traiter que par des électrochocs et autres traitements long termes. Les médecins ont reconnu aussi sa grande détresse spirituelle.

Shankaraiajja est venu dans mes rêves ces récentes nuits pour me demander mes yeux, je ne sais même pas comment ils ont été enlevés.

Article Window.20150904_105919.001947Hanumawa, sa femme, ainsi que sa famille le soutiennent dans ses actes de dévotion. Mudukappa a 8 enfant et 5 acres de terrain incultes.

Sources : Newspaper Bengaluru 2008-09-03 +epaper.timesofindia.com 2008-09-02 Indes (Badami Taluk):

Commentaire de Vigi-Sectes :

Les électrochocs ne résoudront pas la source du problème, qui est  spirituelle. Lui et sa famille sont devenus une charge pour leur village. Il y a déjà des disputes quand aux dons qui lui sont faits. Ce genre de cas est rare, mais significatif d’une dépendance des dieux de l’hindouisme et de leur exigences irrationnelles.

Un pasteur des Indes nous relate combien une famille fut dans la joie, quand elle sut que Christ avait déjà payé le prix de nos pêchers. Cette famille de Chennai, s’est débarrassée de toutes ses idoles, après avoir accepté Christ.

Nous nous réjouissons de cette liberté, le poids d’un esclavage de plusieurs décennies nous est enlevé.

Commentaires

  1. Nafrayou

    Ok pour cette homme c pas normal m arrêter avec le yoga vous mélanger tous n importe quoi c un bon moyen de combattre le stresse alors fermer la tu ferais d y aller sa te ferais pas de mal au lieu de t occuper des secte j appartient à aucune religion tous des mouton c de la merde la religion disparaîtra alors que la spiritualité restera pour toujours

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *