Vigi-Sectes répond à GNOLAUM*,

Depuis le printemps 2003, nous avons inondé le site « Vigi-Sectes » d’articles étoffés défonçant la ligne Maginot dressée par un saint des derniers jours demeurant en Suisse. (Nous lui donnerons le nom de Monsieur  Panic). Ce dernier s’est attelé à reprendre d’autres articles antérieurs plus superficiels mais il se refuse d’aller en eau plus profonde :

lc-folder-smal

« Il n’est donc pas dans nos projets de reprendre les écrits de Vigi-sectes et d’en refaire la critique. Je laisse la critique ci-dessous, aussi longue, ennuyeuse et fastidieuse qu’elle soit… ».
(M. Panic, Préface à Vigi-sectes, 2003, page 1).

Le christ mormon n’est pas le Christ de la Bible

Ce site mormon a donc tenté assez maladroitement de réfuter nos premiers articles parus sur notre site. Disons tout de suite que le site gnolaum (www. gnolaum. org) a soin de préciser que ce qu’il présente n’engage pas l’Église mormone. Cette dernière aurait-elle peur que ses défenseurs ne disent ou écrivent des bêtises ? Sans doute, n’est-elle pas désireuse d’être mise en difficulté par des amateurs sans aucune crédibilité. Nous devons admettre qu’elle a certainement raison pour le cas qui nous occupe. Commençons notre démonstration :

Selon la doctrine officielle mormone, Dieu le Père serait Elohim alors que le Fils serait Jéhovah :

Nous adorons Elohim, le Père de Jésus-Christ. Nous n’adorons pas Adam et nous ne le prions pas…Elohim, le Dieu que nous adorons, est le Père de notre esprit et Jésus-Christ, son Premier-né dans la création d’esprit et son Fils unique dans la chair, est notre frère aîné .
(Joseph Fielding Smith, Doctrines du Salut, vol. 1, page 107).

Dieu le Père : C’est généralement au Père, ou Elohim, que l’on donne le titre de Dieu .
(Guide des Écritures, Triptyque, 1998, page 49).

Toute la révélation depuis la chute est venue par Jésus-Christ, qui est le Jéhovah de l’Ancien- Testament.
(Joseph Fielding Smith, Doctrines du Salut, vol. 1, page 35).

Jéhovah est Jésus-Christ prémortel et Il vint sur la terre en tant que fils de Marie…ordinairement, lorsque le mot Éternel apparaît dans l’A. T, il désigne Jéhovah.
(Guide des Écritures, Triptyque, 1998, page 105).

Disons-le tout de suite, le terme Jéhovah est une très mauvaise transcription du tétragramme sacré, le fameux yod hé waw hé. Nous avons rapidement relevé quelques textes d’une liste bien plus longue où Jéhovah le Christ est prié et sans les demi-mesures présentées par l’ami Panic! (Exode 8:4, Nombres 21:7, 1 Samuel 12:19, Jérémie 29:7, Jérémie 42:4, 1 Samuel 7:5…etc). La preuve est donc bien établie que Jésus, le Jéhovah de l’Ancien-Testament était totalement prié tout comme le Père. Entre nous soit dit, nous ne croyons pas que les noms Jéhovah et Elohim soit les seuls noms du Fils et du Père. Le Père dans l’Ancien-Testament est aussi appelé Yahweh! (Deutéronome 32:6). Mettons-nous à l’écoute de l’apologiste mormon :

A présent que nous enseigne le contexte ? Il nous enseigne que peu de temps avant sa lapidation, Etienne a vu le Père, et à sa droite Jésus-Christ. Il était placé dans une situation exceptionnelle, dramatique et magnifique à la fois. Il devait encore avoir cette vision à l’esprit lorsqu’il a demandé au Christ de recevoir son esprit, s’adressant à lui comme à un personnage réel se trouvant encore avec lui, en face de lui. C’est totalement différent d’une prière, disons…conventionnelle, normale. Etienne n’adressait pas une prière, mais une supplication ponctuelle à quelqu’un qui était réellement présent, à un Etre qui venait de lui apparaître, et, peut-être même, qui lui apparaissait encore.

Les mormons ne sont absolument pas encouragés à prier Jésus. Le texte de l’ami suisse est là nu dans sa superficialité. Etienne ne priait pas Jésus, c’était tout simplement une supplication ponctuelle. C’est tout à fait différent d’une prière! !! Nous le verrons plus tard, dans ses derniers mails, il assure avec aplomb que Jésus pouvait être prié. Chez lui, tout et le contraire de tout est possible. Relisons ce magnifique texte :

« Et ils lapidaient Etienne qui priait et disait : Seigneur Jésus, reçois mon esprit! Puis, s’étant mis à genoux, il s’écria d’une voix forte : Seigneur, ne leur impute pas ce péché! Et, après ces paroles, il s’endormit ».
(Actes 7:59-60).

– Précisons que la vision du Père et du Fils n’a pas eu lieu lors de l’exécution mais au sanhédrin, le tribunal juif.

– Etienne a vu le Père et le Fils et justement dans ce cas, il ne s’adresse pas au Père mais uniquement à Christ! Serait-ce un crime de lèse-majesté ? Certainement pas! Il honore, il adore le Fils sur un pied d’égalité avec le Père. (afin que tous honorent le Fils comme ils honorent le Père). (Jean 5:23). Comme nous l’écrivions dans notre ouvrage « Témoins de Jéhovah, une nouvelle perspective, Editeurs de littérature biblique, Braine-l’Alleud, 2003), puisque les chrétiens sont appelés à honorer le Fils comme ils honorent le Père, si le Père est adoré, de la même façon le Fils l’est aussi! Ni plus ni moins! Si je prie le Père, je dois de la même façon prier le Fils. Ce n’est vraiment pas difficile à comprendre, encore faut-il avoir le Saint-Esprit. Mais la prière adressée au Fils n’est-elle qu’une simple exception comme l’affirme Mr. Panic ?

Le Livre de Mormon est unanime avec la Bible pour affirmer qu’en temps normal, c’est le Père qui doit être prié au nom du Fils.

Parcourons ensemble le Nouveau-Testament :

« A tous ceux qui invoquent en quelque lieu que ce soit le nom de notre Seigneur Jésus-Christ, leur Seigneur et le nôtre ».
(1 Corinthiens 1:2).

Nous vous donnons la définition du verbe invoquer : « invoquer. V. T (latin invocare), appeler une puissance surnaturelle à l’aide par des prières, Larousse).

Appelez-vous Jésus à l’aide par des prières ? Les évangéliques le font mais il ne semble pas que ce soit le cas des mormons!

« Je vous écris ces choses afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle vous qui croyez au nom du Fils de Dieu. Nous avons auprès de lui cette assurance que si nous demandons quelque chose selon sa volonté, il nous écoute et si nous savons qu’il nous écoute, nous savons que nous possédons la chose que nous LUI avons demandée ».
(1 Jean 5:13-15).

Un texte cristallin! L’apôtre Jean bien plus crédible que l’église mormone, encourage les chrétiens à prier Jésus-Christ (pas seulement lorsqu’Il apparaît quelque part). Ceux qui vont à l’encontre de cette bonne nouvelle sont en fait des falsificateurs.

« Celui qui atteste ces choses dit : ‘Oui je viens bientôt, amen, viens Seigneur Jésus ».
(Apocalypse 22:20).

Jean encore lui, insiste sur la prière adressée à Christ. Il est significatif que la Parole de Dieu se termine par une prière adressée à Jésus!

« Si vous ME demandez quelque chose en mon nom, je le ferai ».
(Jean 14:14).

Le texte grec original comporte « me » (mé) ce qui prouve que c’est bien Jésus-Christ qui est prié! Ceci étant dit, les chrétiens que nous sommes prient sans aucun problème le Père également et nous savons en effet qu’en priant le Fils, nous honorons le Père, ce que les mormons ne font certainement pas! (Jean 5:23).

« Trois fois, j’ai prié le Seigneur de l’éloigner de moi et Il m’a dit : Ma grâce te suffit car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse. Je me glorifierai volontiers de mes faiblesses afin que LA PUISSANCE DE CHRIST repose sur moi ».
(2 Corinthiens 12:8-9).

L’apôtre Paul n’était certainement pas un saint des derniers jours mais comme tous les chrétiens bibliques un saint de tous les jours. Lui aussi priait et le Père et le Fils.

« Les quatre êtres vivants et les 24 anciens se prosternaient devant l’Agneau (Jésus) tenant chacun une harpe et des coupes d’or remplies de parfum qui sont les PRIERES des saints ».
(Apocalypse 5:8).

A l’instar de ces modèles de foi, adressons également nos prières à l’Agneau.

Monsieur Panic a beau étaler les textes de prières adressés au Père (le Notre Père par exemple), les chrétiens bibliques prient très activement le Père tout autant que le Fils. Nos cultes personnels et publics le prouvent amplement. Ce qui va suivre maintenant est bouleversant. Nous nous proposons de prendre l’avis de grosses pointures mormones!

C’est…de croire en Jésus-Christ, de le reconnaître comme Sauveur, de rechercher à être proche de lui et de s’attacher à lui, de se lier d’amitié avec lui. Faites ce qui est nécessaire pour établir et contretenir une communication avec notre Sauveur.
(Brigham Young, Journal of Discourses, vol. 8, page 339).

Comment serait-il possible d’établir et de maintenir une communication, d’être proche de Christ, de s’attacher à Lui et se lier d’amitié, d’entretenir une communication si on fait abstraction de la prière ?

Soyons suffisamment motivés par ce que nous avons entendu sur le Christ pour vouloir établir des liens personnels et profonds avec lui. Si nous passons du temps en sa compagnie en priant très fort et en méditant d’une manière réfléchie, nous acquérrons une connaissance du Dieu que nous adorons et nous comprendrons qu’il est vraiment notre ami le plus cher .
(David Whetten, l’Etoile, février 1980, page 7).

Nous sommes aux antipodes de la position de Monsieur Panic qui affirme sans pouvoir le prouver que Christ n’est prié que lorsqu’il apparaît physiquement.

C’est le Fils de Dieu. C’est Jésus-Christ que nous adorons de toute notre âme, de toute notre pensée, de tout notre cœur et de toute notre force. C’est lui le Fils de Dieu.
(Spencer W. Kimball, l’Etoile, avril 1976, page 70).

Il est impossible de concrétiser un tel culte sans la prière. Il ne faut pas être grand théologien pour savoir que la prière fait partie de l’adoration.

Le Président Benson nous a donné une clef afin que nous puissions devenir quelqu’un qui connaisse le Berger. Il nous a dit : Connaître Christ nécessite l’étude des Écritures ainsi que l’étude des témoignages de ceux qui l’ont connu. Nous arrivons à le connaître PAR LA PRIERE et l’inspiration et la révélation que Dieu a promis à ceux qui gardent ses commandements .
(Robert E. Wells, The Ensign, novembre 1980, page 12).

Ne pas prier Jésus c’est méconnaître le Christ!

Y-a-t-il un problème dans ce monde que l’adoration du Seigneur Jésus-Christ ne puisse résoudre ? Si nous adorons en esprit et en vérité, DANS UNE PUISSANTE PRIERE accompagnée d’œuvres de justice, chaque problème trouvera un heureux dénouement.
(Chauncey C. Riddle, The Ensign, mars 1975, page 19).

Quelle clarté dans ces propos ? On est loin des rares petites prières à la dérobée de la doctrine de Monsieur Panic!

Lorsque mon esprit se saisit de cette pensée, je m’écrie dans mon cœur : O Jésus, fils de Dieu, aie pitié de moi, qui suis dans le fiel de l’amertume…
(Alma 36:17-20 repris dans l’Etoile de mai 1976, page 29).

Sur son ordre, les douze et la multitude s’agenouillèrent en prière et ils prièrent Jésus, l’appelant leur Seigneur et leur Dieu .
(James E. Talmage, Jésus le Christ, page 893).

Ceux qui sont habituellement adonnés au vice, à l’immoralité et aux abominations, ceux qui marchent dans l’indulgence quotidienne du désir illégal, ceux qui ne croient pas en Jésus-Christ, ni NE CHERCHENT A LE PRIER et à garder ses commandements…
(Parley P. Pratt, Key of the Science of Theology, 1891, pages 127-128)

Il existe des situations dangereuses lorsque l’on ne prie pas Christ!

Je n’ai reçu la rémission de mes péchés qu’après avoir imploré la miséricorde du Seigneur Jésus-Christ. Mais voici, je l’ai imploré et j’ai trouvé la paix de mon âme.
(Alma 38:8).

 Mais moi, Abraham et Lot, le fils de mon frère, nous priâmes le Seigneur et le Seigneur m’apparut et me dit :’…mon nom est Jéhovah .
(Perle de Grand Prix, Abraham 2:6-8).

Jéhova étant Jésus, tirons notre conclusion!

Ecoutez la voix de Jésus-Christ votre Rédempteur, le Grand Je suis, dont le bras de miséricorde a expié vos péchés. Qui rassemblera mon peuple…et m’INVOQUERONT en PRIERE FERVENTE .
(Doctrine & Alliances 29:1-2).

O Jéhovah sois miséricordieux envers ce peuple, et, puisque tous les hommes sont pécheurs, pardonne les transgressions de ton peuple et qu’elles soient effacées à jamais .
(Doctrine & Alliances 109:34).

Les livres canoniques mormons réfutent avec force la position friable de notre ami Panic!

Ce dernier va tenter d’expliquer une référence du Livre de Mormon où il est dit que Jésus est prié!

Le verset de 3 Néphi 19:18 est en tout point comparable à l’expérience d’Etienne commentée ci-dessus, si ce n’est que dans le cas présent, Jésus est encore au milieu de l’assemblée qui le prie…étrangement Monsieur Piette omet de citer le verset 22 qui explique pourtant cette dérogation à la règle :…et tu vois qu’ils croient en moi parce que tu les entends, et ils me(Jésus) prient parce que je suis avec eux .

Il est bon de savoir qu’il est légitime de prier Jésus lorsqu’Il est présent avec les siens! Il est correct alors pour les chrétiens de prier Jésus à chaque moment puisqu’il fait les deux promesses suivantes :

« Car là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d’eux ». (Matthieu 18:20).

« Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde ». (Matthieu 28:20).

Voici Monsieur Panic la raison pour laquelle les chrétiens bibliques aiment prier Jésus lors des cultes chrétiens. Selon ses promesses, Jésus est avec nous et nous le prions. Par contre si Monsieur Panic ne prie pas Jésus, à moins que Christ ne lui apparaisse, nous devons en déduire qu’il ne connaît pas le Fils de Dieu. Cependant, nous nous permettons de douter que tous ses coreligionnaires soient d’accord avec lui! Sa propre Église n’avalisera certainement pas ses déclarations. Il parle pour lui-même et ne représente que lui-même.

Il écrit ce qui suit :

Si vous me relisez attentivement, vous noterez que je n’ai jamais dit qu’on ne devait pas prier Jésus.

Tiens donc! Et ceci alors ?

Nous prions le Père au nom du Fils de Dieu, nous ne prions pas le Fils de Dieu.

D’une manière plus théologique, la Parole de Dieu interdit formellement de prier et d’adorer une quelconque créature, le décalogue est très clair sur cette question. Or Jésus est le Créateur et non une créature, preuve que le christ mormon n’est pas le Christ des chrétiens. (Colossiens 1:16, Jean 1:3).

Le texte d’Hébreux 7:3 enseigne que Jésus n’a pas de commencement et notre interlocuteur de se focaliser sur Melchisédek :

Nous sommes obligés d’admettre qu’Hébreux 7:3 est un verset qui sort un peu de l’harmonie biblique, une sorte de pavé dans la mare. Et si cette disharmonie était due à un mauvais copiage des textes originels ? C’est hautement possible…

Pour affirmer qu’un texte néo-testamentaire n’est pas fiable, il faut des preuves et Monsieur Panic n’en a aucune. Il suffit de consulter le texte original (Nouveau Testament Interlinéaire Grec-Français, Maurice Carrez, 1993), ce texte se retrouve dans tous les manuscrits.

On n’échafaude jamais des théories burlesques pour soutenir une thèse quelconque. Quant à la Bible inspirée de Joseph Smith, l’Église Mormone ne la reconnaît même pas. Tous les spécialistes des Écritures quelque soit leur confession l’écarte comme n’étant absolument pas sérieuse. Pourquoi notre ami Panic ne se renseigne-t-il pas avant de s’embarquer dans de telles hypothèses ? Non Hébreux 7:3 ne sort pas de l’harmonie biblique, c’est Monsieur Panic qui s’en écarte totalement.

« En cela, Melchisédek est le type du Christ éternel qui apparaît subitement au milieu d’Israël ».
(Nouveau dictionnaire biblique, Emmaüs, CH-St Lègier, 1975).

Christian Piette


Notes:

* Cet article date d’octobre 2002.

Actualisation Nov. 2006: Comme nous le signale un des responsable de SDJ-Mormons – Monsieur Panic en personne, « Gnolaum n’est plus en ligne, mais son contenu fut en grande partie repris par SDJ-Mormons… » … qui aussi a été arrêté (2015).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *