« Faites donc et observez tout ce qu’ils vous disent mais n’agissez pas selon leurs œuvres.
Car ils disent et ne font pas ».
(La Bible – Matthieu 23:3).


Branham ne montre pas l’exemple !

Je ne jure jamais. Si vous n’acceptez pas ma parole, tant pis. Si je ne jure pas, c’est parce que la bible dit : Ne jurez pas par le ciel, c’est le trône de Dieu, ni par la terre, c’est son marchepied. Que votre oui soit oui et que votre non soit non .
(W.M. Branham, La Parole Parlée, série n°4, n°4, Il y a un homme qui peut allumer la lumière, 1963, page 37).

La Parole de Dieu nous ordonne en effet de ne pas jurer ! (Matthieu 5:34-37, Jacques 5:12).

Branham ne jure pas, mais il fait jurer les autres :

Vous vous souvenez, frère Sothman, à peu près du moment où nous disions quelques mots … JE VOUS FIS JURER, à vous frère Norman … JE LEUR FIS JURER de ne rien dire de ce qui s’était passé.
(W.M. Branham, Révélation des 7 Sceaux, n° 10, Septième sceau, 1963, pages 45-46).

En faisant jurer les autres, Branham les incite à la désobéissance et finalement à la révolte. Il ne peut donc être un prophète de l’Éternel !

Branham assure lui-même qu’il n’est pas le messager ni l’Elie qui doit venir !

« Que votre oui soit oui, oui, non, non ; ce qu’on y ajoute vient du malin »
(Matthieu 5:37).

Les adeptes de Branham enseignent qu’il est le prophète apportant le message :

Je vous atteste, Messieurs, que William Branham est un prophète de Christ, prédestiné pour apporter le message.
(Caleb Mutombo Ibanda, E. Mail adressé à C. Piette le 4.6.03).

Qu’en pense Branham ?

Frère Branham a souvent dit lui-même : Ce n’est pas moi qui suis le Messager, mais le Saint- Esprit, ce ne sont pas mes paroles qui sont le Message mais la Parole de la Bible.
(W.M. Branham cité in : lettre circulaire n° 34 d’Ewald Franck, janvier 1988, page 12).

Laissons alors les messages de Branham et tournons-nous uniquement vers la Bible !

N’étant pas à une contradiction près, Branham spécifiait :

Frère Franck, la faim dont il s’agit n’est pas une faim physique. Non, il viendra une grande faim de la vraie Parole de Dieu. La nourriture dont vous devez vous inquiéter sont les bandes d’enregistrement sur lesquelles la Parole est inscrite.
(W.M. Branham, La Parole de Dieu demeure éternellement, page 14).

La vraie Parole de Dieu est donc l’ensemble de ses propres messages !

Un texte biblique nous décrit les deux témoins du temps de la fin :

« Quand ils auront achevé leur témoignage, la bête qui monte de l’abîme leur fera la guerre, les vaincra et les tuera. Et leurs cadavres seront mis sur la place de la grande ville qu’on nomme symboliquement Sodome et Egypte, là même où leur Seigneur a été crucifié ».
(Apocalypse 11:7-8).

Cela s’est-il accompli dans la personne de Branham ? Absolument pas ! Il va enseigner en 1964 qu’Elie n’est pas sur la terre :

Moïse et Elie sont-ils sur la terre en ce moment ? Sont-ils en Amérique ? Non, ils ne sont pas encore venus. Ils viendront sur terre à Jérusalem, lorsque l’épouse sera enlevée.
(W.M. Branham, Questions et réponses, n°3, 1964, page 25).

Branham n’est donc pas l’Elie qui doit venir. Il viendra lorsque l’épouse aura été enlevée ce qui n’est pas encore le cas en 1964 pas plus qu’en 2004 ! D’autres textes réfutent la position de la secte branhamiste :

Mais un de ces jours, le Message ira en Israël ! Dieu leur enverra Moïse et Elie selon Apocalypse 11 et ils accompliront des signes, des prodiges et le signe de Jéhovah.
(W.M. Branham, La résurrection de J-C, les Dix Vierges, 1960, page 26).

Branham n’est jamais allé accomplir des miracles en Israël et il n’ira jamais puisqu’il est mort. Le texte suivant est aussi très révélateur de l’eschatologie défaillante de Branham :

Cela laisse aux deux prophètes de l’Apocalypse, chapitre 11, le temps de prophétiser pendant 3 ans et demi. En ce temps-là, l’Église aura été enlevée.
(W.M. Branham, La Parole Parlée, série n° 4, n°4, Le Messager du temps de la fin, 1963, page 14).

Il ne peut pas être ce messager puisque l’Église n’a pas encore été enlevée et que voici déjà 38 ans qu’il est mort. Quant au grand et terrible jour de l’Éternel, il est encore à venir. Tout cela ne cadre pas avec les prétentions de Branham !

Branham enseigne que dans le ciel, ses adeptes seront ses sujets !

« Car l’esclave qui a été appelé dans le Seigneur est un affranchi du Seigneur. De même, l’homme libre qui a été appelé est un esclave du Christ. Vous avez été rachetés à un grand prix, ne devenez pas esclaves des hommes ».
(1 Corinthiens 7:22-23).

Découvrons le texte suivant émanant de Branham :

Nous nous reposons ici en attendant la venue du Seigneur. Je (Branham) répliquai : J’aimerai le voir. Il dit : tu ne peux le voir en ce moment, mais Il ne tardera pas et quand Il viendra, il viendra d’abord à toi. Tu seras jugé selon l’Evangile que tu as prêché et nous deviendrons tes sujets.
(W.M. Branham, Exposé des 7 Âges de l’Église, page 242).

L’apôtre Paul remet les choses bien à leur place ! (1 Corinthiens 3:4-8).

Branham enseigne une sotériologie totalement hérétique !

« Or l’espérance ne trompe pas, parce que l’amour de Dieu est répandu dans nos cœurs par le Saint-Esprit qui nous a été donné ».
(Romains 5:5).

Découvrons les erreurs de Branham :

Souvenez-vous de cela : Vous pouvez être baptisé de l’Esprit authentique de Dieu et néanmoins être perdu.
(W.M. Branham, La Parole Parlée, Evénements rendus clairs par la prophétie, 1965, page 7).

Être baptisé du Saint-Esprit et être perdu ! ! ! La définition paulinienne nous enseigne que nous entrons dans le corps de Christ par ce baptême ! (1 Corinthiens 12:13).

Le chrétien authentique possède la totale assurance de son salut. C’est une grâce qui lui est accordée ! ( 1 Jean 5:13). Branham enseigne également qu’on peut être sauvé sans passer par la nouvelle naissance :

Nous montrerons par la Parole que des multitudes de gens qui n’ont pas passé par la nouvelle naissance entreront dans la vie éternelle. Aussi étrange que cela paraisse, c’est la vérité pure.
(W.M. Branham, Exposé des 7 âges de l’Église, page 313).

Mais de quelle manière entrent-ils dans la vie éternelle ? Certainement pas par le fait qu’ils possèdent déjà la vie comme l’épouse la possède, mais ils la reçoivent parce qu’ils ont été bons envers ses frères ».
(ibid., page 326).

Voici la fausse religion du salut par les œuvres. Branham est plus proche du romanisme qu’il ne l’est du protestantisme évangélique. Le salut ne s’acquiert pas par des bonnes œuvres accomplies en-dehors de l’acte parfait de rédemption accompli par Jésus-Christ et accepté gratuitement par la foi salvatrice dans l’œuvre de grâce suffisante et complète de notre Sauveur, le Christ Jésus ! (Romains 3:21-27).

Branham ne connaît pas la Bible !

« Ce sont des aveugles qui conduisent des aveugles, si un aveugle conduit un aveugle, ils tomberont tous deux dans la fosse ».
(Matthieu 15:14).

Comment les disciples de Branham peuvent-ils placer leur confiance dans un homme qui admet qu’il ne connaît pas sa bible ?

… mon idée était contraire à la sienne et il a tourné les yeux vers moi. Il a dit : Vous ne connaissez vraiment pas votre bible ! Vous savez comment frère Booth peut le dire, j’ai dit : C’est vrai, frère Booth, mais je connais bien l’auteur ! Alors je, je veux … vous savez, ce n’est pas de connaître sa Parole qui est la vie, mais le connaître Lui, c’est la vie.
(W.M. Branham, La Divinité expliquée, 1961, vol.5, n°4, page 1).

On se rend compte que Branham a dit beaucoup de bêtises du haut de l’estrade et pourtant, il a prié afin de ne jamais dire ce genre de choses !

… et chaque fois que je monterai en chaire pour parler à ton peuple, ô Seigneur, ne me laisse jamais dire quoique ce soit de faux.
(W.M. Branham, La Révélation de J-C, Âge de Sardes, 1960, page 6).

Il est clair que le Dieu de vérité n’a pas répondu aux prières de Branham ! Notons également, que méconnaître la Bible, c’est aussi méconnaître Jésus-Christ :

« Vous sondez les Ecritures, parce que vous pensez avoir en elles la vie éternelle : Ce sont elles qui rendent témoignage de moi ».
(Jean 5:39)

Branham est un faux prophète manifeste !

« C’est par l’accomplissement de ce qu’il prophétise qu’il sera reconnu comme véritablement envoyé par l’Éternel ».
(Jérémie 28:9).

Nous disposons d’une longue liste de fausses prophéties, cependant nous nous contenterons de celle-ci :

Je dis : je prédis, d’après la façon dont va le temps, que cela se passera entre les années 1933 et 1977. Et les évènements devront se précipiter pour se produire dans ce laps de temps.
(W.M. Branham, La révélation de J-C, n°6, Âge de Thyatire, 1960, page 39).

Dans le contexte immédiat de cette citation, voici ce qui devait se produire ! (page 39).

L’Église catholique devait prendre le pouvoir aux Etats-Unis et ceux-ci devaient voler en éclats et rien ne devait subsister de leur territoire et sur cette même page 39, Branham ajouteemphatiquement :

CECI, C’EST AINSI PARLE LE SEIGNEUR ! ! !

Guillotine

Le couperet de la guillotine prophétique tombe sur le cou de Branham et c’est lui-même qui abaisse la manette :

La bible dit : Si parmi vous, quelqu’un prétend être spirituel ou être un prophète, si ce qu’il dit ne se réalise pas, alors ne l’écoutez pas. Ne le craignez pas du tout. Ne craignez point cet homme là.
(W.M. Branham, Révélation des 7 sceaux, n°5, 3ème sceau, 1963, page 47).

Branham et le racisme

« Il a fait que tous les hommes, sortis d’un seul sang, habitent sur toute la surface de la terre … ».
(Actes 17:26).

William Branham tenait des propos qui ne s’accordent pas avec l’attitude d’un vrai prophète de Dieu :

J’aimerais pouvoir parler à ce pasteur, Martin Luther King. Comment cet homme peut-il en tant que chef, conduire son peuple dans un piège mortel ? … c’est mon Créateur qui m’a fait ce que je suis. C’est ainsi qu’Il demande que chaque homme reste. Il a fait des fleurs blanches, des fleurs bleues, des fleurs de toutes les couleurs. Ne les croisez pas ! Vous iriez contre nature.
(W.M. Branham, La Parole Parlée, série n°3, le 3ème exode, 1963, page 17).

Dans un E-mail, le branhamiste Caleb Mutombo m’écrivait concernant cette citation :

Frère Branham n’a jamais été raciste comme vous prétendez avec force mensonges. Dans sa prédication, le 3ème exode et ailleurs, il a démontré que Dieu est un Dieu de variétés. Il a créé les noirs, les blancs, les rouges, les jaunes et veut que cela soit ainsi. La pensée de mélanger les races par des mariages mixtes, comme celle d’hybrider la Parole de Dieu avec les dogmes dénominationels ne sont pas de Dieu.
(E.mail adressé à C.Piette le 18-6-2003).

Il est clair qu’à l’instar de son maître à penser, monsieur Mutombo, africain de surcroît, s’engage dans la ségrégation raciale. Où la Bible ne permet-elle pas qu’un japonais épouse une congolaise ou un suédois d’épouser une indonésienne ? S’il y a de la place pour les blancs, les jaunes et les noirs (les rouges étant en fait des jaunes), le Dieu de variétés n’accepterait-Il pas les bruns ? Quelle bêtise d’établir une équivalence entre un mariage mixte et l’action d’hybrider la Parole de Dieu ! Les seuls mariages défendus dans la bible sont ceux qui placent sous un même joug des enfants de Dieu et ceux qui ne le sont pas ! ( 1 Corinthiens 7:39). La hargne de Branham se cristallise en effet sur la personne du pasteur noir américain, le grand défenseur de la légitime cause des afro-américains :

Je pense que Martin Luther King est inspiré par des idées communistes.
(W.M. Branham, La Parole Parlée, Il prend soin, et vous ?, série n°3, n°6, 1963, page 3).

Aveuglé par ces doctrines anti-bibliques, l’ami Mutombo ne réalise même pas que Martin Luther King à bon droit a réagi avec courage aux lois raciales de l’Etat d’Alabama ! Les propos de Branham sont réducteurs et simplistes comme l’est toute sa théologie :

Comme ce prédicateur dont je vous ai parlé dimanche passé, ce Martin Luther King et ses âmes précieuses aux yeux de Dieu qu’Il conduit directement à la mort … pensez donc, vouloir faire une révolution pour une simple question de règlements d’écoles.
(W.M. Branham, J’accuse cette génération, n°9, 1963, page 25).

A l’époque, la situation des noirs dans le sud était désespérée. Ils ne pouvaient pas entrer dans les universités d’Etat et l’afro-américain instruit était perçu comme une menace. C’était bien plus qu’un simple règlement d’écoles. William Branham et Martin L. King étaient contemporains et on doit se demander qui était vraiment la prophète de justice dans ce cas !

Branham et l’occultisme

« S’il y a au milieu de toi un prophète ou un songeur qui t’annonce un signe ou un prodige, et qu’il y ait accomplissement du signe ou du prodige dont il t’a parlé en disant : Allons après d’autres dieux, des dieux que tu ne connais point, et servons-les ! Tu n’écouteras pas les paroles de ce prophète ou de ce songeur ».
(Deutéronome 13:1-4).

Toute la vie de Branham, de sa naissance à sa mort, est imprégnée d’occultisme. Prenons quelques exemples :

Combien connaissent le zodiaque ? Beaucoup savent ce que c’est. Ce sont les étoiles , c’est la première bible de Dieu. Par quoi commence-t-il, quel est le premier signe du zodiaque ? C’est la vierge, n’est-ce pas ? Et quel est le dernier ? Leo, le lion. C’est la première et la seconde venue du Christ. Tout est représenté ! On a atteint l’âge du signe croisé, l’âge du cancer et nous y sommes maintenant.
(W.M. Branham, La Révélation de J-C, le Trône, 1961, page 45).

Point n’est besoin d’être un chrétien spirituel et averti pour savoir que ces choses sont abominables aux yeux de l’Éternel. Toucher à ces choses équivaut à une horrible abomination :

« Il chassa les prêtres des idoles, établis par les rois de Juda pour brûler des parfums … et ceux qui offraient des parfums à Baal, au soleil, à la lune, au ZODIAQUE et à toute l’armée des cieux ».
(2 Rois 23:5).

« Qu’on ne trouve chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu , personne qui exerce le métier de devin, d’astrologue, d’augure, de magicien … ces nations que tu chasseras écoutent les astrologues et les devins, mais à toi, l’Éternel ne le permet pas ».
(Deutéronome 18:10-14).

Or dans sa recherche d’un ministère, Branham s’est adressé à un astrologue et il lui a obéi :

Un astrologue m’a dit une fois que je devais aller à l’ouest. Je suis né sous un certain signe correspondant à une certaine conjonction d’étoiles et je ne réussirais jamais rien à l’est. Je devais aller à l’ouest pour accomplir le désir de ma vie.
(W.M. Branham, Les âmes qui sont en prison maintenant, La Parole Parlée, série n°3, n°10, 1963, page 3).

Un bon conseil, chers amis qui lisez ces lignes. Prenez rapidement vos distances avec cet homme qui met tout son plaisir à désobéir aux sages instructions de la Parole de Dieu !

Branham et la postérité du serpent

« Adam connut Ève, sa femme, elle conçut et enfanta Caïn et elle dit : J’ai acquis un homme de par l’Éternel ».
(Genèse 4:1).

Cœurs sensibles, abstenez-vous de lire ce qui va suivre ! Voici un exemple concret d’un blasphème patent de la part de William Branham à l’encontre du Dieu de Sainteté !

C’est Dieu qui révéla à Abel que sa mère ne mangea pas simplement une pomme qu’un serpent lui donna, mais qu’elle eut une relation sexuelle avec la personne de Satan qui avait pris la forme d’une bête, non d’un reptile.
(W.M. Branham, La Parole Parlée, série n°2, n°12, le dieu de cet âge mauvais, 1965, page 21).

Ewald Franck, le branhamiste allemand précise que cette révélation a été révélée avec le ‘Ainsi parle le Seigneur’ :

Frère Branham témoigne que le serpent était plus ressemblant à l’homme que le chimpanzé et qu’il se tenait droit … que s’est-il passé véritablement dans le Jardin d’Eden ? … par l’idée de postérité, la bible entend la descendance d’une personne humaine. Dès le début il en fut ainsi … s’il est question de la postérité du serpent, il s’agit donc d’une question de reproduction, il y a eu auparavant engendrement. Si Dieu parle d’une postérité, c’est-à-dire d’une descendance du serpent, il révèle déjà par cela, à tous ceux qui comprennent son langage imagé, ce qui s’est passé dans le Jardin d’Eden et de ce que fut la chute … de qui dit-elle que Caïn était le fils ? Caïn était du Malin. Avons-nous bien entendu ? Un enfant du Malin ? … nous savons qu’Ève fut séduite et il n’est pas nécessaire de décrire plus en détail ce que la séduction d’une jeune fille signifie. La chose est généralement connue. Bien qu’Adam et Ève eussent reçu cet ordre formel : Soyez féconds et multipliez … , ils n’avaient pas encore eu aucun rapport sexuel entre eux. Ils vivaient dans un état de fiançailles. C’est ce temps que le diable mit à profit, se servant du serpent puis elle en eut un autre avec Adam. Caïn était issu du serpent tandis qu’Abel descendait d’Adam … frère Branham assure, devant la face de Dieu avoir dit la vérité absolue au sujet du péché originel, telle qu’elle lui a été communiquée par Dieu. Il a confirmé cette révélation en prononçant le Ainsi parle le Seigneur.
(Ewald Franck, La Parole de Dieu demeure éternellement, pages 17-21).

Branham dans son égarement poussera la témérité d’affirmer ce qui suit :

Je défie quiconque de réfuter la semence du serpent. Nombreux sont ceux qui y ont fait objection et j’ai invité des hommes à essayer de me confondre sur ce point, mais je n’ai trouvé personne.
(W.M. Branham, La Parole Parlée, série n°1, n°4, Le messager du temps de la fin, 1963, page 20).

Je ne crois pas que Branham ait frappé à la bonne porte ! Ces textes démontrent toute l’étendue doctrinale chaotique de cet homme. Il se moque des centres de formation théologique :

Ensuite, viendra un blanc-bec sorti d’un séminaire et qui a autant de connaissance des choses de Dieu qu’un hottentot en a de la civilisation égyptienne.
(W.M. Branham, Révélation des 7 sceaux, n°4, 2ème sceau, 1963, page 23).

Nous croyons qu’un hottentot d’Afrique du Sud peut avoir bien plus de connaissance qu’un certain montagnard du Kentucky ! Puis d’une manière totalement contradictoire, il déclare que nous avons besoin de la théologie car c’est une bonne chose :

Si je fais des erreurs, pardonnez-moi. Je ne suis pas un théologien. Je ne critique pas les théologiens. La théologie est une bonne chose. Nous en avons besoin.
(W.M. Branham, La Parole Parlée, les douleurs de l’enfantement, 1965, page 4).

POST TENEBRAS LUX

( Après les ténèbres la lumière), telle était la devise de la Réforme genevoise. Tournons-nous maintenant vers les enseignements sérieux et délaissons les arcanes ténébreuses du branhamisme. Cinq questions s’imposent aux disciples de ce faux enseignant qui auront le courage de choisir la vérité !

Quelle preuve Branham a-t-il d’enseigner qu’Adam et Ève vivaient comme des fiancés alors que l’ordre de procréer a déjà été donné, qui permet de croire qu’Adam et Ève n’avaient pas déjà eu des rapports ? (Genèse 3:28).

Quel est ce mythe du serpent, être spirituel (le diable) situé entre l’homme et le singe ? Où Branham peut-il trouver cela dans la Bible ?

Une postérité peut être une descendance spirituelle. Ainsi les juifs et les arabes sont la postérité physique d’Abraham alors que les chrétiens en sont la postérité spirituelle ! (Galates 3:29).

Le fait d’avoir le diable pour père puisque Branham utilise ‘1 Jean 3:12’ ne signifie aucunement qu’il s’agit d’une parenté physique. Ainsi les menteurs de tous les temps qui sont les enfants spirituels du diable ! (Jean 8:44).

Ève a été séduite par Satan ! S’agit-il de relations sexuelles ? Le bible réfute cette doctrine sortie du marigot spirituel de Branham !

« Toutefois, DE MÊME que le serpent séduisit Ève par sa ruse, je crains que vos pensées ne se corrompent et ne se détournent de la simplicité à l’égard du Christ ».
(2 Corinthiens 11:3).

Remarquez-le ! De même que le serpent séduisit Ève ! Or le contexte prouve qu’il s’agit ici de fausses doctrines qui étaient introduites dans l’église de Corinthe. Il s’agit donc naturellement d’une séduction spirituelle. Ainsi, nous croyons que Branham a été séduit par les artifices du Malin, mais nous ne croyons pas qu’il ait eu des relations intimes avec le diable. Un autre texte est cristallin :

« Ils ont les yeux pleins d’adultère et, insatiables de péché, ils séduisent les âmes mal affermies ».
(2 Pierre 2:14).

L’apôtre Pierre dans ce cas met les chrétiens en garde contre le travail néfaste des faux docteurs qui séduisent les âmes fragiles ! S’agit-il de relations sexuelles ?

Nous l’avons vérifié, l’ordre de croître et de multiplier a été donné avant la chute ce qui démontre que le péché originel n’est pas ce que Branham croit. Adam pouvait légitimement avoir des relations avec son épouse et comme il a partagé le fruit défendu avec elle, allons-nous en déduire qu’il a eu une relation homosexuelle avec le diable ?

La Bible, notre autorité suprême, réfute admirablement les doctrines diaboliques du prophète de Burksville :

« Adam connut Ève, sa femme, elle conçut et enfanta CAÏN et elle dit : J’ai formé un homme avec l’aide de l’Éternel ».
(Genèse 4:1).

Ce qui implique :

  • Adam connut sexuellement Ève.
  • Celle-ci conçoit et enfante Caïn.
  • Elle précise qu’elle a eu cet enfant grâce à l’aide de l’Éternel.

« Que Dieu soit reconnu pour vrai et tout homme comme menteur ».
(Romains 3:4).

Confronté au texte de Genèse 4:1, le faux docteur Branham étale tout son égarement :

Notez la précision de la Parole de Dieu concernant les naissances de Caïn, d’Abel et de Seth. Genèse 4:1. Adam connut Ève sa femme, elle conçut et enfanta Caïn et elle dit : J’ai formé un homme avec l’aide de l’Éternel ! Elle enfanta encore son frère Abel. Genèse 4:25. Adam connut encore sa femme, elle enfanta un fils et l’appela du nom de Seth. Il y a trois fils, nés de deux actes de connaissance charnelle accomplis par Adam … puisque trois fils sont nés de deux actes d’Adam, vous pouvez être positivement sûr que l’un des trois n’était pas le fils d’Adam.
(W.M. Branham, Exposé des 7 Âges de l’Église, page 116).

Reprenons ! Trois fils dont deux nés d’Adam assure Branham ! Qui sont-ils ? Genèse 4:1 enseigne que Caïn est né d’Adam. Genèse 4:25 enseigne que Seth est né d’Adam et il reste le pauvre Abel dont il n’est pas dit formellement qu’il est le fils d’Adam. Si on suit la logique de Branham, le vilain petit canard serait alors Abel ! Ignorant la révélation biblique, Branham ne savait pas que le verbe hébreu « nâsha » en Genèse 3 a un simple sens d’égarer alors qu’un autre verbe « pâtâ » est utilisé en relation avec la séduction d’une vierge ! (Exode 22:16).

Le théologien français Henri Blocher (l’homme dont nous avons besoin selon Branham) précise ce qui suit :

Concernant 1 Timothée 2:14, Adam n’a pas été séduit mais la femme séduite, s’est rendue coupable de transgression … le verbe ‘apataô’ peut signifier la séduction sexuelle, mais non pas nécessairement, comme le verbe hébreu ‘nâsha’, que ce verbe grec traduit en Genèse 3:15 n’est jamais employé dans ce sens et que la référence est précisément à Genèse 3:13 en 1 Timothée, nous concluons qu’une interprétation sexuelle ne se justifie pas ici.
(Henri Blocher, La doctrine du péché et de la rédemption, vol.1, page 85, Faculté de théologie de Vaux-sur-Seine).

Branham, l’accusateur des frères

« … car il a été précipité, l’accusateur de nos frères, celui qui les accusait devant notre Dieu jour et nuit »
(Apocalypse 12:10)

Lorsque l’on découvre les textes de Branham, on est totalement abasourdi et consterné de constater qu’à l’instar du diable, il accuse sans cesse les chrétiens des diverses dénominations. D’un autre côté, ils considèrent les mormons et les témoins de Jéhovah comme étant des frères !

Il se pourrait que quelques frères et sœurs mormons soient présents ou bien reçoivent ces bandes … si vous faisiez la connaissance des mormons, vous verriez que ce sont des gens très bien et leur prophète (que les méthodistes tuèrent ici en Illinois pendant un voyage), c’était un homme très bien.
(W.M. Branham, La Révélation des 7 sceaux, n°8, 1963, page 6).

Tout d’abord, Joseph Smith n’est pas mort pendant un voyage, mais suite à un échange de coups de feu dans la prison de Carthage en Illinois où il était emprisonné pour des raisons légitimes. Joseph Smith n’était pas un homme très bien. Il était polygame et il avait 27 épouses, il était donc un adultère. Il était le promoteur de l’expiation par le sang, doctrine permettant la mise à mort des apostats . Il enseignait que Dieu le Père ainsi que Jésus avaient de nombreuses épouses. Il était en contact avec des puissances occultes. Il est étrange que William Branham puisse voir en Joseph Smith un homme très bien ?

Calvin lui-même en fit autant, car il exigea l’arrestation de Servet, lequel avait compris et enseigné l’unité de la Divinité. L’Etat fit passer ce frère en jugement, et l’envoya au bûcher à la consternation de Calvin.
(W.M. Branham, Exposé des 7 Âges de l’Église, page 299).

Arius et Servet sont les frères spirituels des témoins de Jéhovah qui niaient la divinité de Jésus-Christ et celle du Saint-Esprit. Si Branham peut écrire que Michel Servet avait compris l’unité de la Divinité, on peut à bon droit se demander ce que lui-même avait compris. revenons maintenant aux délicatesses que Branham destine au monde protestant :

Il en est de même aujourd’hui. Luther, lui, avait un message : oh ! mais vous, bandes de busards luthériens. Les baptistes avaient un message : oh ! mais vous, bandes de busards baptistes ! Le mouvement de pentecôte avait un message. Il est prêt de s’en retourner à la maison maintenant. Oh ! mais vous, busards pentecôtistes !.
(W.M. Branham, La Parole Parlée, les oints du temps de la fin, 1965, page 44).

Les luthériens, les baptistes et les pentecôtistes sont des charognards !

Ne pensez pas que c’est aux presbytériens que je m’en prends, c’est à vous, pentecôtistes ! Parfaitement … je les accuse d’être des prostitués de l’Evangile.
(W.M. Branham, J’accuse cette génération, 1963, page 40).

Il suffit de considérer le remarquable travail des Assemblées de Dieu dans le monde entier pour comprendre que cet homme est un calomniateur !

« Ecoutez bien ceci : Les anges déchus- qui sont ces anges ? Ce sont les luthériens, les méthodistes, les catholiques, les pentecôtistes … »
(W.M. Branham, La Parole Parlée, Christ est la révélation du mystère de Dieu, 1963, page 8).

Les luthériens, les méthodistes, les catholiques et les pentecôtistes sont des démons ! ! !

… Dieu soit béni, nous sommes de la grande dénomination méthodiste, baptiste, presbytérienne, pentecôtiste … voilà où vous en êtes ! Vous êtes indomptés, inconvertis, dépourvus de sentiments naturels, traîtres, calomniateurs, intempérants, ennemis des gens de bien, ayant l’apparence de la piété .
(W.M. Branham, La Révélation de J-C, Le Trône, 1961, page 35).

Les protestants sont des personnes de la pire espèce !

Des cérémonies ! où cela ? chez les baptistes ? chez les presbytériens ? Et même chez les pentecôtistes ? Ce ne sont plus que des cérémonies religieuses. Ils se contentent de taper sur un piano, de faire ceci ou cela, de sautiller un moment. Dès que le piano s’est tu, ils sortent, trichent, volent, mentent et tout le reste.
(W.M. Branham, La Révélation de J-C, n°5, Âge de Pergame, 1960, page 30).

Nous sommes des sorteurs, des tricheurs, des voleurs et des menteurs !

« Et aujourd’hui, j’accuse cette bande de prédicateurs consacrés … je les déclare coupables, le sang de Christ est sur vos mains … par conséquent, je vous déclare coupables et je vous défie et je vous accuse devant Dieu d’avoir, de vos mains mues par toutes ces dénominations, crucifié la Parole de Dieu à l’égard du peuple. Et je vous déclare coupables et prêts pour le jugement. Amen !.
(W.M. Branham, J’accuse cette génération, 1963, pages 18 et 37).

Quelle horreur, n’est-il pas vrai ? Branham n’a rien de commun avec l’Evangile de Jésus-Christ. Une fois de plus, Branham va montrer sa facette de faux prophète couronnée avec le fameux ‘ Je le dis au nom du Seigneur’ !

La mort, c’est la dernière plaie qui frappe l’église pentecôtiste, la mort spirituelle. Elle est morte. Je le dis au nom du Seigneur. Elle est morte spirituellement … et maintenant, elle est morte. Elle ne ressuscitera jamais.
(W.M. Branham, Révélation des 7 sceaux, n°6, 1963, page 37).

Puis un trimestre plus tard, voici ce que déclare Branham : Le petit groupe des pentecôtistes a plus de conversions que toutes les autres églises ensemble. Les statistiques le démontrent. Pourquoi ? Parce qu’en recevant la vérité, ils passent par un réveil.
(W.M. Branham, La Parole Parlée, Debout dans la brèche, 1963, page 10).

En mars 1963, il rédige la notice nécrologique du pentecôtisme en criant qu’il est mort et qu’il ne ressuscitera jamais et cela au nom du Seigneur. Puis au mois de juin de la même année, il présente le pentecôtisme comme particulièrement vivant.

« Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine mais ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l’oreille de la vérité et se tourneront vers les fables ».
(2 Timothée 4:3-4).

L’Histoire muselle Branham

Last but not least, Branham se définit comme étant un faux prophète :

Si vous pouvez me montrer un passage de l’Ecriture ou m’apporter un récit, un récit authentique, qui me montrerait que des gens auraient été baptisés dans la bible au nom du ‘Père, du Fils et du Saint-Esprit’, ou si vous m’apportez UN LIVRE D’HISTOIRE, une page, une citation d’histoire où quelqu’un ait jamais été baptisé au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit avant le Concile de Nicée de l’église catholique, venez me l’apporter et j’épinglerai une pancarte sur mon dos et traverserai Jeffersonville, avec vous derrière, soufflant dans une trompette et j’écrirai dessus : ‘VOICI UN FAUX PROPHETE QUI EGARE LE PEUPLE.
(W.M. Branham, La Révélation de J-C, n°1, La Révélation, 1960, page 37).

Il existe quantité de textes historiques datant d’ avant le Concile de Nicée (325AD) qui prouvent qu’on baptisait au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit bien avant cette date ! William Branham est donc un faux prophète !

En ce qui concerne le baptême, baptisez ainsi : après avoir enseigné tout ce qui précède, baptisez au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit par immersion dans l’eau vive …
(Didaché des apôtres, chapitre VII, versets 1-3, Dictionnaire encyclopédique de la Bible, Alexandre Westphal, page 800).

La didaché date du début du 2ème siècle de notre ère.

« On les amène ( les chrétiens) dans un lieu où il y a de l’eau et ils reçoivent de nous le baptême au nom du Père, Seigneur de l’Univers et de notre Sauveur Jésus-Christ et du Saint-Esprit ».
(Justin Martyr, 100-163, Les Pères apostoliques, Editions du Seuil, 1980, 1ère apologie 61,3).

(Cyprien, 200 de notre ère, les Pères apostoliques, ibid.)

« Nous avons reçu le baptême pour la rémission des péchés au nom de Dieu le Père et au nom de Jésus-Christ, le Fils incarné, mort et ressuscité et dans l’Esprit-Saint de Dieu ».
(Irénée, 177 de notre ère, Démonstration de la prédication apostolique, 3, page 32, Initiation à la doctrine des pères de l’Église, J. Kelly, pages 99et 100).

« Après la chute de l’un d’eux, Il ordonna aux onze autres au moment de retourner chez son Père, après la résurrection, d’aller et d’enseigner les nations et de les baptiser dans le Père, le Fils et l’Esprit-Saint ».
(Tertullien, 160-220 de notre ère, Sur la prescription des hérétiques, chapitre 20, 1-9).

Branham doit reconnaître qu’il est un faux prophète !

La Californie, futur témoin à charge contre Branham

La Californie se situe dans une région propice aux séismes et il est tout à fait concevable qu’elle puisse un de ces jours s’écrouler dans l’Océan Pacifique. Branham n’y va pas par quatre chemins. Il déclare que Dieu lui a dit que cet Etat américain serait noyé avant que son fils ne devienne un vieil homme :

Observez bien ce qui va se passer : l’eau montera jusqu’au lac Salton. Los Angeles est prête pour le jugement. Je vous le dis avant que ces choses n’arrivent …
(W.M. Branham, La Parole Parlée, les œuvres sont l’expression de la foi, 1965, page 9).

Le même Dieu qui m’a dit que Florence allait mourir, m’a dit de te dire en ce moment (il se peut que je ne sois plus ici), que tu ne seras pas un vieil homme avant que les requins ne nagent où tu te trouves aujourd’hui.
(W.M. Branham, Biographie de William Branham, pages 462-463).

Au moment de cette conversation, Branham et son fils sont en Californie. Billy Paul, le fils est né en 1935. A 68 ans, peut-on dire qu’il soit encore jeune ? Que va-t-il se passer lorsqu’il passera de vie à trépas ? Les branhamistes comprendront-ils enfin qu’ils ont été trompés ?

Réfléchissons à toutes ces choses !

Christian Piette

Commentaires

  1. fr muamba

    Frère je pense que malgré tout tes dires tu dois au moins reconnaître une chose, que branham a accompli son devoir comme dit dans malachie 4:5-6 et sachez qu’il y aura cinq personnes qui auront l’esprit d’Elie. 1 Elysee; 2. Jean le baptiste; 3. Malachie 4:5-6; 4. Elie qui doit venir pour les juifs et celui de l’ancien testament.
    Que Dieu vous bénisse !
    Veuillez m’écrire à mon adresse inscris ci haut.

    1. EP

      Son devoir? Celui d’un faux docteur et faux prophète?
      Relisez les Écritures … oui des faux Christs et faux docteurs viendront, c’est plus une calamité qu’un devoir accompli.

  2. Viviane Efoya

    Merci beaucoup que Dieu vous bénisse pour votre article vraiment! ici à la maison mon frère est branhmiste et est convaincu que c’est la parole de Dieu et que c’est lui l’Élie annonces dans malachi4 j’essaie de parlé avec lui mais rien ne change…

  3. Bolou

    Encore merci à vous frère.
    En vous lisant, j’éprouve en ce moment une très grande honte et une vive colère contre moi-même de ce que quand je lisais ces choses, autrefois dans le branhamisme, je n’avai pas eu aussitôt la force d’en sortir, me disant que c’était juste quelques erreurs dans cette doctrine. Puisse le Seigneur JESUS CHRIST en faire sortir beaucoup d’autres par votre travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *