Sur les traces de Joseph Smith:

L’Église Fondamentaliste de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours (FLDS)1 est une communauté dissidente d’inspiration mormone.

La FLDS s’est séparée de l’Église mormone il y a plus d’un siècle, quand le courant officiel (LDS) a abrogé la polygamie.

Les mormons fondamentalistes la pratiquent encore en se référant aux écrits des premiers prophètes du mormonisme ayant autorisé, pratiqué et encouragé, le mariage pluriel. Ils se considèrent comme étant la véritable Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, et considèrent l’Église officielle mormone (LDS) comme une Église déchue. Les fondamentalistes, eux, se voient refuser le qualificatif de mormons par le principal mouvement mormon.

La FLDS compterait environ 10 000 membres dont la plupart habitent dans deux villes voisines de l’Utah et de l’Arizona. Les adeptes de la FLDS vivent en relative autarcie, et n’ont que peu de contact avec la société environnante.

En 2003, la FLDS à installé son siège dans le ranch «Envie de Sion»2 (Yearning For Zion) à quelque 200 kilomètres au nord-ouest de San Antonio. Sur les 690 hectares de terrain, la communauté a construit des dortoirs, des écoles, un dispensaire, ainsi qu’un temple.

Warren Jeffs Steed (né le 3 décembre, 1955) en fut le leader de 2002 à 2007. Il a succédé à son père Rulon Jeffs (1909-2002). Les deux hommes ont eu chacun 75 épouses. Warren Jeffs Steed a dirigé cette organisation en maître absolu.

Il prit la fuite face aux poursuites judiciaires lancées par les autorités fédérales et étatiques américaines selon lesquelles il aurait marié des hommes adultes avec des filles mineures. Il était de renommée internationale en mai 2006, date à laquelle il fut placé sur la liste des dix fugitifs les plus recherchés par le FBI. Warren Jeffs a été arrêté le 28 août 2006 au Nevada, pour détournement de mineurs et complicité de viol.

Warren Jeffs

Warren Jeffs, Fundamental Church of Jesus-Christ of Latter-day Saints (AP Photo/Salt LakeTribune, File)

En mai et juillet 2007, il reçut huit autres chefs d’accusation de l’État de l’Arizona, dont: relations sexuelles avec des mineurs et inceste dans deux cas distincts. Le verdict n’est pas encore prononcé.

En septembre 2007, le verdict de l’État de l’Utah le déclarait coupable de complicité dans le mariage forcé (et de ce fait, de viol) de deux mineures. En novembre 2007, il a été condamné à la réclusion à perpétuité mais pourrait sortir au bout de dix ans… Il est actuellement dans une prison de l’État de l’Utah.

Retrait des femmes et des enfants par la police fédérale

Le 4 avril 2008, 416 enfants et toutes les femmes ont été retirés du ranch des FLDS par la police de l’État du Texas. Plusieurs jours plus tard, les femmes ont été relaxées mais les enfants sont restés sous la garde de l’État et furent placés dans des familles d’accueil.

Le juge a ensuite prolongé la garde des enfants par les autorités texanes et a ordonné un examen ADN des enfants et des adultes du ranch afin de déterminer s’il y aurait des mères parmi les mineures de la secte; ceci a été fait dans le but de découvrir des pères éventuels et les accuser de détournement de mineures.

Les mères – maintenant privées de leurs enfants – considèrent ce raid de la police fédérale comme un enlèvement. Elles rendent publique leur cause par divers témoignages et interviews, ainsi que par des pétitions ou sur internet.3

Enseignements de Jeff Warren4

Voici la traduction d’un enseignement pour les jeunes de Jeff Waren concernant le mariage pluriel.

« Les seuls dignes d’atteindre les hautes sphères de gloire du royaume céleste, les seuls dignes de devenir des dieux et des déesses, des rois et des reines célestes, sont ceux qui sont introduits dans le mariage pluriel par le prophète de Dieu.

Qu’arrive-t-il à ceux qui entrent dans cette loi magnifique du mariage pluriel, et qui s’en détournent? L’apocalypse dit qu’ils seront détruits, et livrés aux coups de Satan…

Quand cette loi fut révélée, ceux dont le cœur est mauvais traitèrent J. Smith de tous les noms. Ceux qui le quittèrent furent ceux qui firent le mal et avaient un esprit de meurtre… Cette loi n’est pas pour les méchants, sans le prophète, ils sont dans l’erreur, et ils n’auront pas d’épouses dans la vie à venir. Seulement ceux qui sont fidèles au prophète auront des épouses pour l’éternité. »

Son discours et son attitude révèlent une grande fidélité à J. Smith. Celui-ci est au centre de la doctrine de Jeff Waren.

Position de la branche officielle du mormonisme

Comme le signalait Gordon B. Hinckley en 1998 sur CNN5, l’Église mormone officielle ne pratique plus la polygamie depuis 1890.

Suite aux événements médiatiques d’avril 2008, celle-ci s’est efforcée de se distancer de cette branche fondamentaliste.

Voici une interview6 récente avec un représentant des affaires publiques de l’église mormone sur la position actuelle de leur groupe en ce qui concerne la polygamie, et sur la manière dont ils veulent que le monde regarde leur «  église ». Nous la commenterons paragraphe par paragraphe.

« La polygamie est un thème très important et c’est encore un grand sujet de préoccupation pour les membres de l’église LDS. Certains ont des inquiétudes sur ce sujet et disent que l’église LDS7 la pratique encore dans le sens où c’est encore une révélation officielle de « Doctrine et Alliances » – dans l’article 1328. De plus, après le décès d’un conjoint, les gens sont mariés à leurs conjoints dans les temples pour l’éternité, donc la polygamie est toujours techniquement une partie de la doctrine de l’église LDS. »

En introduisant le sujet de la polygamie dans l’éternité, les mormons s’affichent comme des polygames qui ne la pratiquent pas (ici-bas), mais la pratiqueront dans les cieux. En parlant de mariage céleste, ils éludent habilement le problème auquel ils sont confrontés :

La polygamie est-elle condamnable?

  • Si oui, pourquoi Joseph Smith l’a-t-il introduite?
  • Si non, pourquoi l’avoir abrogée ?

Ne pouvant affronter ce dilemme, les mormons ne prennent pas clairement position quant à la polygamie. La polygamie céleste n’est que virtuelle, elle rend plus spirituelle la polygamie charnelle, mais reste hors d’atteinte de la juridiction et des autorités.

Y a-t-il un mariage dans l’éternité ? Le Seigneur répondit aux Sadducéens, dans un contexte similaire.

Il y avait sept frères; et le premier prit une femme, et en mourant ne laissa pas de postérité; … et le second la prit … Dans la résurrection, quand ils ressusciteront, duquel d’entre eux sera-t-elle la femme? Car les sept l’ont eue pour femme ? Et Jésus, répondant, leur dit: N’est-ce pas à cause de ceci que vous errez, c’est que vous ne connaissez pas les écritures, ni la puissance de Dieu? Car quand on ressuscite d’entre les morts, on ne se marie, ni on n’est donné en mariage, mais on est comme des anges dans les cieux. (Marc 12:20,23-25)

Au ciel cette femme n’aura pas à se soucier de ses maris.

Le remariage d’un veuf ou d’une veuve est tout à fait biblique, aussi bien sous l’ancienne que sous la nouvelle alliance. Voir Ruth 1:12-13; 1Cor 7:39. La Bible affirme :

Ainsi, une femme mariée est liée par la loi à son mari tant qu’il est vivant; mais si le mari meurt, elle est dégagée de la loi qui la liait à son mari. (Romains 7:2)

Revenons à l’interview :

« Selon le type de chrétiens auxquels vous vous adresserez, soit ils dénonceront la polygamie soit ils l’adopteront à bras ouverts. »

« De manière générale, le monde chrétien revendique la Bible comme la parole de Dieu. La Bible parle de polygamie tout au long de son texte, et, selon la dénomination avec laquelle on parle, ils peuvent plaider en faveur ou contre elle.

Voici un site chrétien qui parle de cette question: (9)
Voici un autre site Web (10) où les gens, y compris des pasteurs, plaident en faveur de la polygamie – par un vrai christianisme qui devrait autoriser la polygamie, en face d’autres qui s’y opposent. Comme vous pouvez le voir dans de nombreux cas, l’interprétation des Écritures est une question de sémantique.»

Joseph Smith a déclaré:

J’ai constamment dit que chaque homme ne doit avoir qu’une femme à la fois, à moins que le Seigneur dirige autrement. (Enseignements du prophète Joseph Smith, sel. Joseph Fielding Smith [1976], 324).

Les mormons laissent entendre qu’il existe des chrétiens polygames! Où sont-ils donc? Les polygames virtuels de l’église officielle? Les polygames de dissidences mormones? Ou tout simplement les sept premiers prophètes et responsables du mormonisme, qui furent tous polygames – Il serait dommage de scier la branche sur laquelle on s’assoit!

Joseph Smith et la polygamie

En 1844, Joseph Smith fut accusé d’avoir 7 épouses par un journal local, le Novau Expositor. Il fit alors brûler l’imprimerie. Cela déclencha une réaction de la population;

Il nia les faits avec véhémence, et ses propos injurieux, allant jusqu’à s’élever au dessus de Christ, révèlent le fond de son caractère:

« Venez! Vous les accusateurs! Parjureurs! Que tout l’enfer déborde, montagnes en flammes, écouter votre lave! Car je viens du sommet et en dernier. J’ai plus à me vanter que jamais homme n’en a eu l’occasion. Je suis le seul homme qui ait réussi à maintenir ensemble toute l’Église depuis l’époque d’Adam. Une grande majorité du groupe a pu résister par moi. Ni Paul, ni Jean, ni Pierre, ni même Jésus l’ont fait. (Histoire de l’Eglise, vol. 6, p. 408, 409)11

Pourtant, Lorenzo Snow, le 5ème président des LDS, déclara:

Joseph Smith prit ma sœur comme épouse, alors que sa femme était encore vivante, et ceci avant d’avoir donné la révélation …

Joseph Smith fut mis en prison puis tué par la populace.


Si ce n’est son insulte publique de Christ,
sa polygamie fut sa perte !

Doctrine et Alliances : (Doctrine and Covenants) 12

Selon les documents13 mormons officiels et actuels, l’article n°132 de D&C est une prophétie de Joseph Smith introduisant clairement le mariage pluriel. En voici un extrait :

4 Car voici, je te révèle une nouvelle alliance éternelle; et si tu ne respectes pas cette alliance, tu seras damné; car nul ne peut rejeter cette alliance et recevoir la permission d’entrer dans ma gloire. …

19 Et de plus, en vérité, je te le dis, si un homme épouse une femme par ma parole qui est ma loi, et par la nouvelle alliance éternelle, et que leur union est scellée par le Saint-Esprit de promesse, par celui qui est oint, à qui j’ai donné ce pouvoir et les clefs de cette prêtrise, et qu’il leur est dit: Vous vous lèverez dans la première résurrection — et si c’est après la première résurrection, dans la résurrection suivante — et hériterez des trônes, des royaumes, des principautés, des puissances, des dominations, toutes les hauteurs et profondeurs,

37 Abraham reçut des concubines, et elles lui donnèrent des enfants; et cela lui fut compté comme justice, parce qu’elles lui avaient été données, et qu’il demeurait dans ma loi. De même Isaac et Jacob ne firent rien d’autre que ce qui leur avait été commandé; et parce qu’ils n’avaient rien fait d’autre que ce qui leur avait été commandé, ils sont entrés dans leur exaltation, selon les promesses. Ils sont assis sur des trônes. Ce ne sont pas des anges, mais sont des dieux…

52 Que ma servante, Emma Smith, reçoive toutes celles qui ont été données à mon serviteur Joseph, …

54 Et je commande à ma servante, Emma Smith, de demeurer attachée à mon serviteur Joseph et à nul autre. Mais si elle ne respecte pas ce commandement, elle sera détruite, dit le Seigneur, car je suis le Seigneur, ton Dieu, et je la détruirai si elle ne demeure pas dans ma loi.

55 … mon serviteur Joseph je le bénirai, le multiplierai et lui donnerai au centuple, dans ce monde, des pères et des mères, des frères et des sœurs, des maisons et des terres, des épouses et des enfants, et des couronnes de vies éternelles dans les mondes éternels. …

61 Et de plus, à propos de la loi de la prêtrise: si un homme épouse une vierge et désire en épouser une autre, et que la première donne son consentement, et s’il épouse la deuxième, et qu’elles sont vierges et n’ont fait de vœu avec aucun autre homme, alors il est justifié; il ne peut commettre l’adultère car elles lui sont données; car il ne peut commettre l’adultère avec ce qui lui appartient, à lui et à personne d’autre.

62 Et si dix vierges lui sont données par cette loi, il ne peut commettre l’adultère, car elles lui appartiennent et elles lui sont données; c’est pourquoi il est justifié.

63 ...elles lui sont données pour multiplier et remplir la terre, selon mon commandement, et pour accomplir la promesse qui fut donnée par mon Père avant la fondation du monde et pour leur exaltation dans les mondes éternels afin qu’elles enfantent les âmes des hommes, car c’est en cela que se poursuit l’œuvre de mon Père, pour qu’il soit glorifié.

Dans D&C édition 1835 – article n°101 , on pouvait pourtant lire une claire déclaration contre la polygamie!

… Dans la mesure où on a reproché à cette église du Christ le crime de fornication, et de polygamie: nous déclarons que nous croyons qu’un homme ne doit avoir qu’une femme, et une femme qu’un mari, sauf en cas de décès ….14

En 1876, alors que la polygamie était établie parmi les mormons, soit plus de trente ans après la révélation de J. Smith, les responsables mormons retirèrent cet article n°101 et l’article n°132, favorable au mariage pluriel, fut inséré. Il est clair que les deux articles ne pouvaient coexister!

Des femmes avant la révélation:

La révélation date de 1931, elle a été discuté avec son frère Hyrum en 1943, Joseph voulait la mettre par écrit mais le sujet était chaud à cause de sa femme Emma.

Tu ne connais pas Emma aussi bien que moi! (Joseph S.)

C’est Hyrum qui est allé annoncer cette révélation à Emma. Il n’avait jamais reçu une parole aussi sévère de sa vie.  La révélation (bien arrangeante) n’a été imprimée qu’en 1852 et est apparu dans Doctrine et Alliances qu’en 1876. (voir History of the Church, by Joseph Smith, vol. 5, Introduction)

Une chose est très évidente dans la lecture de la section 132 de Doctrine et Alliances est que Joseph Smith pratiquait déjà le mariage pluriel avant d’avoir demandé au Seigneur si c’était juste.

Le premier verset de la Sec. 132 raconte que Joseph Smith a demandé au Seigneur si le mariage pluriel était juste, mais le verset 52 montre qu’il avait déjà pris des épouses avant que la révélation ne soit donnée, car il commande à Emma (sa première femme) de recevoir les autres femmes qui avaient déjà été données à Joseph.

Les témoignages d’historiens mormons et autres sources multiples confirment la polygamie de JS avant la révélation.

Mariage céleste, alliance spirituelle… ou adultère?

Ann Eliza Young accuse Joseph Smith ainsi :

Joseph s’est adressé non seulement  aux jeunes femmes célibataires, mais cherchait « l’alliance spirituelle » avec nombreuses dames mariées qui parlaient à ses sens. Il leur a enseigné que tous les anciens mariages étaient nuls et non avenus, et qu’elles étaient parfaitement libre de faire un autre choix de mari. Les actes de mariage n’étaient pas une contrainte, parce qu’ils n’étaient ratifiés que par des lois mondaines. Ces lois, le Seigneur ne les a pas reconnues;

Par conséquent, toutes les femmes étaient libres. Encore une fois, il faisait appel à leurs sentiments religieux et à leur fort désir d’entrer dans le royaume céleste.

Il s’efforçait souvent de discuter de la manière suivante pour convaincre une victime hésitante ou non volontaire:

« Maintenant, ma chère sœur, il est vrai que votre mari est un homme bon, un très bon homme, mais vous et lui ne sont pas proches, et il ne pourra jamais vous sauver dans le royaume céleste; Il a été révélé par l’Esprit que vous devriez m’appartenir. »

(Wife 19, by Ann Eliza Young, 1876, p. 69-71)

La première femme plurale15

Fanny Anger était la fille du voisin de Joseph, très belle et serviable.

Plusieurs historiens mormons reconnaissent Fanny comme la première des femmes « données par Dieu » à Joseph Smith en mariage pluriel.

Cependant, ce fut un sujet de controverse parmi les premiers mormons de l’époque. Et personne ne put fournir un document de mariage de cette union jusqu’à ce jour!

L’un des trois témoins du Livre de Mormon – Oliver Cowdery – accusa Joseph Smith d’adultère avec une Fanny Alger, dans une lettre datant du 21 Jan. 1838.

Lorsque Joseph Smith était là, nous avons eu une conversation … à propos de cette sale et vulgaire affaire avec Fanny

Oliver Cowdery fut excommunié à cause de cette déclaration.

Un des autres témoins du Livre Mormon– John Whitmer – déclara:

« En 1836 Joseph Smith et d’autres leaders mormons furent enflés d’orgueil et de convoitise des fruits interdits, comme la luxure et la doctrine des femmes spirituelles, c’est-à-dire la pluralité des femmes. »

Sarah Pratt, la première épouse de l’apôtre d’Orson Pratt, déclara en 1886 avoir été courtisée par Joseph Smith.

Il avait l’habitude de déclarer à ses victimes, comme il l’a fait pour moi : « Cela ne dérange pas Dieu si nous passons du bon temps, tant que personne ne le sait. »

Il faisait une cérémonie de mariage lorsqu’il ne pouvait pas arriver à ses fins autrement. … Si une femme, comme moi, s’opposait à sa volonté, il avait l’habitude de dire: « Gardez le silence, ou je vais vous faire perdre la face. Ma réputation doit être maintenue dans l’intérêt de l’Église.« 16

Selon Ebenezer Robinson, les mormons commencèrent à parler « en secret » de la doctrine des femmes plurales en 1841.

La motivation de Joseph Smith

Il avait un but bien précis lorsqu’il « conçut »17 cette révélation: En effet, il fit cette prophétie de mariage pluriel seulement pour convaincre sa femme Emma18, et pratiquer son libertinage ouvertement. Ce fut au patriarche Hyrum Smith de la lire pour sa femme, qui réagit très mal!

Reconnaissons les faits:

Pendant plusieurs décennies, la polygamie était pratiquée secrètement mais désavouée, car elle était incompatible avec les lois du pays. Elle fut aussi un sujet de controverse au sein de l’église mormone. 60 ans plus tard, Woodruff – le 3ème président des LDS – citant une révélation – publiait le Manifesto de 1890 qui a mis fin officiellement au mariage pluriel.

Toutes ces déclarations et contradictions nous montrent que le mariage pluriel fut prophétisé et pratiqué – non pour honorer un commandement divin et éternel – mais pour satisfaire les convoitises charnelles d’un homme. 19

La Bible avait annoncé :

Il y a eu parmi le peuple de faux prophètes, et il y aura de même parmi vous de faux docteurs, qui introduiront des sectes pernicieuses, et qui, reniant le maître qui les a rachetés, attireront sur eux une ruine soudaine. Plusieurs les suivront dans leurs dissolutions, et la voie de la vérité sera calomniée à cause d’eux. (2 Pierre 2:1-2)

Qui sont les vrais disciples de Joseph Smith?

Les mormons LDS ne considèrent pas les FLDS ou autres dissidences polygames comme « mormons », ni même comme « mormons fondamentalistes ». Ils les appellent « sectes mormones ».

Pourtant les mormons FLDS sont plus fidèles aux enseignements du fondateur que bon nombre de leurs contemporains de la LDS. Ils ont le courage de leurs convictions en acceptant tous les enseignements de Joseph Smith, bien que faux et néfastes. Ils sont conséquents avec l’article encore actuel de « Doctrine et Alliances ».

Du temps de Brigham Young, les mormons « LDS » se seraient fait excommunier, et ne pourraient porter le titre de mormons, car ils ne pratiquent pas le mariage pluriel. Rappelons l’article N°132 :

« Car voici, je te révèle une nouvelle alliance éternelle; et si tu ne respectes pas cette alliance, tu seras damné; car nul ne peut rejeter cette alliance et recevoir la permission d’entrer dans ma gloire. »

Selon le fondateur :

  • Le mariage pluriel est une loi éternelle et non passagère comme le mentionnent souvent les mormons LDS.
  • Le mariage pluriel n’est pas une option, mais une condition pour entrer dans la gloire de Dieu et être exalté comme un dieu.
  • Dieu punit / détruit les contestataires et les non consentants.

Les 2nd président des LDS  continua sur les traces de Joseph Smith, et eut 55 femmes:

Brigham Young 1866: Les seuls hommes qui deviennent dieux, et même les Fils de Dieu, sont ceux qui entrent dans la polygamie. (Journal of Discourses, vol. 11, page  269)

Le dilemme

De deux choses l’une:

  • Ou bien la loi éternelle sur le mariage pluriel – reçue d’une prophétie de Joseph Smith – est divine, alors les dissidences mormones polygames sont les vrais « Saints des Derniers Jours », fidèles à leurs premiers prophètes, et l’Église mormone officielle (aujourd’hui non polygame) est dans l’erreur.
  • Ou bien les prophéties de J. Smith sur la polygamie sont charnelles et l’Église mormone – qui le reconnait comme un vrai prophète – est dans l’erreur.

Dans les deux cas, … l’église mormone est dans l’erreur, et sa légitimité s’écroule; elle est une tromperie.

Les dissidences

Il existe une centaine de dissidences fondamentalistes mormones. Il est impossible de les recenser exactement, mais on estime à

30 000 le nombre de membres. Voici les principaux groupes.

Dissidences

Estimation

Independent Mormon Fundamentalists

15000

Apostolic United Brethren

5 à 9000

Fundamentalist Church of Jesus Christ of LDS

6 à 8000

Latter Day Church of Christ (Kingston clan)

1200

Righteous Branch of the Church of Jesus Christ of LDS

100 à 200

True and Living Church of Jesus Christ of Saints of the Last Days

300 à 500

Centennial Park group

1500

Nielsen / Naylor Group

200

Tous ces groupes se considèrent comme la seule… , la vraie… la seule vraie Église sur la face de la terre.

Les fondamentalistes indépendants ne sont pas régis par un prophète. Ils sont largement représentés dans les États suivants: Utah, Arizona, et Missouri.

Environ une moitié des dissidents mormons (indépendants ou en groupe) pratiquent la polygamie.

Les fruits de la polygamie

La polygamie des adeptes de Joseph Smith crée de grands désordres familiaux et sociaux.

Des ex-épouses ont relaté leurs souffrances intérieures (et parfois physiques) en ces termes:20

  • mariage avec mineures, … Inceste:
    Quand un quinquagénaire se marie à des filles de 14-15 ans, il ne reste plus qu’un pas pour commettre un inceste avec sa fille du même âge.
  • Mariages forcés:
    Il arrive que les hommes comme les femmes se connaissent à peine ou pas du tout, et soient informés de leur mariage « céleste », décidé par le gourou, quelques semaines ou quelques jours seulement avant la date. Les filles en âge de puberté (14 à 16 ans) sont mariées contre leur gré à des quinquagénaires.
  • Excommunication des enfants mâles:21
    Pour assurer une quantité suffisante de femmes, les mâles sont exclus régulièrement de la communauté.
  • Obligation de vivre dans le mensonge et la peur:
    Les polygames nord-américains se cachent de la loi et de la société, et vivent dans le mensonge, comme le firent les premiers prophètes mormons de Joseph Smith à Woodruff. Ils y plongent aussi leurs femmes et leurs enfants. Les enfants des FLDS ont des identités parentales forgées, et ne doivent rien dire au dehors, de peur que leurs parents soient arrêtés et mis en prison. « Révéler la vérité te conduira au plus profond de l’enfer ». Joseph Smith aussi effraya sa première femme22.
  • Jalousie entre les épouses:
    Qui doit être supportée … avec le sourire.
  • Impossibilité de construire des relations profondes:
    – Entre mari et épouses
    – Entre père et enfants : un père polygame peut avoir tellement d’enfants qu’il ne connaît pas même leurs prénoms.
  • Dépersonnalisation:
    Le gourou décide des mariages, la frustration n’est pas permise (ne peut être exprimée).

La liste des méfaits peut être encore plus longue :
Tortures morales des épouses, vie émotionnelle détruite, insécurité, envie de mourir…

Non seulement la plupart des femmes et des enfants de mormons fondamentalistes vivent la famille comme une peine journalière mais, en plus, tout comme les mormons classiques, ils n’ont aucune assurance du salut, ils doivent mériter leur salut, en être dignes, et toujours rester soumis à leur groupe et à leur prophète. Même si la dévotion augmente, ils ne trouvent jamais le repos de l’âme.

La plupart de ceux qui quittent le groupe ne croient plus en rien ou se croient condamnés à l’enfer.

La nature pécheresse de l’homme et l’œuvre rédemptrice du Christ par la Grâce leur échappe. Seule l’invitation de Jésus nous donne le repos et la paix que les sectes ne connaissent pas.

Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. (Mat 11:28)

La polygamie est-elle biblique?

Une décennie après l’annonce publique de la polygamie, Brigham Young, le 2ème président des mormons, tente de justifier la doctrine du mariage pluriel par les Écritures:

« Pourquoi croyons nous et pratiquons nous la polygamie? Parce que le Seigneur l’a donnée à ses serviteurs dans une révélation donnée à Joseph Smith, et les serviteurs du Seigneur l’ont toujours pratiquée. Et est-ce que cette religion est populaire au ciel?

C’est la seule religion populaire, car c’est la religion d’Abraham, et, à moins que nous ne fassions les œuvres d’Abraham, nous ne sommes pas la descendance d’Abraham et ses héritiers selon la promesse. »23

Il est bien connu que David – un homme selon le cœur de Dieu – et Salomon – le sage – furent de grands polygames!

Du vrai dans les paroles de B. Young?

Premièrement, Dieu n’a jamais institué ni ordonné la polygamie.

Il ne donna à Adam qu’une seule femme – Ève – bien que l’ordre leur fut donné de « remplir la terre ». Dieu ne lui a pas facilité la tâche en lui ajoutant 74 autres épouses.

Déjà dans la Genèse, on découvre la relation unitaire que Dieu a voulue pour le couple et comment devenir « une seule chair ».

C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair. (Gen 2:24)

Dieu n’a pas considéré Ismaël comme le fils légitime de la promesse. Abraham fut éprouvé par la parole de Sarah « Chasse cette servante et son fils » mais Dieu approuva cette parole et parla de l’ « enfant » comme du « fils de ta servante » et non du « fils d’Abraham ». Dieu mis plus tard Abraham à l’épreuve en ordonnant : (Genèse 21:13, 22:2)

« Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac;… »

Être héritier selon la promesse, c’est donc s’identifier à la foi d’Abraham. Il crut Dieu et cela lui fut imputé à justice. Ensuite cette promesse s’adresse à sa descendance par son fils Isaac, fils de Sarah. L’union d’Abraham avec la servante nous montre au contraire un manque de foi et de patience : Ce fut une manière charnelle et inacceptable de pourvoir au dessein de Dieu. Mais l’enfant né de cette union, ne fut pas le fils promis, et « n’hérita pas avec le fils de la femme libre ». L’interprétation de Bringham Young concernant « ses héritiers selon la promesse» s’oppose donc diamétralement à ce passage de la Bible.

La Bible ordonne la monogamie en demandant la fidélité à la femme de la jeunesse (Pro 5.18 Mal 2.14) ou à sa femme (Gen 2.24; Mat 5.32, 19.5; 1 Cor 7.2; Eph 5.25, 28, 31, 33; Col 3.19).24

… Parce que l’Éternel a été témoin entre toi et la femme de ta jeunesse, à laquelle tu es infidèle, Bien qu’elle soit ta compagne et la femme de ton alliance. (Malachie 2:14)

Salomon – auteur présumé du Cantique des Cantiques – nous décrit la relation profonde entre deux amoureux, celle-ci est si intense que rien ne permettrait l’intrusion d’une tierce personne.

Qu’a ton bien-aimé de plus qu’un autre, O la plus belle des femmes…?
– Mon bien-aimé est blanc et vermeil; Il se distingue entre dix mille…
Je suis à mon bien-aimé, et mon bien-aimé est à moi; … (Can. 5:9-10, 6:3 )

Le Cantique des Cantiques est aussi interprété comme l’amour de Christ pour son Église. Pourtant, la vie de Salomon ne fut pas dans ce domaine un exemple à suivre. Son concubinage a précédé la division du peuple d’Israël.

Il eut un harem comme les rois païens.25

En tous cas, ce ne sera pas à Salomon de conclure le livre des Proverbes26, mais au roi Lemuel! Le chapitre 31 nous donne un enseignement sur la femme vertueuse. Cette femme est connue de son mari, respectée, valorisée, et louée par celui-ci. Elle est sa femme, au singulier!

Ne livre pas ta vigueur aux femmes (heb. femmes pluriel), Et tes voies à celles qui perdent les rois…
Qui peut trouver une femme
(heb.  épouse au singulier) vertueuse? Elle a bien plus de valeur que les perles… (Prov 31:3,10)

Sous l’ancienne alliance, la polygamie d’Abraham n’était pas voulue par Dieu, ni celle de Jacob, David ou Salomon.

Nous relevons plusieurs cas de scandales entre fils et pères polygames, et ce n’est certainement pas un hasard: Un père de famille « trop nombreuse » ne saura pas si facilement mettre sa maison en ordre. Considérons quelques exemples :

Israel et Ruben:

Impétueux comme les eaux, tu n’auras pas la prééminence! Car tu es monté sur la couche de ton père, Tu as souillé ma couche en y montant. (Gen 49:4)

David et Absalom:27

On dressa pour Absalom une tente sur le toit, et Absalom alla vers les concubines de son père, aux yeux de tout Israël. (2Sam 16:22)

Sous la nouvelle alliance, Paul recommande à Timothée de choisir les évêques et les diacres (ou surveillants) selon les recommandations suivantes:

Il faut donc que l’évêque soit irréprochable, mari d’une seule femme, sobre, modéré, réglé dans sa conduite, … Il faut qu’il dirige bien sa propre maison, et qu’il tienne ses enfants dans la soumission et dans une parfaite honnêteté; car si quelqu’un ne sait pas diriger sa propre maison, comment prendra-t-il soin de l’Église de Dieu? …
Les diacres doivent être maris d’une seule femme, et diriger bien leurs enfants et leurs propres maisons; (1Ti 3:2,4,5,12)

Paul dit à Tite :

Je t’ai laissé en Crète, afin que … tu établisses des anciens dans chaque ville, s’il s’y trouve quelque homme irréprochable, mari d’une seule femme, ayant des enfants fidèles, qui ne soient ni accusés de débauche ni rebelles. (Tit 1:5-6)

Le serviteur de Dieu doit avoir une famille en ordre avant de pouvoir prendre des responsabilités dans l’Église. Cette règle néo-testamentaire n’est plus acceptée par les adeptes de Joseph Smith. Il n’est pas étonnant que leurs (ex-)épouses se plaignent de ce qu’ils ne savent pas « diriger leur propre maison ».

Pourquoi Dieu devrait-il changer cette règle – comme le suggèrent les polygames?

Le Christ rappelle l’institution du couple en ces termes :

Mais au commencement de la création, Dieu fit l’homme et la femme; c’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme et les deux deviendront une seule chair. Ainsi ils ne sont plus deux, mais ils sont une seule chair. (Marc 10:6-8)

De même l’apôtre Paul commente :

C’est ainsi que les maris doivent aimer leur femme comme leur propre corps. Celui qui aime sa femme s’aime lui-même. Car jamais personne n’a haï sa propre chair; …C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair. (Eph 5:28-31)

Avec ces références à Genèse 2:24 dans les Écritures de la nouvelle alliance, la boucle est bouclée, Dieu n’a rien changé à l’institution du mariage. Force est de conclure que B. Young pervertit la parole de Dieu pour se justifier.

Le mystère de Christ

Enfin, selon l’apôtre Paul, l’institution du mariage (Gen 2:24, Eph 5:31-32), est un mystère.

Ce mystère est grand; je dis cela par rapport à Christ et à l’Église.

Les conjoints deviennent une seule chair. Un mystère seulement d’ordre biologique? Non.

Le couple (l’époux et l’épouse) est une image de la relation entre Christ et son Église. Le mariage selon le modèle divin nous enseigne l’amour ultime de Dieu et sa fidélité.

L’amour de Dieu a été puissamment révélé parmi nous, il y a 2000 ans par Jésus sur la croix. C’est la manifestation d’un amour qui va jusqu’à la mort.

Voici quelques citations concernant l’union du croyant avec Christ :

  • Christ est en nous et nous sommes en lui. (Col 1:27; Eph 5:30; 2Co 5:17)
  • Nous lui appartenons. (Rom 8:9)
  • Christ a aimé l’Église, et s’est livré lui-même pour elle. (Eph 5:25)
  • Il nous a acquis par son sang et nous chérit.
    (Act 20:28; Eph 5:29 )

Pourquoi Dieu n’a-t-il pas institué un mariage pluriel? Celui-ci ne peut être entier, dévoué, dédié… comme lorsque l’un appartient à l’autre, dans une relation profonde de confiance, de fidélité et de sécurité. Christ n’aurait pas racheté l’Église, si celle-ci n’était qu’une de ses 75 épouses.

Joseph Smith, un homme charnel et adultère –  un loup ravisseur,  et ses successeurs, ne nous ont rien révélé sur le sens profond du mariage !

Bien au contraire, au mieux, ils dénaturent le mariage institué par Dieu. Ils occultent la relation intime et unique entre Christ (l’époux) et son Église (l’épouse) !
Au pire, ils ont détruit par leurs abus spirituels des femmes naïves, et leur familles.

1 Fundamentalist Church of Jesus Christ of Latter-day Saints
http://www.radiofranceinternationale.fr/actufr/articles/100/article_64827.asp

2 AP Photo / Tony Gutierrez / April 8, 2008)

3 http://alexengwete.afrikblog.com/archives/2008/04/24/8936670.html

4 http://www.youtube.com/watch?v=fbudqrmFSDs&feature=related

5 http://www.lds-mormon.com/lkl_00.shtml

6 http://graceforgrace.com/2008/04/23/christians-lds-the-bible-and-polygamy/

7 L’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours.

8 L’article 132 de « Doctrine et Alliances » relate une révélation de Dieu donnée pour Joseph Smith lui donnant carte blanche pour le mariage pluriel, et intimidant sa première épouse, pour qu’elle ne s’y oppose pas.

9 http://www.gotquestions.org/polygamy.html.

10 http://www.answering-christianity.com/ntpoly.htm.

11 http://www.utlm.org/onlineresources/sermons_talks_interviews/smithboastingandpolygamydenial.htm

12 Doctrine and Covenants, un livre de doctrine essentiel au mormonisme :
Selon les mormons, D&C132 est une « Révélation donnée par l’intermédiaire de Joseph Smith, le prophète, à Nauvoo (Illinois), mise par écrit le 12 juillet 1843, relative à la nouvelle alliance éternelle, y compris l’éternité de l’alliance du mariage, ainsi que la pluralité des épouses (History of the Church, volume 5, pp. 501–7).

13 http://scriptures.lds.org/fr/dc/132

14 ( Ed. 1835 D&C 101:4, page 251; 1844 D&C 109:4, page 439; Ed. européenne 1866 D&C 109:4, page 331.)

15 Pour plus de détails, et citations en anglais, consulter  Mormonisme – Shadow or Reality – de J&S Tanner. Chap.16

16 [Mormon Portraits pp 61-62]

17 Nous nous associons pleinement au 6ème président des LDS, Joseph F. Smith, lorsqu’il déclara :

Lorsque la révélation a été écrite, en 1843, ce fut pour un but particulier, par la demande du patriarche Hyrum Smith, et cette révélation n’était pas conçue pour être annoncée à l’église ou au monde. Il est très probable que si elle avait été écrite comme une doctrine de l’église, elle aurait été présentée sous une forme différente. Il y a des personnalités figurant dans celle-ci [Emma Smith!] qui n’ont pas trait au principe lui-même, mais plutôt aux circonstances qui ont nécessité son écriture à ce moment-là. ( Journal of Discourses Volume 20)

18 Journal of Discourses Volume 20 : http://journalofdiscourses.org/Vol_20/JD20-024.html

19 Jospeh Smith n’a jamais présenté la polygamie comme une solution divine en cas de pénurie d’hommes (ou pour donner à des femmes âgées un mari), comme le croient beaucoup de mormons aujourd’hui.

20 D’après la vidéo anglophone d’ex-membres, devenus chrétiens: Lifting the Veil of Polygamy, www.lhvm.org
Nous recommandons vivement ce témoignage essentiel (vidéo en anglais sur DVD).

21 Information d’un ex-membre – Steve Miller – http://www.rickross.com/reference/polygamy/polygamy731.html

22 Voir section « Doctrine et Alliances » N°132.

23 ( 6 Juillet 1862, Journal of Discourses 9:322).

24 LA BIBLE et LE CORAN, de A à Z Approche thématique par R. S. Abd al-Haqq

25« Il eut sept cents princesses pour femmes et trois cents concubines; et ses femmes détournèrent son cœur… Salomon alla après Astarté, divinité des Sidoniens, et après Milcom, l’abomination des Ammonites. Et Salomon fit ce qui est mal aux yeux de l’Éternel, et iI ne suivit point pleinement l’Éternel, comme David, son père. » (1Rois 11:3,5-6)

26 Les Proverbes sont présumés avoir été écrits par Salomon : 1 Rois 4:32 Il a prononcé trois mille sentences, et composé mille cinq cantiques.

27 Warren Jeffs a aussi « marié » les femmes de son père, mais après la mort de celui-ci.

Commentaires

  1. Madame, S. Article Author

    (Commentaire transmis au Webmestre:)
    Bonjour,
    Je suis membre de L’Eglise de Jésus Christ des Saints des Derniers Jours, et en lisant votre article sur les mormons, j’ai relevé une erreur de lecture sur le verset 4 du chapitre 132 des Doctrines et Alliances.
    Cela entraîne une conclusion que je trouve dommageable à votre travail, au paragraphe « qui sont les vrais disciples de Joseph Smith? ».
    En effet, vous comprenez le mariage plurale comme étant la nouvelle alliance éternelle selon le verset 4 du chapitre 132 des Doctrines et Alliances. Mais vous oblitérez dans ce cas le verset 19 qui ne parle aucunement de pluralité.
    La nouvelle alliance éternelle dont il est question au verset 4 est le mariage. Qu’il soit simple ou plurale, tant qu’il est scellé par le « Saint Esprit de promesse »(verset 19), il est valable et recevable.
    Votre conclusion que les LDS sont moins fidèles à Joseph Smith que les FLDS s’en trouve erronée. Celle qui dit qu’il y a contradiction aussi.
    Il serait bon de les changer.

    Le reste de votre article me semble pertinent (je n’ai pas vérifié les sources) et amène les gens à réfléchir. Merci de votre travail et du souci que vous avez du bien être de nos concitoyens.

    Cordialement,
    S.

    1. webmestre Article Author

      Chère madame,
      Merci pour votre commentaire courtois et constructif.
      J’ai immédiatement rajouté le verset 19 par soucis de transparence. En effet le verset 19 ne parle pas de mariage plurale, mais bien d’alliance éternelle.

      Notre conclusion n’est pas erronée, car l’alliance céleste (polygamie!) dont parle de Joseph Smith ne repose pas sur 2 seuls verset (4 ou 19) du chapitre 132, mais sur tous ceux qui suivent, cette révélation fait 7 pages, et sur l’histoire de cette révélation. Nous avons complété l’article sur ce sujet. Une lecture de tous le chapitre 132 ne laisse aucun sur l’introduction du mariage pluriel ici-bas déjà consommé (v.52) dans un contexte pseudo-biblique (alliance éternelle).

      De plus, il existe une quantité trop grande d’autres citations « originales » de président LDS et d’historiens ou épouses mormon(e)s d’époque pour un seul article, qui appuient notre conclusion. Nous vous conseillons ci-dessous des documents en anglais, écrit au siècle dernier.

      Joseph F. Smith a donné un compte rendu sur le sujet, qui a été repris par différents historiens mormons: je cite selon ma traduction :

      Le principe majestueux et glorieux du mariage pluriel a d’abord été révélé à Joseph Smith en 1831, mais il était interdit de le rendre public ou de l’enseigner comme une doctrine de l’Évangile, il a confié les faits à seulement quelques-uns de ses associés intimes. Parmi eux, il y avait Oliver Cowdery et Lyman E. Johnson, ce dernier confiant le fait à son compagnon de voyage – l’Ancien Orson Pratt, en 1832. (Voir le témoignage d’Orson Pratt.) « (Andrew Jenson, The Historical Record 6 [Salt Lake City , Utah, mai 1887]:

      Joseph Smith a nié la polygamie les premières années, et ses prédécesseurs ont fait de même (comme on le lit dans D&A ed. 1854) je cite:

      Inasmuch as this church of Christ has been reproached with the crime of fornication, and polygamy: we declare that we believe, that one man should have one wife; and one woman, but one husband, except in the case of death, when either is at liberty to marry again.

      Mails il l’a pratiqué depuis 183X. Puis elle a été officialisée bien plus tard.
      Ce double langage rend le sujet complexe et nécessitant beaucoup de citations.

      Il est triste de constaté que tant de mormons et mormones qui suivent docilement des hommes ayant épousé tant de femmes, pris des femmes mariées alors que leur mari était en voyage. Pour JS, la plus jeune épouse avait 14 ans, il a aussi prit une fois la mère et la fille. certains ont affirmé pouvoir donner leur femme sans hésitation à JS. Il a fait 2 mariages avec la même femme, un caché avant la révélation, et un public (devant sa femme) après la révélation (nos sources sont mormones)

      Il ne s’agissait donc pas « d’aider des veuves pendant une période où les hommes manquaient ». On retrouve un « langage » similaire chez les Scheiks musulmans qui justifient les mariages du Prophète avec des « veuves » (en oubliant Aïcha la fille de 6ans sur laquelle il avait déjà des relations sexuelles non complètes, le mariage avec la femme de son fils Zayd, etc … ). JS dépasse Mahomet en ce qu’il a eu au moins 84 « épouses ». Je n’ose pas mentionner tous les détails.

      Enfin, Christ est sans péché, la Bible n’est pas falsifiée et correctement traduite (Colombe, Darby, NBS, etc … ) , il existe suffisamment de preuves archéologiques et historiques du NT, Jésus n’a pas vécu 2 vies (une officielle, une cachée) vous apprendrez bien mieux sur le mariage en lisant les Paroles du bon Berger.

      Je vous recommande cette source, qui fournit des photocopies :

      JOSEPH SMITH, and, POLYGAMY, By Jerald and Sandra Tanner, ALSO, A photomechanical reprint of an article written by Andrew Jenson, who was the Assistant L.D.S. Church Historian, published in the Historical Record, vol. vi, May 1887. (www.utlm.org)

      Voici l’index de ce document de 152 pages en anglais, en vente en pdf pour quelque dollars.

    2. Index : (google translation)
      Joseph Smith et la polygamie
      Révélation sur la polygamie D & C Section 132
      De la Monogamie à la Polygamie
      Fanny Alger
      La polygamie à Nauvoo
      Mentir pour le Royaume
      Mettre un Feeler
      L’Apocalypse sur la polygamie
      Contradictions dans la Révélation
      La Révélation Polygamique Contradie le Livre de Mormon
      Contrats la Bible
      Menacé de destruction
      Concubinage
      Plus d’hommes que de femmes
      Les douleurs du mariage pluriel
      La discorde dans la maison de Joseph Smith sur la polygamie
      Le nombre d’épouses
      Les épouses de Joseph Smith
      Prendre d’autres femmes d’hommes
      Polygamie et promiscuité
      L’affaire John C Bennett
      L’affaire Sarah Pratt
      L’affaire Martha H Brotherton
      L’affaire Nancy Ridgdon
      Mauvaise compagnie
      Vœu pieux
      Mariages étranges
      Polygamie et Courtisanerie
      Les dirigeants mormons ont condamné le système d’une seule femme
      Le pourcentage qui a pratiqué la polygamie
      Adam déclaré comme un polygamiste
      Certains membres de l’église mormone continuent de maintenir que Dieu et le Christ sont des polygamistes
      Mariage pluriel déclaré essentiel au salut
      Le Manifeste
      Après le Manifeste
      La polygamie dans l’Utah aujourd’hui
      Le dilemme
      L’église réministrée LDS
      Mariage pluriel – mai 1887 Article par Andrew Jenson
    3. utlm.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *