topNom

Ce mouvement désire, grâce à une médecine nouvelle, instaurer une religion nouvelle et universelle, une organisation humanitaire internationale, permettant à tous une vie beaucoup plus intense. Elle se présente simplement sous les initiales IVI. Les membres de ce mouvement vont jusqu’à prétendre que si le Christ revenait aujourd’hui, il serait obligé de créer un organisme comme IVI. Il ne pourrait pas faire autrement.

topOrigine

Les Côtes d’Armor, en Bretagne, sont un terrain fertile pour les guérisseurs et les guérisseuses. L’une d’entre elles, Yvonne Trubert, se croit choisie par Dieu pour créer IVI.

Née Dalo, le 23 octobre 1932 à Laurenan, baptisée catholique, elle épouse Pierre Trubert. Mère de famille de quatre enfants, elle quitte sa Bretagne natale pour s’établir en Ile-de-France. Gérante d’un magasin de remaillage-stoppage dans le onzième arrondissement de Paris, elle s’installe, dès 1976, comme voyante rue Michel-Ange, dans le seizième. C’est là qu’elle se croit investie d’une mission divine, qu’elle reçoit le don de guérison. Yvonne Trubert veut guérir par la prière.

Pendant l’année 1980, elle anime un groupe de prière catholique florissant. Ce groupe se développe à un tel point qu’il est obligé de se structurer. IVI est né. Ses statuts sont déposés à la préfecture de Police de Paris le 16 mars 1983.

Le livre « Homme nouveau – Nouvelle médecine », qu’Yvonne Trubert publie en juin 1985, donne une assise doctrinale à IVI et fait connaître la médecine mariale. Celle-ci émane de la mère de Jésus, Marie = mère = mer !

Yvonne Trubert, tout en s’initiant à l’occultisme, au magnétisme, Å“uvre pour le développement spirituel et harmonieux de l’être humain. Invitation à la Vie Intense connaît un vif succès et, dans plusieurs pays, des disciples se groupent. Ils sont très nombreux au premier Colloque international, à Séville, du 30 janvier au 2 février 1994, réunis autour du thème « L’homme, la terre, la vie, une harmonie retrouvée ! » Certains affirment que Marie de Hennezel, auteur du livre « La mort intime », aurait assisté le président de la République François Mitterrand à sa mort, en qualité de disciple d’IVI !

topDoctrine

Il n’est pas facile de résumer la doctrine complexe d’IVI. C’est un amalgame de catholicisme, d’hindouisme et de médecine, condamnant la médecine officielle.

IVI est une oeuvre divine qui se préoccupe du religieux (la prière), de l’humanitaire et du social (l’amour), et du médical (la guérison). IVI reconstruit une pensée universelle, un état qui donne le pouvoir de guérir, de s’aimer et de procréer, de mettre en harmonie le corps physique et l’âme.

IVI veut soulager la souffrance physique de tous les hommes, grâce à sa médecine mariale, métallique ou aquatique. Dieu qui est un être de lumière aux chÈveux d’or ou encore une belle figure de proue aux chÈveux d’écume ne peut pas permettre la maladie, pour IVI aucune maladie n’est incurable. L’homme se compose de trois corps, intimement liés, le corps physique, le corps éthétique ou énergétique, le corps astral ou spirituel. Ces corps sont parcourus par les réseaux d’énergie, les chakras.

IVI met à la disposition de ses fidèles l’harmonisation en vue de guérir toutes les maladies. Avec celle-ci (imposition des mains et prière), on reconnecte les trois énergies: le conscient, l’inconscient et le supraconscient, et la maladie est partie.

Yvonne Trubert est le porte-parole du Christ, la réincarnation de la vierge Marie.

topOrganisation

IVI n’a pas d’organisation compliquée. Une vingtaine de personnes forment un groupe de base, douze groupes constituent une maison. Tout cela supervisé par le centre , la Triade.

topDiffusion et statistiques

Vingt pays abritent des membres d’IVI en Amérique (Amérique latine, surtout Colombie, Brésil, Amérique du Nord, surtout Mexique et Etats-Unis), en Asie (Indes et Thaïlande), en Afrique (Algérie et Afrique du Sud), en Océanie (Australie et Nouvelle-Zélande) et en Europe (Allemagne, Belgique, Espagne, Grande-Bretagne, Grèce, Italie, Pays-Bas, Pologne et Suisse, sans oublier la France et deux départements d’outre-mer; la Guadeloupe et la Réunion). Tout cela ne représente que 8000 adeptes.

topTravail en France

Née en France, IVI y travaille dans soixante départements, essentiellement en région parisienne, mais également à Lyon, Marseille, Avignon, Bergerac et Alès. Les membres sont en nette diminution ces dernières années. Ils étaient 2200 en 1994, 1900 en 1996 et 900 en 1997. C’est à peu près leur effectif actuellement.

Les Assemblées Générales se tiennent au Château de Thoiry, dans les Yvelines. Siège national :29, rue des Peupliers à Boulogne-Billancourt. Secrétariat Général, avec un centre de soins :15, rue des Longs Prés, également à Boulogne-Billancourt.

Une école de vie, une maison des arts et de la santé, ainsi que la maison d’édition se trouvent dans le quinzième arrondissement de Paris, 27, rue Péclet, alors que l’agence de voyage et de pèlerinage « Itinéraire – Evénements » accueille les fidèles au 122, avenue des Champs-Elysées.

topPropagande

Quelques conférences et la revue mensuelle « Le Livre d’IVI » font connaître ce mouvement. Un bulletin de communication interne ne circule qu’entre les membres.

topCulte et pratiques

IVI ne connaît pas de culte proprement dit, mais des réunions de prière, en général par petits groupes, et des séances d’harmonisation. Celles-ci veulent être une pratique médicale. Devant des croix et des icônes, les harmonisateurs ou les harmonisatrices harmonisent les énergies par l’imposition des mains ou par un mouvement de mains frôlant le corps des malades ou des possédés.

L’harmonisation guérit toutes les maladies, en dénouant les nÅ“uds. d’énergie spirituelle, par la prière (qui est une concentration d’énergie), la récitation du chapelet, ou simplement du « Notre Père » et du « Je vous salue Marie ».

L’initiation des membres comprend deux cycles : la formation et la maturation. Les Ivistes qui se marient ont droit à une messe et une bénédiction.

topActivités

Le fils de la fondatrice, Philippe Trubert, par son agence de voyages, organise les pèlerinages, des visites de sanctuaires catholiques. A Cros, dans le Gard, les séminaires initiatiques rassemblent souvent 150 personnes. L’UBO, Université de Bretagne Occidentale, serait en partie sous la coupe d’IVI. Les rassemblements sur l’Ile d’Ouessant et les grandes rencontres internationales Ecolog 88, Ecolog 93, sont d’autres activités d’IVI, sans oublier les harmonisations pour éloigner la maladie et chasser Satan. Pour toutes ces activités, aucune contribution financière obligatoire n’est exigée, chacun donne ce qu’il veut.

topDissidences

A notre connaissance, aucune pour le moment.

topPrincipales erreurs

La première remarque que fait tout chrétien à l’égard d’IVI, c’est l’absence quasi totale de la Bible, la Parole de Dieu. Celle-ci n’est pas lue, on fait peu référence à elle.

La place centrale d’Yvonne Trubert, le culte que ses adeptes lui dédient, les guérisons qui s’opèrent pratiquement en son nom, détrônent Jésus-Christ. Combien de fois entend-on « Merci Yvonne » et jamais « Merci Seigneur ».

Le Seigneur a annoncé la venue de faux prophètes (ou fausses prophétesses) tout au cours de l’histoire, Yvonne Trubert en est une !

A cause du péché, des maladies incurables existent, mais il y a des chrétiens malades et des non chrétiens bien portants. Dieu reste souverain dans ses décisions et dans l’exaucement des prières. Les corps éthiques, énergétiques, astraux ou autres font penser plutôt à l’occultisme qu’au christianisme. L’apôtre Paul affirme que l’homme est corps, âme et esprit (1 Thess. 5:23).

On prie beaucoup dans IVI. Mais à qui s’adressent ces prières ? A Yvonne, à la vierge Marie ? Dans ce domaine encore, l’enseignement biblique est clair. La prière s’adresse au Père (Dieu) par Son Fils (Jésus-Christ).

Les « miracles » d’IVI n’authentifient nullement son enseignement erroné.

 G. Dagon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *