Car plusieurs séducteurs sont entrés dans le monde, qui ne confessent point que Jésus Christ est venu en chair. Celui qui est tel, c’est le séducteur et l’antéchrist. Prenez garde à vous-mêmes, afin que vous ne perdiez pas le fruit de votre travail, mais que vous receviez une pleine récompense.
2 Jean 1:7-9

 



La Cellule pour les Dérives Sectaires dans les communautés catholiques réagit désormais par cette lettre de manière publique et médiatique.
Notons qu’il ne s’agit pas d’une « tentative d’infiltration ». Le Chindaï (FIMB, Académie de la non-violence) infiltre les prélats, les jésuites et le milieux catholiques avec succès depuis au moins une dizaine d’années.


Voici un extrait du journal ‘La Vie’ – Article de 2015-04: « À l’école [jésuite] Le Caousou, on développe la méditation » (tiré du site jesuites.com)

Comment se passent les temps de méditation ?
Ils commencent par un rituel d’entrée pour marquer une rupture et de sortie pour que la transition avec le travail ne soit pas trop violente : on éteint la lumière ou on fait teinter une clochette. En 15 minutes, on déroule des exercices de respiration, d’éveil corporel (on se frotte les bras, les épaules, pour se « dépoussiérer » et on agit au passage sur des zones liées au stress), de visualisation (par exemple, on imagine que l’on boit un verre d’eau, puis le trajet de l’eau dans notre corps…).

Le dialogue contemplatif est une forme ignatienne. La respiration y a sa place, mais à partir d’un support visuel ou auditif, on lance un cercle de parole et de partage. Au « premier tour », chacun exprime ce qu’il a ressenti immédiatement, puis au deuxième tour, chacun élabore à partir de ce que les autres ont dit.
Nous utilisons aussi des outils comme la « bulle », empruntée au chindaï, un art martial non violent : on monte les bras vers le ciel, on forme une bulle autour de soi, à laquelle on associe un élément, une couleur. En les accompagnant par la parole, on aide les enfants à se recentrer, à descendre à l’intérieur d’eux-mêmes et à retrouver un certain calme.
Quelles sont les vertus de ces exercices ?
Ils permettent aux enfants de mieux se connaître eux-mêmes… »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *