Nous conseillons la lecture de cet avertissement, avant de visiter ce site.

Comment définir une secte?

Le RAPPORT SUR LES SECTES, de l’Assemblée nationale – 22 décembre 1995 – commence par le sommaire suivant :

1.- L’impossible définition juridique

2.- L’imprécision et la diversité des définitions issues du langage courant

a) L’approche étymologique
b) L’approche sociologique
c) L’approche fondée sur la dangerosité des sectes
d) La conception retenue par la Commission

La question s’est donc posée à nous: Quelle doit être notre approche?

Notre approche :

Notre approche veut être globale, mais notre spécialité reste l’approche théologique.

L’importance d’une étude théologique d’un mouvement est généralement négligée, mais devrait au contraire être primordiale, car c’est d’une déviance théologique que naissent les multiples manifestations sectaires.

L’étude théologique des mouvements sectaires permet aussi de discerner les motivations et d’anticiper le comportement de leurs membres dans les domaines suivants :

  • financier
  • social
  • physique
  • psychologique
  • spirituel
  • familial

Elle permet de prévenir un dérapage dangereux, avant que celui-ci ne soit que … constaté.

De ce fait, vous trouverez sur ce site des mises en garde de sectes dangereuses « pures et dures » tout comme des analyses de mouvements religieux de doctrines diverses.

Le mot Secte

Il existe plusieurs de définitions ou nuances du mot secte :

Dictionnaire encyclopédique (Hachette 1980 – Alpha 1992) :

  • Groupe de personnes notamment d’hérétiques qui à l’intérieur d’une religion, professent les mêmes opinions particulières.
    La secte des anabaptistes
  • Péjor. Ensemble de personnes étroitement attachées à une doctrine
  • Lat secta de sequi : « suivre »; siecte, « doctrine »
  • sectaire : Personne qui fait preuve d’intolérance en matière de philosophie, de politique, de religion

D’autres attribuent le mot secte à

  • la racine latine secare « couper de »
  • l’organisation s’ingérant de l’ultime vérité
  • une organisation religieuse soumettant ses membres à une dictature
  • un groupe religieux ou philosophique minoritaire en contraste avec son environnement

« On peut s’évertuer à définir la secte sans connotation dévalorisante, le terme reste péjoratif et personne n’accepte volontiers qu’on en use pour sa communauté » signale Henri Blocher.

Doit-on donc éviter le mot secte ?

Le mot secte est utilisé pour exprimer une déviation doctrinale ou un danger spirituel, dans un domaine religieux. Notre approche étant théologique et chrétienne, nous considérerons comme sectes les mouvements dont les enseignements sont hérétiques, par ex.:
Les Témoins de Jéhovah – prétendant être chrétiens mais reniant les bases fondamentales de la doctrine chrétienne.
Jésus lui-même dénotent clairement les faux Christs et de faux prophètes, l’ivraie du bon grain, le loup de l’agneau.

Les Apotres mettent en gardes contre les faux docteurs, qui introduiront des sectes pernicieuses, …

Supprimer « secte » pour seulement « mouvement religieux » simplifie les choses, mais implique une neutralité volontaire et une absence de prise de position que ne souhaite pas Vigi-Sectes. La raison d’être de notre association est bien de mettre en garde.

L’utilisation du mot « secte » n’est pas à réfuter, mais nous devons prendre garde de considérer le mot « secte », dans son optique globale et théologique, et pas seulement  dans son usage courant qui se limite aux sectes « pures et dures » très dangereuses.

Notre attitude

En tant qu’organisation chrétienne, nous donnons notre jugement sur les divers mouvements de manière objective, sans jamais imposer à quiconque notre vision.

Les documents de ce site présentent les aspects négatifs ou les contradictions au sein des différents mouvements religieux cités. Ces éléments sembleront peut-être pour certains froissants … voir diffamatoires! Ce n’est pas du tout le cas, mais il est vrai qu’une critique est toujours dure à entendre.

Néanmoins ce n’est pas l’intention de Vigi-Sectes d’amoindrir, ridiculiser ou diffamer les membres de ces organisations, mais plutôt d’aider chacun à prendre conscience des différences entre son idéal et la réalité, et d’avoir le courage de les affronter.

Nous sollicitons de même celui qui désire aborder un scientologue, un mormon ou autre de ne pas le faire si sa motivation est simplement de gagner une bataille de mots. L’expérience montre que cela n’ouvre pas un dialogue constructif, mais le ferme.

La difficulté

Notre information se doit d’être objective.

Vigi-Sectes présente des informations reflétant l’état actuel de notre documentation. Or, les sectes ou les mouvements religieux évoluent constamment, et nous ne sommes pas omniscients. Chacun peut aussi comprendre qu’une mise à jour en temps réel de tous les mouvements est une chose impossible. Cela dit Vigi-Sectes se fait un devoir de corriger toute information inexacte dans le délai de 3 mois après que l’information lui soit parvenue de façon officielle. Ces informations doivent être attestées par des documents incontestables.

Merci donc de faire part au responsable Vigi-Sectes le plus proche de vos informations plus récentes ( accompagnées de leurs sources).

Classement

Les informations présentées sont parfois classées simplement par ordre alphabétique ou par origine religieuse, vous pouvez donc trouver sur ce site  une secte « pure et dure » à côté d’une simple « dérive théologique » dont les œuvres ne sont pas du tout comparables!

N’oublions pas qu’un de nos buts est aussi de diffuser des informations sur divers « mouvements de pensée », sans tout mettre dans le même panier.

Conclusion

Dans une recherche d’objectivité, d’équilibre et de discernement sur un mouvement quelconque, nous encourageons les lecteurs à suivre les principes suivants :

  • Sachons examiner toutes les analyses ou commentaires
  • Ne lisons pas en diagonale
  • Ne faisons pas d’amalgame

Bonne lecture !

Commentaires

  1. massi

    bonjour je viens de visiter votre site, il semble contenir de bonnes informations au sujets de plusieurs personnes, j’aimerais vous poser une question
    biensur il se peut que certains prédicateur de la parole peuvent avoir une marge d’erreur dans ce qu’il enseignent,
    ma question posée, classe t on cependant catégoriquement comme étant de non envoyés ou de faux ? s’il se trompaient loin de la doctrine de base telle que décrites par les apôtres.
    par ce que il se peut quelqu’un soi un appelé et en déviance dans certains enseignements en dehors de la doctrine de base.
    j’aimerais que vous me donniez votre point de vue je vous remercie.

    1. EP

      Branham appelait le bien, mal. Et il appelait le mal, bien.
      Il était en contact avec des esprits. C’est de l’occultisme.
      C’est plus qu’une déviance mineure. Lisez svp nos textes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *