topNom

Cette Communauté, née en Suisse, est connue par plusieurs appellations la Famille de la foi, l’Armée de l’Éternel, l’Ange de I ‘Éternel. Elle veut rassembler tous les hommes en une grande famille d’où son titre actuel.

 

topOrigine

Frédéric-Louis-Alexandre Freytag naît à Baden, en Suisse, en 1870. Membre de l’Église Nationale Réformée, il passe sa jeunesse à Montreux. Il est malade du cœur à l’âge de huit ans. La mort successive de son père et de plusieurs amis engendre chez lui une profonde réflexion sur la mort et la victoire sur la mort. Il est avide de justice et de droiture.

Dès 1898, il fréquente des réunions adventistes, puis des assemblées russellistes. Il exerce la profession de photographe. En 1912, il adhère officiellement au groupe de Russell. Quatre ans plus tard, il dirige même, à Genève, le bureau de ce groupe, devenu, en 1913, les Étudiants de la Bible. L’année suivante, en 1917, il publie son Journal pour tous.

Désirant de plus en plus faire une œuvre personnelle, voire indépendante, il envoie, en 1920, sa lettre ouverte Le Message à Laodicée aux Étudiants de la Bible pour démontrer leurs erreurs doctrinales. L’ Église de Laodicée n’est rien d’autre que l’ organisation des Étudiants de la Bible, alors que Freytag est assurément le serviteur fidèle et prudent de Matt. 24:45.

Cette lettre ouverte provoque des remous et Freytag est exclu du mouvement. Les dirigeants des Étudiants de la Bible envoient des huissiers pour confisquer les publications et le mobilier de la salle de réunion, Freytag doit même comparaître devant la justice. La période de 1919-1920 peut être considérée comme la date officielle de la création de l’Association Philanthropique « Les Amis de l’Homme ».

Freytag publie plusieurs livres de doctrine et crée une station d’essai pour établir le royaume de Dieu sur la terre, à Méthamis dans le Vaucluse; celle-ci est dirigée par l’épouse et la fille du fondateur.

En 1934, il vient en France d’où il sera bientôt expulsé. Il meurt le 31janvier 1947 au Château de Cartigny, près de Genève.

Edouard Rufener continue à propager la vérité contenue dans les écrits de Freytag. Russelliste convaincu depuis 1912, il quitte les Étudiants de la Bible en même temps que Freytag. C’est un de ses collaborateurs depuis 1920. Il décède en décembre 1969.

Marie Roulin, née en 1889, reprend les rênes des Amis de l’Homme jusqu’à sa mort, fin août 1982. Ce fut la dévouée secrétaire du fondateur. Le responsable actuel est M. Kohli.

 

topDoctrine

Elle est contenue dans les écrits de Freytag, considérés par les membres comme les écrits les plus précieux qui existent. Il s’agit de:

  • La Divine Révélation,
    publiée en 1920, tirée à 142 000 exemplaires. L’auteur y relate l’histoire du petit troupeau des Amis de l’Homme pour lesquels ce livre est indispensable ainsi que pour tous ceux qui réfléchissent et qui sont soucieux du vrai bonheur.
  • Le Message à l’Humanité,
    publié en 1922, tiré à 410000 exemplaires. Il contient la Loi Universelle qui est la sûre bénédiction pour ceux qui la pratiquent. C’est le livre de souvenir présentant la nouvelle terre. Pour les membres, il est considéré comme l’écrit le plus important du monde.
  • La Vie Éternelle,
    publiée en 1933, tirée à 300000 exemplaires. Ce livre parle du rétablissement de toutes choses. Il montre comment l’humanité parvient à la vie éternelle sur la terre.

Dans ce monde qui est à sa fin, une voix s’est élevée du milieu des hommes, apportant un solennel avertissement, la voix d’Alexandre Freytag, le dernier Messager de l’Éternel. Sur l’ordre du Christ, il rassemble son Église, le petit troupeau des vrais chrétiens. Ceux qui prêchent et vivent selon la Loi Universelle de l’amour divin, l’altruisme, constituent la seule véritable petite Église. Freytag, le serviteur fidèle et prudent, a reçu la compréhension de l’histoire du petit troupeau qu’il doit regrouper.

L’histoire de l’Église comprend sept périodes:

  • la première allant de l’an 33 à l’an 73,
  • la seconde de 73 à 325,
  • la troisième de 325 à 1160,
  • la quatrième de 1160 à 1378,
  • la cinquième de 1378 à 1518,
  • la sixième de 1518 à 1830,
  • la septième de 1830 à 1916.

À chacune de ces époques, Dieu a choisi des hommes assoiffés de justice et de vérité; en 1916, il a choisi Alexandre Freytag. Grâce à son message, la lumière du jour de Dieu se manifeste après des siècles de ténèbres. Une Église fidèle a pourtant existé pendant ces sept périodes, le petit troupeau va bientôt inaugurer la nouvelle terre. Le Christ glorifié et cette Église vont contribuer à l’établissement de ce royaume de Dieu sur la terre.

Le petit troupeau, la véritable Église du royaume de Dieu, la famille de Dieu comprend 144000 oints, alors que les autres forment l’Armée de l’Éternel. Les derniers membres de ces 144000 vivent encore et suivent l’enseignement de Freytag qui, en tant que Messager de Malachie 3:1, préside le « moissonnage » final.

L’être humain bénéficie de trois sources différentes de ravitaillement: d’abord l’aliment matériel, ensuite l’air, enfin le fluide vital ou esprit de vie, l’esprit de Dieu. Ce dernier est capté par le sixième sens que possèdent ceux qui ont chassé l’égoïsme de leur cœur, car l’égoïsme et l’orgueil créent le mal des hommes. Plus exactement, tous les humains possèdent un sixième sens par lequel ils peuvent entrer en contact avec l’Éternel et recevoir son esprit. Mais ce sixième sens est également accessible aux ondes de l’adversaire.

Les Amis de l’Homme ont chassé l’égoïsme de leur cœur. Grâce à l’Évangile, ils ont pu changer de caractère. La vie éternelle est possible sur la terre grâce à l’altruisme, car l’homme meurt à cause de son égoïsme. S’il chasse cet égoïsme, il est éternel.

Grâce au message du Seigneur, reçu par Freytag, une espérance vivante et précise est apportée à l’humanité. Dans les trois ouvrages principaux du fondateur la merveilleuse harmonie du plan divin est dévoilée, un message grandiose a été confié à Freytag.

Les autres Églises forment la Babylone qui va bientôt s’écrou1er, alors que le petit troupeau va inaugurer la nouvelle terre. Dans celle-ci, 7 à 10 habitants forment une famille, cent familles constituent une colonie dirigée par un ancien, dix colonies forment une contrée avec un chef, dix contrées se groupent en région avec un prophète, dix régions forment un pays avec un serviteur de l’Éternel, cinq pays constituent une nation avec un juge, enfin toutes les nations forment l’assemblée de l’Éternel dirigée par le pasteur des peuples représentant le Christ. Ce royaume de Dieu aura une température constante de 220, la même température qu’autrefois en Éden. Le royaume de Dieu, c’est le paradis restauré.

 

topOrganisation

L’organisation n’est pas trop marquée. Un ancien dirige la communauté locale. Chaque année, un ou deux congrès, ou réunions générales, réunissent les Amis de l’Homme d’un même pays. Ils sont souvent quelques milliers.

Les Amis de l’Homme constituent la famille divine, le peuple de Dieu, la sainte Armée de l’Éternel. Cette armée représente les prémices de la nouvelle terre. Ce sont ceux qui se rallient actuellement déjà aux voies divines, au programme de vie terrestre. Ils bénéficient de la rançon du Christ, en faisant alliance avec l’Éternel sur la loi divine, qui veut que chacun existe pour le bien et soit vainqueur du mal par le bien. Les membres de l’Armée de l’Éternel sont appelés à être les instructeurs de l’humanité durant le rétablissement de toutes choses, pour lui apprendre les principes de vie qui permettent la vie éternelle.

Le siège mondial est situé en Suisse : au Château, 27, route de Vallière, 1236 Cartigny.

topDiffusion et statistiques

Les Amis de l’Homme sont présents et actifs dans une vingtaine de pays, essentiellement européens : Suisse, Belgique :5-11Rue de la Bassette, 1330 Rixensart, France, Autriche, Italie, Allemagne (80 groupes avec 3000 membres), Grande-Bretagne, mais on les trouve également au Brésil, aux États-Unis, au Mexique et au Canada. Des jalons sont posés en Afrique et en Australie.

Ils sont 71 500 dans le monde.

topTravail en France

C’est en 1919 que les premiers évangélistes des Amis de l’Homme sont arrivés en France. Actuellement, les Amis de l’Homme ont une trentaine de bonnes assemblées dans les grandes villes (Belfort, Bordeaux, Brest, Colmar, Épinal, Lorient, Lyon, Metz, Mulhouse, Nancy, Orléans, Paris, Perpignan, Quimper, Reims, Rennes, Strasbourg, Vannes…), plus une vingtaine d’autres ailleurs (Draveil, Longwy, Neuves Maisons, PontL’Abbé, Saint-Brieuc, Valleroy…). Les membres sont assez disséminés.

Le siège français sis au :22, rue David d’Angers, dans le 19e arrondissement de Paris, veille sur le bien-être des 4200 membres.

topPropagande

Les Amis de l’Homme font du porte-à-porte timide et organisent de temps en temps des conférences publiques. Le but est la formation de la grande famille divine reliée à l’Éternel et les membres entre eux par l’amour divin qui établit l’harmonie et la paix, permettant la vie durable.

Deux journaux sont discrètement diffusés:

  • Le Moniteur du Règne de la Justice, bimensuel philanthropique et humanitaire pour le relèvement moral et social, fondé en 1936, en 7 langues et 120 000 exemplaires
  • Le Journal pour tous, depuis 1917, hebdomadaire.

D’autres moyens de propagande : la diffusion des trois principaux livres de Freytag et de nombreuses brochures : La destinée de l’homme, La seconde venue du Seigneur Le salut public, Le matin de la résurrection, Le triomphe du bien sur le mal, Belles histoires de Noël, Un mot de consolation aux familles affligées, Le mystère de l’enfer dévoilé, La lumière dans les ténèbres…

topCulte et pratiques

Plusieurs réunions par semaine rassemblent normalement les Amis de l’Homme; le dimanche matin pour la Rosée du ciel, le dimanche après-midi pour la lecture du Journal pour tous, le jeudi soir pour la lecture d’extraits de livres de Freytag, le lundi pour la prière et la lecture du Moniteur du Règne de la Justice. Chaque rencontre est entrecoupée de chants du recueil Les Cantiques du Messager, 372 cantiques.

Le baptême (par immersion) rappelle celui du Sauveur dans le Jourdain. Il est réservé à ceux qui s’associent au Seigneur pour donner aussi leur vie, justifiée par le sang de Christ, en sacrifice comme rançon pour le « sauvetage » des hommes.

La sainte cène est célébrée une fois par an, quelques jours avant Pâques. Le pain et la coupe sont réservés exclusivement aux membres du petit troupeau.

En avril, la Fête de l’Armée de l’Éternel, et en octobre, la Fête du petit troupeau, sont les points forts de la vie religieuse des Amis de l’Homme.

Ils s’abstiennent de tabac et d’alcool et sont végétariens.

topActivités

Douze stations d’essai pour réaliser la nouvelle terre sont actuellement à l’œuvre en Suisse (Cartigny, Marnand et Wart), en Allemagne (Waldeck et Sternberg) et ailleurs. Pour la France, on connaît celle de Valensole, la Nouvelle Terre à Oraison, le Château de la Prospérité à Méthamis. Draveil est une petite station, avec le bureau d’expédition des journaux et des publications d’Alexandre Freytag. La station de Méthamis date déjà de 1925-1926.

Une nouvelle activité consiste à placer le recueil de méditations pour chaque jour Rosée du ciel.

topDissidences

À la mort d’Alexandre Freytag, en 1947, Bernard Sayerce entraîne une partie des Amis de l’Homme dans une dissidence qui s’appelle de nos jours les .
Il existe également depuis quelques années, dans le Calvados, un petit groupe, Le Renouveau des Amis de l’Homme : 3, rue des Peupliers, Biéville-Beuville.

topPrincipales erreurs

La place centrale, vraiment trop importante du fondateur, met le chrétien mal à l’aise. On a vraiment l’impression que Jésus-Christ est détrôné. Les attributs du fondateur, la trop grande valeur de ses écrits, mettent le Christ et la Parole de Dieu, la Bible, à l’ombre.

Freytag n’est ni le serviteur fidèle et prudent, ni le dernier messager de l’Éternel. Ses prétentions n’ont rien en commun avec l’humilité exigée d’un vrai serviteur de Dieu.

La doctrine très floue et sentimentale du Christ ne reflète que faiblement le Christ des Évangiles. La description très matérielle du royaume de Dieu ne correspond pas à la majesté du royaume présentée dans de nombreuses pages de l’Écriture. La division arbitraire de l’histoire de l’Église en sept périodes ne se justifie guère.

Gérard Dagon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *