Le Nouvel-Âge associe le spiritisme, le mysticisme dans un syncrétisme pseudo-humaniste. Il occulte l’existence d’un Dieu Éternel et créateur, de la chute de l’Homme et de notre péché, du besoin de repentance pour notre salut. L’Homme est alors son propre dieu, et doit se développer au contact des ses « maîtres » extra-terrestres.
Le Nouvel-Âge est aussi très présent dans la médecine du bien-être (holistique et alternative). Le chrétien doit faire son choix ! La Bible affirme :

Nul ne peut servir deux maîtres… (Matthieu 6:24)

Un ex-pratiquant d’Arts martiaux non violent (Aïkido) nous a témoigné :

« Je suis rentré là pour le bien-être, le développement personnel, mais dans les haut grades, on arrive à une idéologie orientale et occulte, avec le culte des maîtres. J’ai ouvert les yeux lorsque mon meilleur partenaire, non violent, a assassiné son épouse en poignardant ses points énergétiques. »

Il s’est ensuite converti à la foi chrétienne, et a définitivement quitté ce milieu.

En cette période de Pâques, souvenons nous qu’il n’y a qu’un seul agneau, qui ôte le péché du monde et nous délivre du jugement de Dieu:

Parlez à toute l’assemblée d’Israël, disant: Au dixième jour de ce mois, vous prendrez chacun un agneau par maison de père, un agneau par maison. Et si la maison est trop peu nombreuse pour un agneau, que lui et son voisin le plus rapproché de sa maison, le prennent, selon le nombre des âmes; vous compterez pour l’agneau d’après ce que chacun peut manger. Vous aurez un agneau sans défaut, mâle, âgé d’un an; vous le prendrez d’entre les moutons ou d’entre les chèvres; …Et je passerai par le pays d’Égypte cette nuit-là, et je frapperai tout premier-né dans le pays d’Égypte, depuis l’homme jusqu’aux bêtes, et j’exercerai des jugements sur tous les dieux de l’Égypte. (Exode 12:3-12)

Jean leur répondit: Moi, je baptise d’eau, mais au milieu de vous il y a quelqu’un que vous ne connaissez pas, qui vient après moi; … Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde. (Jean 1:26-29)

Qui est le Maître de mon École ?

Les Évangiles nous mettent en garde :

« Mais vous, ne vous faites pas appeler Rabbi; car un seul est votre Maître, et vous êtes tous frères. Et n’appelez personne sur la terre votre père; car un seul est votre Père, celui qui est dans les cieux. » Mat 23:8-9

En effet, un seul est notre « Père », un seul est notre Maître et Seigneur.

« Vous m’appelez Maître et Seigneur; et vous dites bien, car je le suis. » (Jean 13:13)

Que personne ne s’abuse, le Salut n’est pas une appartenance à une religion, organisation ou à une confession. Connaître Jésus et reconnaître en lui le Christ, le fils du Dieu vivant c’est être vraiment chrétien et avoir la vie éternelle (Jean 17:3 ; Matthieu 16:16, Marc 8:29). Seules les brebis qui connaissent la voix du « seul maître et Seigneur », lui appartiennent.

En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui n’entre pas par la porte dans la bergerie, mais qui y monte par ailleurs, est un voleur et un brigand. …[les brebis] elles connaissent sa voix. Elles ne suivront point un étranger; mais elles fuiront loin de lui, parce qu’elles ne connaissent pas la voix des étrangers. Jésus leur dit encore: En vérité, en vérité, je vous le dis, je suis la porte des brebis. Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles soient dans l’abondance.
Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis…

Je connais mes brebis, et elles me connaissent. (Jean 10:1-14)

Ceux qui suivent les hommes ne connaissent pas encore le bon berger. Un établissement scolaire chrétien devrait-il initier des enfants à une telle confusion?

 


Premier article de cette série:  Les nouveaux Maîtres d’École : Le Chindaï

Article précédent: Analyse philosophique et sociale du Nouvel-Âge


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *