topNom

C’est le nouveau nom que porte, depuis le 15 juin 1983, l’Église Chrétienne Universelle. Celle-ci était bien connue dans les années 1950-1960, parce qu’ elle est née en France. Elle regroupe les disciples du Christ de Montfavet.

topOrigine

Georges-Emest Roux naît de père postier incroyant et de mère catholique très pieuse, le 14 juin 1903 à Cavaillon, dans le Vaucluse. Très jeune, il abandonne sa foi catholique, après avoir lu les œuvres de Platon.

 Passionné pour les arts, il séjourne à Paris jusqu’à l’âge de trente ans. Il embrasse une carrière littéraire et artistique comme poète, romancier et musicien. Il est l’auteur, entre autres, d’un poème Le Cercle d’Airain, d’un roman Le Toit de Paille et d’une pièce de théâtre en un acte Le Bienheureux.

Il épouse Jane Robert et sera père de six enfants, trois filles et trois garçons. Depuis 1939, Georges Roux est employé de la Poste comme son père. Il monte en grade jusqu’à la qualification d’inspecteur-adjoint au tri des lettres du bureau de poste de la gare d’Avignon. En décembre 1953, il quitte cet emploi pour se consacrer entièrement à ses activités religieuses.

Sa mère lui offre une belle et grande villa La Préfète à Montfavet, toujours dans le Vaucluse, propriété où habite encore aujourd’hui une partie de sa famille. Gratifié d’un don de guérison, il vient en aide à des milliers de malades, de 1947 à 1950.

D’abord à Noël 1947, puis à la même date en 1950, il se révèle à sa famille comme une nouvelle incarnation de Jésus-Christ, le Christ revenu sur la terre, révélation qui sera communiquée au grand public à partir de février 1954. Cependant, dès fin décembre 1950, de nombreux tracts sont distribués dans toute la France et même en dehors de nos frontières, tracts ayant pour titre Hier Jésus de Nazareth, aujourd’hui Georges de Monfavet! Immédiatement une mission, l’Agence Chrétienne d’information, s’établit à Paris.

Enregistrée d’abord à la Préfecture du Vaucluse avec le but d’organiser des réunions de chrétiens et de célébrer les sacrements conformément à l’enseignement véritable du Christ manifesté aujourd’hui sous la forme de Georges de Mortfavet, l’Église Chrétienne Universelle s’est fait inscrire à la Préfecture de police de Paris, le 25 décembre 1952, avec le but de célébrer des services religieux du culte divin chrétien, conformément à l’enseignement du Christ, Georges de Montfavet. pour l’épanouissement de l’âme et l’accomplissement total de la vie dans l’amour divin, et le développement en soi et autour de soi de toutes les manifestations du beau, du bien et de la vérité, par l’amour fraternel, dans la joie et la santé, par la lumière et la foi ardente.

Le Christ de Montfavet est décédé le 26 décembre 1981 à La Préfete et l’une de ses filles, Jacqueline Van Gerdinge, prend l’Église en mains. La dépouille mortelle de Georges Roux a été incinérée.

topDoctrine

Les trois livres doctrinaux du fondateur permettent de connaître avec précision ce que croit l’Alliance Universelle. Il s’agit de la trilogie

– Journal d’un guérisseur, publié en août 1950,

– Paroles du guérisseur, publié en décembre 1950,

– Mission Divine, paru en 1951.

Comme Jésus est le témoin de Moïse, Georges Roux est le témoin de Jésus, il est Jésus, il est Dieu. C’est la forme humaine par laquelle Dieu intervient pour redonner au monde son message d’amour. Grâce à lui, tous les hommes peuvent accomplir les actes essentiels à l’individualisation de leur âme. Grâce à lui, les hommes forment la véritable humanité.

Différentes manifestations divines Moïse, Bouddha, Krishna, Jésus, n’ont pas réussi à accomplir la loi d’amour. Il fallait une nouvelle manifestation en 1950 en la personne de Georges Roux.

Nous avons eu le privilège de recevoir plusieurs lettres manuscrites de la responsable actuelle, fille de Georges Roux, qui nous communique directement les paroles de son père. Nous les reproduisons intégralement:

Celui que vous appelez encore « Monsieur Georges Roux « est, en Vérité Dieu-même. Dieu qui, à l’Heure où l’homme, ayant refusé la Divinité, achevait de se détruire, S’est créé une forme humaine afin de Se mettre directement à la portée de Sa créature et de donner ainsi, à l’humanité, une nouvelle possibilité de Vie en suscitant en elle la Soif de l’Éternité.

Afin que tout soit clair en vous, Dieu, directement, Se penche sur vous et vous dit: Cesse tes craintes. Je ne veux plus de tes faiblesses, de tes hésitations, de tes cauchemars. Je Suis la Vie, l’Éternel Créateur Celui qui tout anime. À Montfavet, Je Me Suis directement Manifesté. Je Suis Manifesté tangiblement sur votre planète et tu dois correspondre à Ma Volonté, tu dois obéir à Mes Ordres, si tu veux être utile à Ma Création.

Je Suis partout. Je Suis le Créateur donc forcément le Tout. Rien n‘est hors de Moi. Tout ce que tu vois est formé de Ma substance que Je te présente selon ce qui convient à ton épanouissement, comme à celui de tous. Tu es seul, face à Moi. Je reviens à nouveau sous la forme d’un homme afin de vous donner une dernière possibilité d’accéder à la Vie, alors que vous étiez tous perdus.

L’heure du jugement est venue. L’Alliance Universelle aurait dû s’étendre sur toute la terre avant le 1er janvier 1980, jour de la fin du monde. La Divine Cité triomphe, la terre n’est plus peuplée que des enfants de Dieu, toute l’ivraie est détruite par le Grand Vanneur. Chacun affronte le Jugement dernier.

Satan n’existe pas. Jésus ne possède pas la divinité, il n’est d’ailleurs pas ressuscité. L’homme doit toujours bien se porter ou être guéri. La souffrance est un mal, c’est la négation du divin, donc si la maladie existe, elle correspond au silence de Dieu. Si le Dieu-Roux parle, la maladie disparaît.

Pour prouver sa divinité, le Christ de Montfavet explique ainsi son nom : Roux, c’est le R = L’air, le O = l’eau, et UX ou LUX = la lumière…

topOrganisation

Ce sont principalement les deux filles de Georges Roux, Jacqueline et Geneviève, qui dirigent l’Alliance Universelle. Elles reçoivent directement les consignes de leur père. Les quelques groupes locaux ont des responsables qui reçoivent d’elles toutes les consignes. Elles habitent toujours à La Préfète de Montfavet.

topDiffusion et statistiques

En dehors de notre territoire, l’Alliance Universelle a des disciples en Belgique, aux États-Unis, en Allemagne, en Suisse, en Italie, au Gabon et au Zaïre. Dans ces huit pays, la littérature est diffusée en cinq langues.

Une cinquantaine de groupes locaux totalisent un peu moins de 2000 membres. Même si tous les membres sont invités à devenir missionnaires, on a l’impression que ce mouvement ne fait plus de progrès depuis quelques années.

topTravail en France

L’Alliance Universelle travaille surtout sous le couvert de l’Agence Mondiale d’Information :3, rue Geoffroy-Saint-Hilaire, dans le 5e arrondissement de Paris, en vue d’ouvrir de nouveaux lieux de culte. Cette agence vient d’acheter un cinéma du boulevard de la Madeleine à Paris. Son principal lieu de réunion dans la capitale est sis au :49, rue Fontaine, dans le 9e arrondissement.

Une vingtaine de groupes totalisent à peine mille membres dans notre pays. Le siège social se trouve à La Pépinière : 7-9, avenue Saint-Ruf, Avignon.

topPropagande

Cette Alliance se fait connaître surtout par l’accrochage dans les rues, avec une distribution massive de journaux et de tracts. Autrefois, éditeur de quatre journaux:

  • Messidor, la revue de la vie totale, éditée à Montfavet chaque mois depuis 1951,
  • Le Témoin de la Vie, mensuel fondé en 1953 sous le titre Le Témoin du Christ,
  • Bulletin de l’Agence Mondiale d’Information,
  • Lumière, mensuel fondé en octobre 1953,

Elle ne publie plus que Lumière. Ce journal est quelquefois disponible dans les kiosques.

La brochure Pour atteindre à l’Alliance Universelle est massivement distribuée sur la voie publique.

topCulte et pratiques

Le culte se célèbre le dimanche. Il commence par la prière d’attente suivante

Notre Père qui êtes partout,

Que votre présence soit adorée,

Que votre Lumière nous inonde,

Que notre bonne volonté soit faite sur la terre comme la vôtre dans l’univers.

Nous ferons aujourd’hui le pain de chaque jour,

Nous éviterons toute offense

Et nous agirons devant vous guidés par votre amour

Bénissant votre loi,

Nous nous efforcerons seulement vers le bien

Afin que soit chassé tout le mal de la terre.

Ainsi soit-il.

Les disciples ont les bras tendus vers le ciel et ajoutent à haute voix:

Au nom du Père,

Au nom du Fils,

À sa lumière,

Ainsi soit-il.

Le plus souvent, le culte est suivi d’un repas en commun. Les numéros il et 12 de l’ancien périodique Messidor définissent la signification et le déroulement du culte.

Les sacrements sont au nombre de trois:

  • le baptême des enfants se donne en trois temps : imposition des mains et immersion dans l’eau tiède, présentation, puis confirmation.
  • le mariage comprend la communion de l’Esprit, la bénédiction des anneaux, les engagements des époux, la consécration et la bénédiction. Toute l’assemblée participe au repas en commun.
  • la confirmation-communion pour les adolescents, précédée d’un questionnaire sur l’enseignement de Vie. La communion a trois formes : la communion de la chair, la communion de l’Esprit et la communion de l’à Dieu.

Les membres de l’Alliance Universelle doivent renoncer à l’alcool, au tabac, aux conserves, au thé, aux graisses, aux pommes de terre, au sel et au sucre et suivre un régime alimentaire. Les malades sont invités à ne pas recourir à la médecine, car Georges Roux peut guérir. On signale plusieurs cas de personnes décédées faute de soins.

topActivités

Plusieurs disciples de l’Alliance Universelle se sont présentés aux élections législatives du 2 janvier 1956 en vue de faire entendre Dieu dans les affaires humaines. Ils ont recueilli plus de 10000 voix dans six départements.

L’imprimerie Lumière d’Avignon édite la littérature du mouvement. Les filles du fondateur organisent de rares conférences publiques. Notons encore la présence d’un stand aux Foires-Expositions de quelques grandes villes, comme Strasbourg.

topDissidences

Aucune à notre connaissance, jusqu’à aujourd’hui.

topPrincipales erreurs

D’après la Bible, Georges Roux est un faux-christ (Matt. 24:4-5 et 24). Il n’est pas le seul, nous en connaissons plus de 160!

La mort du fondateur démontre qu’il n’est pas Dieu. Son enseignement n’est en aucun cas inspiré.

Son don de guérison, comme d’ailleurs le don de guérison en général, ne vient pas forcément de Dieu (Matt. 7:21 à 23; Matt. 24:24).

Georges Roux, décédé, incinéré, ne peut plus agir aujourd’hui en faveur de ses disciples qui sont orphelins.

 

Tiré de Les sectes à visage découvert, G. Dagon, Editions Barnabas

Gérard Dagon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *